Bien-être au travail : bien plus qu’un simple effet de mode

Portrait du contributeur – Alicia RaeburnAlicia Raeburn16 août 202210 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Bien-être au travail : bien plus qu’un simple effet de mode - Image bannière de l’article
Essayer Asana

Résumé

La notion de bien-être au travail fait référence à la santé des employés sur les plans physique, émotionnel, financier et social. La mise en place d’initiatives pour le bien-être des salariés peut totalement transformer la culture de votre entreprise, améliorant par la même occasion la satisfaction et la santé de vos équipes.

Découvrez comment mettre en place un programme de bien-être en entreprise et levez le voile sur l’importance de ce type d’initiative.

Update du 16/08/2022: découvrez dans cette mise à jour d'autres conseils pour améliorer le bien-être de vos salariés.

Imaginez : votre journée de travail se termine, vous éteignez votre ordinateur et déconnectez totalement, sans qu’aucune trace du stress de la journée ne subsiste. Vous avez du mal à vous faire à cette idée ? Dans ce cas, vous souffrez peut-être d’un manque de bien-être au travail, comme beaucoup d’autres personnes. Ce concept englobe tous les aspects de votre santé, jusqu’à votre sentiment d’appartenance à une communauté. L’amélioration de ce bien-être peut avoir des répercussions colossales sur votre travail, mais aussi sur votre vie personnelle.

À l’heure où les recherches mettent en évidence d’inquiétantes statistiques en matière de burnout et des risques psychosociaux (RPS), la qualité de vie (QVT) au travail est plus importante que jamais. D’après notre enquête, 42 % des employés souffrent à la fois de burnout et du syndrome de l’imposteur. Ils sont près d’un sur quatre à traverser des périodes de mal-être au moins quatre fois par an, une situation que 40 % d’entre eux jugent inhérente à leur volonté de réussite et donc, inéluctable.

Pour lutter contre l’épuisement professionnel et la surcharge de travail, il est essentiel de repenser nos modes de fonctionnement et notre rapport au travail sur le long terme. La solution est évidente : faire du bien-être des employés votre priorité. Une stratégie qui vous aidera par la même occasion à transformer votre culture d’entreprise et à optimiser le déroulement des activités.

Le bien-être des employés en pratique

Bien souvent, le bien-être des employés va de pair avec les conditions de travail, la responsabilisation des employés et la santé mentale de ceux-ci. Ces termes se recoupent, et le bien-être des employés les englobe tous. Il fait à lui seul référence aux répercussions sur le lieu de travail, sur sept plans :

  1. Physique

  2. Émotionnel

  3. Financier

  4. Social

  5. Professionnel

  6. Communautaire 

  7. Sentiment d’utilité

La notion de bien-être des employés a longtemps été négligée, mais de nombreuses entreprises découvrent aujourd’hui les avantages à prendre soin de leurs collaborateurs, et pour cause : la mise en place d’un programme de bien-être efficace peut favoriser la fidélisation et la satisfaction globale des employés. Vous ne vous sentez pas prêt à lancer un programme en bonne et due forme ? Sachez que vous pouvez commencer par adopter quelques bonnes pratiques en la matière. Chez Asana, par exemple, cet état d’esprit nous mène à veiller au bien-être financier (salaires compétitifs), émotionnel (accès à des séances de thérapie gratuites) et communautaire (environnement de travail hybride) de nos employés.

Bien-être et implication des employés, quelle différence ?

Facteur clé d’implication, le bien-être des employés fait référence à leur satisfaction au travail. Lorsque les employés s’y sentent bien, ils ont plus de chances de s’impliquer et de travailler de bon cœur.

Pourtant, ce n’est pas parce que vos employés sont impliqués qu’ils sont forcément satisfaits ou en bonne santé : ils peuvent très bien s’investir tout en étant surchargés, débordés ou sous-payés. En revanche, un employé satisfait est un employé impliqué, c’est pourquoi le bien-être de vos recrues est essentiel.

[À lire] Implication des employés : l’ingrédient clé de la réussite

Le bien-être des employés est bien plus qu’un effet de mode…

Il a des répercussions concrètes sur les activités, les finances et la gestion de votre entreprise, notamment en favorisant :

  • Une meilleure fidélisation : des employés heureux ont plus de chances de rester au sein de l’entreprise à long terme et d’œuvrer pour sa réussite. Le résultat ? Des ventes en hausse (grâce à la bonne publicité que vous font vos employés) et des économies sur les frais de recrutement et d’intégration.

  • Une concentration accrue : en organisant des activités bénéfiques pour le cerveau de vos collaborateurs (pleine conscience et sport, entre autres), vous les aidez à se concentrer au maximum sur leur travail et à être productifs.

  • Un meilleur moral d’équipe : lorsque les employés se sentent valorisés et que leurs besoins essentiels sont respectés, ils ont plus de chances de s’impliquer, de communiquer et de s’entraider, participant ainsi à l’amélioration du moral d’équipe.

  • Une plus grande capacité d’adaptation : les employés qui travaillent calmement et ont une vie équilibrée réagissent aux changements de façon plus objective et productive, pour une meilleure capacité d’adaptation au travail.

  • Un taux d’absentéisme réduit : le bien-être des employés englobant aussi leur santé physique, votre programme participera à la diminution des arrêts maladie, et donc à la baisse de l’absentéisme.

Les sept éléments clés du bien-être des employés

Pour être optimal, votre programme de bien-être des employés doit se présenter sous plusieurs facettes et prendre en compte chacune des sept catégories suivantes :

1. Bien-être physique

Le bien-être physique de vos employés ne se limite pas au sport et à l’alimentation : nous savons aujourd’hui que le sommeil et le repos sont tout aussi importants pour la santé physique.

En plus d’avoir des bienfaits sur la santé et de participer à la réduction des dépenses de votre entreprise, la promotion du bien-être physique au travail améliore l’expérience employé et booste les réserves d’énergie de vos équipes. Car une chose est sûre : difficile de se concentrer sur le travail quand nous ne sommes pas en bonne forme physique !

Exemple d’initiative pour le bien-être physique : des réductions sur les abonnements à une salle de sport ou à un cours de yoga pousseront votre équipe à s’activer, mais pourquoi ne pas employer des méthodes plus créatives ? Par exemple, organisez un mois végétarien, lors duquel vous demanderez à chaque employé de partager des recettes et encouragerez vos recrues à s’entraider. Votre équipe a l’esprit compétitif ? Par groupes, mettez vos salariés au défi de faire au moins 100 000 pas en un mois : idéal pour renforcer l’esprit d’équipe tout en les poussant vers une activité physique (le baby-foot, bien que convivial, n’entre pas dans ce cadre !).

2. Bien-être émotionnel

Ces dernières années, beaucoup d’entre nous ont vécu de véritables montagnes russes émotionnelles. Certes, la plupart des facteurs impliqués sont hors de notre contrôle, mais rien ne vous empêche pour autant de soutenir vos collègues et votre équipe. Quand il atteint des seuils élevés, le stress a des conséquences particulièrement néfastes : distraction, anxiété, voire des répercussions sur la santé physique.

En tant que chef d’équipe ou dirigeant, commencez par expliquer à vos employés que leur santé émotionnelle a toute son importante. Chez Asana, par exemple, nous avons fait de la pleine conscience l’une de nos valeurs principales, et ce pour plusieurs raisons : déjà, nous croyons en l’efficacité de cette pratique. De plus, nous voulons clairement montrer aux employés que leur santé mentale et leur bien-être font partie de nos priorités. Lors de la mise au point de vos initiatives pour la santé mentale, pensez à l’équilibre entre vie privéeet vie professionnelle de vos employés : intégrez des pauses, proposez (et encouragez) les congés payés, mettez en place des salles de méditation, investissez dans une crèche d’entreprise… Ces quelques mesures simples montreront à vos employés que vous vous souciez réellement de leur santé émotionnelle.

Exemple d’initiative pour le bien-être émotionnel : un programme complet destiné à assurer le bien-être émotionnel des employés aidera ceux-ci à prendre soin de leur santé mentale. Vous avez le choix entre de nombreuses initiatives, de la mutuelle d’entreprise aux services d’un thérapeute. Vous cherchez à avoir un impact immédiat sur la santé au travail de vos employés ? L’utilisation d’applications pour des séances de méditation de groupe ou de thérapie peut s’avérer très efficace !

3. Bien-être financier

Décrocher le travail de vos rêves, c’est bien… pouvoir en vivre convenablement, c’est mieux ! Les sources de motivation financières sont extrinsèques et ont souvent mauvaise presse. Pourtant, une rémunération correcte jouera un rôle clé dans le bien-être de vos collaborateurs. Par ailleurs, une bonne santé financière participe à la réduction du stress et favorise l’accès à un soutien émotionnel et physique.

En tant qu’employeur, vous pouvez participer au bien-être financier de vos employés en agissant sur leurs salaires, bonus et primes… Mais ce n’est pas tout ! Pourquoi ne pas proposer des conseils ou formations d’ordre financier pour les aider à utiliser au mieux leurs revenus ? Veillez également à identifier et résoudre toute inégalité pécuniaire éventuelle dans l’entreprise.

Exemple d’initiative pour le bien-être financier : en général, les employés attachent de l’importance aux avantages salariaux (plan épargne retraite, actionnariat, salaires, bonus…). Toutefois, rien ne vous empêche de leur proposer d’autres types davantage, par exemple une meilleure prise en charge des frais de transport, une aide au déménagement ou l’accès au télétravail. Toutes ces options permettent aux employés de prendre la main sur leurs finances et favorisent leur bien-être financier.

4. Bien-être social

La plupart des employés passent le plus gros de leurs journées au travail, mais la pandémie de Covid-19 a totalement bouleversé leurs habitudes : du jour au lendemain, ils se sont retrouvés à travailler sans collègues. Le monde dans son ensemble et notamment celui du travail est en pleine mutation, et c’est un euphémisme ! Certains des liens sociaux sur lesquels reposait notre quotidien professionnel ont tout à coup disparu.

La création de liens solides entre vos employés renforce leur confiance et améliore la collaboration, sans parler de rendre le travail plus agréable ! Pour une ambiance de travail agréable, encouragez vos équipes à tisser des liens : elles n’en seront que plus unies et résilientes, aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

Exemple d’initiative pour le bien-être social : beaucoup d’entreprises organisent des afterworks ou des événements sociaux facultatifs, qui constituent l’occasion idéale d’apprendre à mieux se connaître. Pour renforcer ces liens, intégrez des « réunions » à caractère social aux plannings de travail. Prévoyez par exemple un bref événement mensuel, lors duquel les participants peuvent parler de tout et de rien… sauf de travail ! Vous pouvez aussi opter pour un tour de table au début des réunions d’équipe, afin que chacun fasse connaissance avec les autres.

5. Bien-être professionnel

Cet aspect du bien-être des employés s’intéresse à leur évolution professionnelle. La plupart des employés considèrent leur poste actuel comme une simple étape parmi d’autres dans leur parcours. Quand quelqu’un choisit de rejoindre votre entreprise, profitez de cette occasion pour exercer une influence positive sur ses ambitions et objectifs professionnels. Pour un bien-être professionnel optimal, les employés ont besoin de perspectives d’évolution claires et d’un environnement de travail favorable à leur développement professionnel.

En plus d’améliorer le moral et la satisfaction des employés, le développement professionnel a une influence positive sur votre activité : en effet, lorsqu’ils se sentent soutenus, les employés ont davantage tendance à rester en poste, puisqu’ils n’ont pas à chercher de perspectives d’évolution ailleurs. Pourquoi ne pas investir dans des formations régulières et des programmes de perfectionnement des compétences ? Vous ferez ainsi de vos employés des experts, favorisant la productivité de votre équipe et l’augmentation de votre retour sur investissement.

Exemple d’initiative pour le bien-être professionnel : la plupart des entreprises participent au bien-être professionnel de leurs employés par le biais de programmes de développement professionnel et d’offres d’emploi internes. Rien ne vous empêche d’aller plus loin et d’encourager vos employés à élargir leurs compétences ! En France, la formation professionnelle continue est un droit acquis par tout salarié du secteur privé. N’hésitez pas à demander à diverses équipes d’organiser des formations internes. Par exemple, votre équipe marketing peut dispenser une formation à votre équipe commerciale pour l’aider à mieux communiquer aux clients les informations clés sur l’entreprise.

6. Bien-être communautaire

Le bien-être communautaire est lié au bien-être social des employés, sans pour autant se résumer aux liens tissés avec les autres. L’esprit communautaire fait référence au sentiment d’appartenance à un groupe d’individus. Par exemple, dans votre quartier, vous avez peut-être noué des liens avec vos voisins, au pied des boîtes aux lettres ou sur le palier : il s’agit ici de liens sociaux. De son côté, l’esprit communautaire vient plutôt des quartiers, entreprises et lieux qui caractérisent votre ville. À l’heure où beaucoup d’entreprises passent à un mode de travail hybride et à des horaires de travail flexibles, la façon dont nous construisons notre communauté professionnelle va probablement évoluer.

La meilleure façon de créer un esprit communautaire consiste généralement à faire des activités ensemble. Certains employés étant en télétravail, d’autres ayant des horaires décalés, il n’est plus aussi simple qu’avant d’organiser des afterworks à l’improviste pour fêter la signature d’un contrat. Il vous faudra donc planifier des événements ayant pour objectif de souder la communauté, en prenant soin de ne pas les laisser passer à la trappe : ce sont les éléments centraux de votre culture d’entreprise.

Exemple d’initiative pour le bien-être communautaire : les activités de team building constituent un bon point de départ, mais pourquoi vous y limiter ? Vous pouvez par exemple organiser des journées de bénévolat, qui seront l’occasion pour vos équipes de relever ensemble un défi commun. Optez pour des activités complètement différentes de celles qu’elles accomplissent au quotidien. En plus de solliciter différentes zones du cerveau, elles stimulent la créativité des membres de l’équipe tout en les poussant à trouver de nouvelles façons de résoudre des problèmes. Par exemple, proposez aux ingénieurs de votre entreprise de participer le temps d’une journée à la construction d’une maison. Cette action renforcera leur ouverture d’esprit tout en favorisant leur sentiment d’appartenance à une communauté, à l’échelle de l’équipe et de la ville.

7. Sentiment d’utilité

L’accomplissement de tâches utiles est à la fois gratifiant, intéressant et épanouissant. Si vous avez le sentiment que votre travail quotidien n’apporte aucune valeur ajoutée et se résume à de simples tâches d’organisation, il est probable que vous ayez du mal à vous sentir bien au travail. Même si vous vous sentez utile, ce n’est pas suffisant : vous préférez sûrement travailler pour des dirigeants et des entreprises dont les valeurs sont en harmonie avec les vôtres.

Les entreprises aussi ont tout à y gagner. Les énoncés de mission ou de vision leur servent d’étoile du Berger : ils définissent l’activité de celle-ci, mais aussi son identité. Bien que parfois vagues, ces énoncés sont essentiels pour faire le lien entre les tâches individuelles et les objectifs à grande échelle.

Exemple d’initiative pour le sentiment d’utilité : chez Asana, notre système AoR (Areas of Responsibility) permet aux employés de se sentir utiles. Tous ont au moins un domaine de responsabilité, qui va au-delà du simple intitulé de poste. Ils en sont également les décisionnaires finaux. Par exemple, un responsable de contenu peut aussi se voir affecter le domaine de responsabilité « Responsable du blog » : il est alors chargé de gérer et de prendre des décisions pour toutes les activités en lien avec le blog de l’entreprise.

Créez un programme efficace de bien-être des employés

La plupart du temps, les programmes dédiés au bien-être des employés sont conçus par des cadres du service RH. Toutefois, pour être efficaces, ces programmes doivent s’intégrer à votre culture d’entreprise. Vous aurez beau mettre en place tout un éventail d’initiatives pour le bien-être des employés, vous n’obtiendrez pas de résultats concluants si votre équipe n’a jamais l’occasion de s’imprégner de la mission globale de votre entreprise. Votre programme doit donc être bien ficelé. Montrez l’exemple et suivez ces bonnes pratiques pour mettre votre programme sur pied.

  • Évaluez vos initiatives actuelles en matière de bien-être des employés : demandez directement l’avis de vos employés ! Ils savent mieux que personne ce dont ils ont besoin;

  • Recueillez le feedback de vos nouvelles recrues en leur demandant de rédiger un rapport d'étonnement;

  • Réfléchissez aux valeurs et à la mission de votre entreprise : quel type d’environnement de travail voulez-vous proposer à vos employés ? Ceux-ci en seront les garants;

  • Obtenez l’aval des dirigeants en leur présentant les avantages et la valeur ajoutée d’un tel programme;

  • Mettez au point une stratégie bien-être : votre service des ressources humaines ne peut pas remplacer à lui seul un programme complet. Celui-ci doit être ciblé, stratégique et propre à votre entreprise;

  • Définissez vos objectifs, puis suivez-les et mesurez-les régulièrement;

  • Communiquez votre stratégie de bien-être des employés : informez les employés, les parties prenantes et même vos clients de la transformation de votre environnement de travail;

  • Songez à créer un poste de Chief Happiness Officer (CHO) : une personne dont le job est de rendre les salariés heureux, en développant une politique de bien-être et un milieu de travail sain. 

Les avantages (et défis) des initiatives pour le bien-être des employés

Voici quelques-uns des avantages et défis accompagnant le lancement d’initiatives pour le bien-être des employés :

Avantages :

  • Implication des employés : les employés satisfaits et en bonne santé sont plus susceptibles de s’investir dans leur travail.

  • Santé : les employés en bonne santé ont besoin de moins de soins, participant à la réduction de vos frais généraux.

  • Fidélisation et recrutement : lorsqu’ils se sentent choyés, les employés ont plus de chances de rester au sein de votre entreprise, et même d’en faire la publicité autour d’eux.

  • Satisfaction : quand le bien-être des employés est la priorité de votre entreprise, ceux-ci trouvent le travail plus intéressant et satisfaisant.

Défis :

  • Subjectivité : le bien-être des employés est subjectif. Chacun en ayant une vision différente, il est donc parfois difficile de standardiser les programmes.

  • Limites : pour être efficace, votre programme de bien-être des employés doit être bien cadré. Par exemple, prévoyez le nombre précis de réunions à organiser avec les membres de votre équipe pour échanger sur leur bien-être émotionnel au travail. En leur offrant cette structure rassurante, vous les encouragez à considérer ces échanges comme des éléments normaux de leur vie professionnelle.

  • Suivi : les employés ne sont pas toujours francs envers leurs managers et collègues quant à leur bien-être ; il peut donc s’avérer difficile de définir des objectifs et statistiques à mesurer.

Inspirez, expirez… et faites du bien-être des employés votre priorité

Pour résumer, vos employés comptent sur vous pour améliorer leur bien-être au travail. Plus vous les soutiendrez, mieux ils travailleront, et plus leur environnement de travail sera agréable.

La création d’un programme de qualité de vie au travail demande du temps et une bonne dose de réflexion. L’idéal est de vous coordonner avec votre équipe et avec le reste de l’entreprise, surtout lors du lancement du programme. L’utilisation d’un logiciel de gestion de projets vous aidera à coordonner les efforts des différentes équipes et à maintenir le cap sur l’essentiel : assurer le bien-être de chacun des membres de votre équipe.

Améliorer la collaboration d’équipe avec Asana

Ressources associées

Article

19 biais inconscients à surmonter pour davantage d’inclusion