Le petit guide du manager : la lutte contre le burnout

Portrait du contributeur – Julia MartinsJulia Martins22 juillet 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Le petit guide du manager : la lutte contre le burnout - Image bannière de l’article

En tant que chef d’équipe, tout surmenage d’un membre de votre équipe est à éviter. Mais personne n’est à l’abri du burnout, qui reste une situation parfois difficile à détecter.

Avec les bonnes mesures préventives, il est possible de lutter contre le burnout au sein de votre équipe avant même qu’il ne survienne. De la même manière, si un membre de votre équipe se sent surmené, vous pouvez l’aider à retomber sur ses pieds.

Qu’est-ce que le burnout ?

Le burnout se manifeste par un épuisement émotionnel, physique ou mental provoqué par un surmenage. Lorsque vous travaillez trop, trop dur, ou encore trop longtemps, la situation peut déboucher sur un burnout, que l’Organisation mondiale de la santé décrit comme un phénomène professionnel résultant d’un stress chronique au travail. 

Ce syndrome d’épuisement professionnel n’épargne personne. Selon l’Anatomie du travail, 71 % des travailleurs de la connaissance ont connu au moins un épisode de burnout en 2020. Parmi ceux-ci, une petite moitié (46 %) a déclaré que le trop-plein de travail a été l’un des éléments déclencheurs.

[À lire] Surmenage : des stratégies pour aider les équipes à retrouver leur équilibre

Différence entre burnout et stress

Le burnout est différent du stress. Selon votre personnalité, une réaction positive au stress est possible. Certains membres d’équipe considèrent même qu’une petite dose de stress les aident à se sentir plus productifs et motivés. 

Mais trop de pression et de stress peuvent mener au burnout : le stress vous a tellement épuisé que vous vous sentez surmené. Alors qu’un léger stress peut selon les personnes présenter des avantages ou des inconvénients, le burnout est quant à lui un phénomène exclusivement préjudiciable.

Symptômes du burnout

Tout comme le stress, le burnout se manifeste différemment selon les personnes. Bien qu’il soit souvent associé à l’épuisement émotionnel, il peut aussi affecter tous les domaines de votre vie, y compris la santé physique. Les symptômes classiques du burnout incluent :

  • La crainte du travail

  • Le cynisme au travail

  • L’irritabilité ou la colère au travail

  • La perte d’intérêt ou de motivation

  • Le découragement au travail

  • L’épuisement 

  • Le stress chronique

  • Le dérèglement du sommeil

  • La perte d’ambition

  • Le sentiment de devoir s’isoler des autres

  • La procrastination incontrôlable

  • Le désamour soudain et intense de votre travail

  • Le sentiment de ne pouvoir relever les nouveaux défis

  • Les problèmes de santé soudains et fréquents, allant des maux de tête et coups de froid aux maladies ou troubles mentaux tels que la dépression et l’anxiété

[À lire] Le secret pour arrêter de procrastiner au travail

Quelles sont les causes du burnout ? 

Tout comme ses symptômes, les causes du burnout sont très variées. En général, ces dernières ont un point de bascule précis : quand le stress et la pression au travail deviennent trop importants ou durent depuis trop longtemps, c’est le burnout. 

Les éléments suivants peuvent être à l’origine d’un burnout :

  • Aucun contrôle, ou presque, sur votre charge de travail

  • Aucune reconnaissance, ou presque, concernant un travail bien fait

  • Des objectifs peu clairs

  • Des objectifs inatteignables ou demandes trop exigeantes

  • Un environnement de travail opprimant

  • Trop de travail, notamment si cela empiète sur les moments de détente de votre vie privée

La bonne nouvelle est qu’un bon management permet d’éviter ou de faire disparaître de nombreuses causes de burnout. Tout se joue ici. Comprendre le fonctionnement du burnout n’est qu’une pièce du puzzle. En tant que chef d’équipe, cela vous permet de prendre les mesures nécessaires.

Quelles sont les personnes sujettes au burnout ?

En réalité, personne n’est à l’abri du burnout. Que votre travail vous plaise ou non, et que vous exerciez sur site ou à distance, si vous travaillez trop ou trop longtemps, vous risquez le burnout.

Ce syndrome d’épuisement ne survient pas seulement au travail, mais aussi lors de toutes les situations du quotidien. Les jeunes parents et les tuteurs déclarent souvent en avoir été victimes. Bien que cet article concerne le burnout au travail, certaines des stratégies listées ci-dessous peuvent aussi être utilisées dans votre vie privée.

Le nombre de cas de burnout a malheureusement explosé depuis mai 2020, jusqu’à atteindre un seuil critique. À ce niveau, les personnes et les organisations sont en effet vouées à l’échec, car un tel chiffre entraîne une baisse de moral, une augmentation des erreurs et un manque d’implication au travail.
[À lire] Éviter le burnout dans un monde du travail décentralisé

Pour les managers : comment éviter le burnout au sein de votre équipe ?

Un des rôles les plus importants du manager est d’aider son équipe à lutter contre le burnout. Pour y parvenir, il existe une grande variété d’outils, de stratégies et de conversations à avoir avec votre équipe.

1. Soyez proactif

Lutter contre le burnout en amont est bien plus facile que d’essayer de résoudre le problème après coup. Une fois le burnout détecté, il est en effet difficile à gérer. Prenez plutôt les devants concernant la charge de travail des membres de votre équipe en contrôlant régulièrement leurs disponibilités. Appuyez-vous sur la planification des capacités et la gestion des ressources pour éviter tout burnout et veiller à ce que votre équipe ne soit pas débordée.

[À lire] L’allocation des ressources : un concept clé pour optimiser l’efficacité d’équipe

2. Utilisez un outil de gestion des ressources

Parler à vos employés est crucial, mais vous pouvez également être proactif en analysant leurs charges de travail. Les outils de gestion des ressources offrent une vue d’ensemble centralisée des tâches individuelles. Cela vous permet ainsi de détecter si un employé est débordé, puis de redistribuer son travail si nécessaire. 

[Gestion des ressources] Gestion des ressources sur AsanaTester gratuitement la gestion des ressources sur Asana

3. Échangez sur les charges de travail lors des entretiens individuels

Gérer les ressources est important, mais assurez-vous également de l’avancement du travail des membres de votre équipe à l’occasion de points réguliers. Certaines tâches peuvent leur prendre plus de temps que prévu tandis que des événements de leur vie privée peuvent également entraîner une baisse de productivité. 

Si ce n’est déjà fait, planifiez des entretiens individuels hebdomadaires ou tous les 15 jours avec les membres de votre équipe pour faire le point sur les priorités, les charges de travail et tout autre élément dont ils voudraient discuter. Profitez également de ces réunions pour expliquer comment leur travail individuel permet d’atteindre les objectifs de l’équipe et même de l’entreprise. Cette transparence leur permet de mieux hiérarchiser leurs tâches et peut également augmenter leur motivation grâce à une meilleure vue d’ensemble.

[À lire] Dans quelle mesure les entretiens individuels sont-ils essentiels à la réussite de votre équipe ?

Pour les employés : comment trouver le bon équilibre ?

Tout bon manager s’intéresse au burnout et essaie de lutter contre celui-ci. De la même manière, quand un employé y est confronté, deux étapes permettent d’en réduire les effets : inverser le processus et faire preuve de résilience. 

La première étape, et la plus importante, est d’inverser la tendance pour sortir du burnout. Une fois revenu sur de bonnes bases, mettez en œuvre des stratégies pour développer votre résilience et empêcher ainsi une rechute.

1ère étape : inversez le processus

De nombreuses stratégies permettent d’inverser le processus de burnout, la plus adaptée à vos besoins dépendant de votre situation et de votre personnalité. Ne vous limitez cependant pas à une seule stratégie. Essayez d’en combiner plusieurs afin d’obtenir de meilleurs résultats. 

Pour essayer de sortir du burnout :

  • Planifiez des pauses. Le burnout peut survenir quand vous stressez trop depuis trop longtemps. Vous avez probablement un grand volume de travail à effectuer et la pression vous accable. Pour commencer à lutter contre le burnout, prévoyez des pauses tout au long de la journée. Celles-ci peuvent être de courte durée : cinq minutes de marche vers la cuisine pour vous faire un café, cinq minutes autour du pâté de maison pour profiter du soleil. Déconnectez-vous si possible de toute technologie durant ces pauses afin de vous aérer l’esprit. 

  • Fixez des limites. Toutes les causes du burnout ont un point commun : la pression extérieure. Un des meilleurs moyens de sortir du burnout est de définir vos propres limites. Choisissez si possible votre horaire quotidien de déconnexion de votre poste de travail. Vous pouvez également essayer de désactiver les notifications le week-end afin de ne pas être tenté de répondre aux messages. Juliet Funt, directrice générale de WhiteSpace at Work, recommande également de définir des limites physiques. En fin de journée, vous pouvez par exemple placer tous les objets en relation avec votre travail dans un tiroir ou une boîte : « Rangez-les afin qu’ils se reposent en même temps que vous », conseille-t-elle. 

  • Prenez des congés (si vous le pouvez). Cela ne vous semble peut-être pas une priorité, mais prendre des congés est un bon moyen de se détendre et de récupérer. Une seule journée de congé, ou même une demie, vous laissera du temps pour vous occuper de vous. Assurez-vous auprès de votre responsable que vous pourrez bien être déconnecté et indisponible pendant cette coupure. Si jamais vous avez besoin d’être joignable pendant une partie de vos vacances, assurez-vous de bien délimiter cette disponibilité. 

  • Prenez soin de vous. La plupart du temps, le burnout est déclenché par une implication excessive dans le travail. Il faut au contraire vous réserver du temps pour prendre soin de vous. Faites quelque chose que vous aimez pour voir si vous arrivez à ne pas penser au travail pendant une heure, une soirée ou un week-end. Assurez-vous également de dormir assez et de passer du temps avec vos proches. Essayez si possible d’introduire davantage de « pleine conscience » dans votre quotidien, grâce au yoga ou à la méditation par exemple. Cela vous permettra de combattre les facteurs de stress et d’améliorer votre bien-être. 

2ème étape : faites preuve de résilience

Le burnout n’épargne personne et l’avoir vaincu une fois ne vous empêchera pas forcément d’en subir un autre. Afin d’éviter cela, suivez ces étapes :

  • Développez vos relations de travail. Le burnout survient souvent suite à un isolement au travail combiné à une trop grande pression. Développer ses relations de travail est un bon moyen d’atténuer un futur burnout. Si la pression devient trop forte, vous aurez alors des amis pour vous soutenir, que ce soit simplement pour boire un café ou discuter d’autre chose.

  • Alignez votre travail sur les objectifs. Aligner votre travail sur les objectifs ne signifie pas nécessairement que vous aurez beaucoup de travail à faire, mais donnera simplement un sens à vos actions. En voyant ce à quoi vous contribuez, il devient plus facile de comprendre comment la tâche qui vous est attribuée s’intègre au plan de l’organisation à plus grande échelle. De plus, si vous sentez que la pression monte et qu’une réduction de votre charge de travail est nécessaire, vous pouvez prioriser vos tâches les plus importantes sans crainte de manquer vos objectifs. 

  • Équilibrez vie professionnelle et vie privée. En plus d’un sommeil suffisant et de moments partagés avec vos proches, assurez-vous de consacrer assez de temps à vos loisirs. Faites des choses que vous aimez, comme lire un livre, voir des amis, avoir une activité artistique, faire du sport ou autre. Considérez cela comme une diversification de vos investissements, en sachant que dans ce cas, vous investissez dans vos intérêts personnels. 

Retrouvez votre équilibre après un burnout

Le burnout peut passer sous le radar. Au bout d’un certain temps, ces symptômes s’accumulent et finissent par avoir une incidence sur le bien-être des membres de votre équipe. Afin de vous assurer que vos collègues ne sont pas surmenés, le meilleur moyen est de le détecter avant qu’il ne soit trop tard. C’est là que la gestion des ressources entre en jeu. 

Les outils de gestion des ressources offrent une visibilité parfaite sur la charge de travail à la fois de votre équipe et de chacun de ses membres. Vous pouvez alors redistribuer les tâches si nécessaire. Ces outils permettent de lutter contre le burnout tout en vous assurant que le travail attendu est accompli en temps et en heure. 

Tester gratuitement la gestion des ressources sur Asana

Ressources associées

Article

5 tips to set great company values that reflect your unique culture (with examples)