L’Anatomie du travail

Bienvenue dans l’ère de l’agile

L’incertitude de ces deux dernières années a engendré un vrai choc des cultures d’entreprise, dont les leaders peuvent profiter pour transformer leur lieu de travail. Nous avons interrogé 10 624 employés à travers le monde pour découvrir les points forts et les points faibles des entreprises. Vous retrouverez certaines informations clés sur cette page. Toutes les données sont consultables dans le rapport complet.

Consulter les données

Être moteur de changement pour s’extirper du vide du burnout

Pour les employés, la voie est sans issue. Le noyau même de leur environnement de travail est attaqué de toutes parts, et pourtant, ils passent encore la majorité de leur temps sur des tâches d’organisation. Quant aux équipes, elles errent à la dérive, engluées dans les abysses que sont les tâches et processus flous. Et pour ne rien arranger, elles ont encore moins de temps à accorder à la stratégie. Toutefois, il y a une bonne nouvelle : les entreprises peuvent s’extraire de ce néant en mettant en place des méthodes de travail interéquipes suffisamment claires pour leur permettre de suivre les fluctuations du changement.

Avis aux leaders : vos équipes ont besoin de vous

Si des défis sont à prévoir, ils ne seront pas éternels. Les dirigeants ont les armes pour lutter contre le burnout et le syndrome de l’imposteur : clarifier les objectifs d’entreprise, organiser des formations, développer des programmes de mentorat, proposer des ressources sur la santé mentale, pour n’en citer que quelques-unes. Les managers doivent montrer l’exemple en prenant du temps pour eux et en respectant leurs horaires de travail, ainsi qu’en parlant de leur propre expérience en matière de burnout. Ces changements sont essentiels pour attirer les meilleurs talents, fidéliser les employés et assurer leur sécurité au travail sur le plan psychologique. Ils sont la clé d’un plus grand bien-être pour les employés et pour l’entreprise tout entière.

Cette année, les employés consacrent 27 % de temps en plus au travail qualifié… mais aussi près de 36 % de temps en moins à la stratégie.

Les managers passent 62 % de leur journée à organiser le travail.

Notre étude sur l’anatomie du travail version 2022 a permis à 10 624 employés des quatre coins du monde de nous en dire plus au sujet de leur vie professionnelle. Retrouvez toutes ces informations dans notre rapport.

Télécharger

« Faire le nécessaire chacun de son côté ne suffit pas : les entreprises doivent mettre en place une stratégie globale afin de renouer le dialogue, relancer les discussions et engager une vraie réflexion pour accompagner la montée du travail à distance. »

Dr Sahar Yousef, chercheuse en neurosciences cognitives et conférencière à la Haas School of Business (UC Berkeley)

Les équipes changent d’espace de travail au même rythme

Les employés alternent entre jours de travail à la maison ou au bureau. Si cette flexibilité des heures et lieux de travail apporte des changements positifs, elle peut aussi créer la confusion et générer de l’anxiété chez les employés, qui ont peur de passer à côté de certaines informations. Les entreprises et les équipes qui les composent ont donc tout intérêt à s’entendre sur un planning hebdomadaire. Elles pourront ainsi se fixer des heures de travail au calme à la maison et des heures de travail collaboratif au bureau pour leurs projets communs.

Une nébuleuse de notifications scintillantes

Les entreprises font appel à un fatras d’applications sans rapport les unes avec les autres. Résultat, les employés ne cessent de recevoir des notifications qui les font constamment décrocher de leurs tâches en cours, avec à la clé une baisse d’efficacité, des oublis et des heures de travail à rallonge. Dès que les équipes réduisent le nombre d’applications utilisées en optant pour des outils qui rationalisent leurs activités, les employés retrouvent leur équilibre et se focalisent sur l’essentiel.

49 % des employés voient leur bureau comme un lieu d’échange, tandis que 41 % se sentent davantage isolés par le travail à distance.

48 % d’entre eux estiment pouvoir limiter ces notifications en organisant des réunions productives, 45 % en clarifiant les responsabilités.

Les employés tirent la sonnette d’alarme

42 % des employés sont victimes à la fois de burnout et du syndrome de l’imposteur.

24 % des employés estiment que la multiplication des réunions est source de retards dans les échéances.

33 % des employés indiquent une baisse d’attention par rapport à l’année dernière.

40 % des employés sont convaincus que le burnout est inhérent à la réussite et donc inéluctable.

L’environnement de travail agile : un phare dans l’obscurité

Lorsque le leadership ouvre la voie vers un meilleur environnement de travail grâce à des processus clairs et dynamiques, les employés sont pleinement concentrés et les équipes avancent de concert, sans efforts. Les entreprises ont alors la possibilité de mettre l’accent sur une caractéristique essentielle à leur développement : l’agilité. En cette ère de transparence et de flexibilité, chacun de nous et de nos accomplissements rayonne un peu plus.

À l’aube d’une nouvelle ère

Des recherches et conclusions clés pour en savoir plus sur l’ère de l’environnement de travail agile : leaders, employés et équipes, tenez-vous prêts !