Leadership par le service : diriger en aidant les autres

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana25 août 202211 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Leadership par le service – Image bannière de l’article
Modèles

Résumé

Le leadership par le service est un modèle de leadership développé par Robert K. Greenleaf. Le leader par le service présente des qualités particulières, notamment de très bonnes capacités d’écoute, de l’empathie, une bonne connaissance de soi et le désir de créer un environnement de travail sain. Lisez nos conseils pour devenir un excellent leader serviteur et découvrez les avantages et inconvénients de ce style de leadership.

Le choix d’un style de leadership adéquat n’est pas tâche facile. Il doit correspondre à vos valeurs personnelles, être accepté au sein de votre organisation et convenir aux membres de votre équipe. Pour découvrir la meilleure façon d’aider votre équipe, apprenez les caractéristiques des différents styles de leadership afin de devenir le meilleur leader possible pour vos collègues.

Kurt Lewin (leadership autoritaire, démocratique et laissez-faire), Daniel Goleman (théorie du leadership émotionnel), et Bernard M. Bass (leadership transformationnel) sont des chercheurs en leadership renommés. Une approche moins connue, mais néanmoins intéressante, a été développée par Robert K. Greenleaf dans les années 1970 : le leadership par le service.

Dans cet article, nous examinons les origines, les avantages et les caractéristiques de ce style de leadership et vous présentons des exemples concrets de solutions employées pour diriger en vous mettant au service des autres.

Présentation du leadership par le service

Présentation du leadership par le service

Le leadership par le service est une approche qui donne la priorité au service des autres. Plutôt que se concentrer sur les résultats, le leader par le service crée un environnement dans lequel son équipe peut s’épanouir et obtenir les meilleurs résultats.

Robert K. Greenleaf distingue deux types de leaders : le serviteur avant tout et le leader avant tout. Un leader avant tout est plus enclin à être directif et à privilégier ses objectifs personnels. Le leader serviteur avant tout renonce à la majeure partie de son autorité et place son équipe au centre de ses considérations. Ce type de leadership altruiste privilégie le développement à long terme des membres de l’équipe.

Au premier abord, les termes « leader » et « serviteur » pourraient sembler contradictoires. Toutefois, un leader qui encourage le développement personnel de chacun, donne un but à son équipe et clarifie les points essentiels sera en mesure de créer un environnement au sein duquel les membres de l’équipe se sentiront acceptés et soutenus.

Découvrez les coulisses du style de leadership développé par R. K. Greenleaf pour comprendre l’origine de son concept du leader serviteur avant tout.

[À lire] Leadership situationnel : découvrez ses 4 styles et les qualités nécessaires

Les origines du leadership par le service

Les origines du leadership par le service

Alors retraité après avoir travaillé pour l’opérateur américain AT&T, Robert K. Greenleaf a formé le concept de leadership par le service après avoir lu Le Voyage en Orient, un roman d’Herman Hesse. L’intrigue est simple : un groupe d’hommes prend la route pour un voyage mythique, en compagnie de leur serviteur Léo, qui encourage le groupe par ses chants et sa volonté. Léo disparaît, le groupe se désagrège et le voyage est abandonné. Des années plus tard, le narrateur découvre que Léo était en fait le chef de l’ordre qui avait parrainé le voyage. Bien plus qu’un simple serviteur, il était leur guide spirituel et un grand leader.

Aussi romantique que semble cette histoire, R. K. Greenleaf y a vu un parallèle avec le monde de l’entreprise. En 1970, il a rédigé un essai inspiré du roman de Hesse, dans lequel il concevait un nouveau style de leadership : « Le leader serviteur ». Il explique ainsi sa nouvelle conviction : « Le leader serviteur est serviteur avant tout [...] Cela commence par une volonté naturelle à vouloir servir, qui est sa motivation première. Vient ensuite son choix conscient d’aspirer à diriger. » 

En 1964, il a fondé le Centre Robert K. Greenleaf pour le leadership par le service afin de faire connaître ce style de leadership auprès des organisations et des individus, d’en expliquer le concept et d’étendre sa pratique.

[À lire] Leadership ou management : quelles différences ?

Les qualités requises pour le leadership par le service

L’ancien PDG du Centre Robert K. Greenleaf Center pour le leadership par le service, Larry C. Spears, a fondé son propre Centre pour le leadership en 2008. Depuis lors, il a publié d’innombrables articles sur ce thème, notamment « Character and Servant Leadership » (Personnalité et leadership par le service).

Dans cet article, L. C. Spears définit les 10 qualités qui définissent un leader efficace et bienveillant. Basés sur les essais et écrits de Greenleaf, ces conseils vous permettront de mieux comprendre comment devenir un leader serviteur avant tout.

Les 10 qualités du leader par le service

Selon L. C. Spears, il suffit d’un peu de patience et de beaucoup de pratique pour identifier ces 10 qualités et les développer. Voici quelques pistes pour vous y mettre.

1. L’écoute

Le leader serviteur donne la priorité à l’écoute. Tout bon leader doit déjà communiquer et prendre des décisions, mais le leader par le service doit en outre écouter ses collègues de façon à saisir toutes les nuances de leurs propos.

Robert K. Greenleaf a jugé l’aptitude à écouter comme un trait primordial à la création d’un environnement de travail innovant. Les membres de l’équipe ne partagent leurs idées librement que lorsqu’ils se sentent écoutés.

[À lire] Écouter pour comprendre : pratique de l’écoute active, exemples inclus

2. L’empathie

L’empathie est la seconde aptitude jugée comme essentielle par L. C. Spears pour l’apprenti leader serviteur, juste après l’écoute. Selon lui : « Le leader serviteur s’efforce de comprendre les autres et de montrer de l’empathie. Les gens ressentent le besoin d’être acceptés et reconnus pour la singularité de leur personnalité. »

Un leader faisant preuve d’empathie partira toujours du principe que les membres de son équipe font leur travail avec les meilleures intentions. Le leader serviteur qui fait preuve d’ouverture d’esprit stimule la créativité et le courage au sein de son équipe.

3. La promotion d’un environnement thérapeutique

Le leader serviteur reconnaît les expériences et habitudes négatives que son équipe a développées pour surmonter les situations difficiles. Ce faisant, il peut créer un environnement au service de son équipe en la soutenant et en mettant à sa disposition un certain nombre de ressources : réunions individuelles hebdomadaires, programme de mentorat, accès à des soins psychologiques, etc.

D’après R. K. Greenleaf, leaders comme équipes sont tous deux « à la recherche de la complétude ». En privilégiant un environnement de travail sain et en accompagnant vos collègues dans leur processus de guérison, vous pouvez créer une culture qui aspire à un tel idéal.

4. La connaissance de soi et des autres

Le leader serviteur doit avoir une bonne connaissance de lui-même, donc de ses propres forces et faiblesses, mais aussi de celles de son équipe. Il peut alors aborder l’éthique et les valeurs en adoptant une optique plus globale et approfondie.

Pour apprendre à mieux vous connaître, laissez à votre équipe des occasions pour communiquer sur ce qui lui convient ou non. Ne perdez pas de vue vos objectifs et plans personnels. Vous pouvez également passer des tests psychométriques pour acquérir une vision nouvelle de votre personnalité et de la façon dont les autres vous perçoivent.

[À lire] Montrer l’exemple : les conseils d’une dirigeante Asana

5. La persuasion

Le leader serviteur privilégie la persuasion au détriment de l’autorité dans ses prises de décision. Convaincre ses collègues du bien-fondé d’une action plutôt qu’imposer la soumission est l’un des signes distinctifs les plus évidents entre l’approche du leader serviteur et le leader autoritaire.

L’emploi de la persuasion facilite l’émergence d’un consensus et pousse chacun à se faire confiance au sein d’une équipe. Par exemple, la prochaine fois que votre équipe doit prendre une décision, essayez plutôt d’employer le mot « nous » au lieu de « vous » pour présenter votre stratégie. Ainsi, chacun aura le sentiment de participer et non de vous laisser décider de tout.

6. La conceptualisation

Prendre du recul sur les activités quotidiennes exige de la discipline et de la pratique. Cependant, c’est sa capacité à envisager un projet, une équipe ou une organisation d’un point de vue conceptuel qui permet au leader serviteur de voir les choses en grand.

Il est souvent pertinent de partager ces rêves et aspirations avec son équipe. En effet, si les objectifs à court terme ont toute leur importance, le leader serviteur doit aussi se projeter dans l’avenir pour continuer à inspirer les membres de l’équipe, quels que soient les obstacles.

[À lire] Un énoncé de vision bien formulé en 7 étapes

7. L’anticipation

Le leader serviteur anticipe les événements futurs et leurs répercussions sur l’équipe. Cette qualité ne vient pas non plus comme par magie, elle se développe au fil du temps par l’expérience et l’intuition.

Il ne s’agit toutefois pas simplement d’y penser ! À l’aide d’outils comme l’analyse SWOT, vous pouvez mieux comprendre les événements passés, gérer les projets à venir et prévoir les résultats futurs.

[À lire] Structure d’équipe : 10 méthodes pour vous organiser efficacement

8. La gérance ou responsabilisation

La gérance désigne « La gestion rigoureuse et responsable d’une entité que l’on vous a confiée ». Dans son livre sur la gérance, Peter Block préconise vivement à ses lecteurs « d’agir en pensant à long terme » et au service des « petites gens ».

S’inspirant des idées de P. Block, L. C. Spears a inclus la gérance parmi les 10 qualités nécessaires à un leader serviteur, afin de souligner l’importance de ses responsabilités. Une gérance responsable montrera que vous êtes digne de la confiance que votre organisation place en vous.

9. L’implication dans le développement des autres

Une chef d’équipe qui fait passer les autres avant le reste offrira tout le soutien et les ressources nécessaires à son équipe pour réussir. Le leader serviteur se consacre sans compter au développement de ses collègues. Cette qualité se démontrera principalement par les actions suivantes :

  • Mettre des fonds à disposition de votre équipe

  • Encourager les décisions émanant de votre équipe

  • Aider et soutenir sans compter les membres de votre équipe au-delà de la simple exécution de leurs tâches (ou même de sujets strictement professionnels)

Le leader serviteur fera tout ce qui est en son pouvoir pour favoriser le développement des membres de son équipe, tant sur le plan professionnel que personnel.

[À lire] Développer son potentiel : la finalité comme guide

10. Le développement d’une communauté

Un leader serviteur rassemble son équipe et favorise le sentiment d’appartenance à une communauté, un objectif de plus en plus difficile dans le monde d’aujourd’hui où les équipes sont réparties sur plusieurs sites, ou travaillent même à distance.

Dans une équipe virtuelle, vous pouvez développer un fort sentiment communautaire en ayant des échanges réguliers avec vos collègues. Cela peut prendre la forme d’entretiens individuels, de bavardages virtuels ou d’exercices en ligne pour développer la cohésion. Efforcez-vous de contacter les membres de votre équipe, où qu’ils soient sur la planète.

Un bon esprit d’équipe renforce la confiance et la camaraderie, ce qui permet non seulement à chacun de s’épanouir, mais aussi de doper les performances générales.

[À lire] Continuer à favoriser l’inclusion, même à distance

Devenir leader par le service

Maintenant que vous avez appris les 10 qualités du leader par le service, essayez de mettre en pratique ces six conseils.

Devenir leader par le service

Montrez l’exemple

Le leader serviteur est toujours aux côtés de son équipe et montre l’exemple. Ses collègues remarquent qu’il accepte de consacrer autant de temps et d’efforts qu’eux dans les projets, ce qu’ils apprécient grandement. Cela les encourage à travailler dur et avec intégrité.

Notez que montrer l’exemple dépasse le cadre du travail en commun. Le leader serviteur peut également encourager les membres de son équipe à prendre du temps libre, sans oublier de se ressourcer de son côté. Les gens sont plus enclins à s’octroyer des congés payés et du temps pour souffler si leur responsable le fait aussi.

quotation mark
Commencez par prendre soin de vous et des gens que vous aimez. Définissez un horaire idéal pour vous et votre famille, et faites-le savoir par le biais de votre calendrier ; vous encouragerez ainsi les autres à vous imiter.”
Anna Binder, directrice des ressources humaines, Asana

Un exemple : il ne vous est pas interdit de donner un coup de main sur une tâche qui ne fait pas strictement partie de vos attributions pour aider un collègue. Cela permet à votre équipe de se concentrer sur des initiatives plus importantes sans se préoccuper des tâches en retard.

Montrez à votre équipe l’importance de son travail

Les membres de l’équipe tendent à prendre davantage soin de leurs tâches s’ils comprennent comment celles-ci affectent les objectifs plus larges de l’entreprise. Le leader serviteur s’appliquera à aider ses collègues à comprendre l’importance de leur travail.

Pour ce faire, il peut saluer l’atteinte de petits jalons, mais aussi rappeler à son équipe l’objectif plus large auquel elle participe.

Un exemple : pour motiver votre équipe, vous pouvez partager des témoignages de réussite ou des exemples démontrant l’influence positive d’un produit ou service sur les clients, et leur montrer que leur travail est reconnu. Chez Asana, tout est réuni au même endroit, et les objectifs sont reliés aux activités qui y contribuent, afin que les équipes puissent suivre simultanément l’accomplissement du travail et les progrès plus généraux.

Encouragez le travail en équipe

Le leader par le service a conscience du fait que les équipes sont plus fortes lorsque tous unissent leurs efforts. Il encourage la collaboration en donnant à chaque membre un espace où se distinguer et se développer, et un groupe sur lequel il peut s’appuyer. Cet esprit de groupe bénéficie à la fois aux individus et à l’organisation.

Un exemple : pour encourager le travail en équipe, vous pouvez régulièrement organiser des activités de cohésion d’équipe. Les temps de détente passés ensemble au moyen d’appels virtuels ou d’événements en présentiel renforcent les relations au sein de votre équipe.

[À lire] 45 activités pour améliorer la cohésion et la communication d’équipe

Aidez vos collègues à évoluer et progresser

Parmi les 10 qualités du leader serviteur se trouve aussi son implication dans le développement de ses collègues, tant sur le plan professionnel que personnel. Il contribue activement à leur progrès en offrant de nombreuses occasions d’assumer un rôle de leader dans le cadre des projets de groupe, de participer à des formations ou des programmes de développement et d’étendre leurs aptitudes.

Un exemple : vous pouvez contribuer au développement de votre équipe en leur demandant leurs objectifs, puis en les aidant à les atteindre en organisant des formations et en fixant des jalons intermédiaires.

[À lire] Plus de 100 citations sur le travail en équipe pour encourager et stimuler la collaboration

Prenez soin personnellement de votre équipe

En plus de soutenir ses collègues sur le plan professionnel, le leader serviteur leur montre un véritable intérêt personnel. Ayant connaissance de ce qui se passe dans la vie de chacun au sein de l’équipe, il aura ainsi tendance à faire preuve de davantage d’empathie. Un collègue qui traverse une passe difficile appréciera d’être davantage soutenu au travail et en retirera de la gratitude, ce qui renforcera son moral et bénéficiera finalement à l’équipe et au projet. Le leader serviteur se concentre sur les objectifs à long terme : l’intérêt personnel pour les individus crée une véritable équipe animée d’une solide éthique professionnelle.

quotation mark
Je suis convaincu qu’une personne passionnée, dotée d’empathie et d’aptitudes sociales élevées fera très probablement un excellent leader.”
Dustin Moskovitz, cofondateur et PDG d’Asana

Un exemple : n’hésitez pas à poser des questions sur la vie personnelle de vos collègues et à partager certains détails personnels pour créer une relation authentique. Cette transparence crée un niveau de confiance qui incite les membres de l’équipe à se manifester lorsqu’ils ont besoin de davantage de soutien au travail.

Demandez toujours l’avis des uns et des autres

Seul un leader ouvert aux remarques, et même qui les encourage, saura garder la tête sur les épaules (une autre des 10 qualités du leader serviteur). Le fait de recueillir les remarques de son équipe et d’autres personnes de l’entreprise lui permet de constamment améliorer ses aptitudes au leadership. Les membres de l’équipe qui se sentent encouragés à fournir un avis honnête signaleront plus facilement les problèmes et obstacles auxquels ils font face. Cela crée ainsi un environnement de travail innovant et flexible.

Un exemple : vous pouvez terminer vos réunions ou e-mails par quelques questions de ce style pour recueillir des remarques sincères : « Avez-vous des remarques ? Que pouvons-nous améliorer ? Qu’est-ce qui vous convient le mieux ? »

[À lire] Exprimer et accepter les critiques constructives

Les avantages et inconvénients du leadership par le service

Comme tout style de leadership, le leadership par le service comporte des avantages et des inconvénients. Le leader serviteur responsabilise ses employés afin de renforcer leur motivation, leur courage et leur créativité, créant ainsi une solide culture de travail en équipe.

En revanche, cette méthode requiert beaucoup de temps, d’énergie et d’expérience. Le leader serviteur doit connaître ses collègues sur le plan professionnel et personnel afin de les soutenir de son mieux.

Avant d’adopter ce style de leadership, prenez conscience de quelques-uns des avantages et inconvénients qu’offre le rôle de leader serviteur avant tout :

Avantage : une culture axée sur les personnes

Le leader par le service établit une culture axée sur les personnes en favorisant des relations de confiance approfondies avec et entre ses collègues. Ce niveau de confiance et d’échange permet aux équipes de prendre des décisions dans l’intérêt de l’organisation et de chaque personne impliquée.

Inconvénient : une autorité réduite

Quand le leader se place à un niveau aussi personnel avec ses collègues, son autorité formelle peut facilement disparaître, ce qui peut devenir un problème lorsque certains individus tentent de profiter de sa transparence. Par ailleurs, d’autres leaders de l’organisation adoptant une approche différente pourraient se poser des questions.

Enfin, le style de leadership serviteur avant tout entre en conflit avec la plupart des entreprises qui promeuvent un management de la performance ou des systèmes de primes qui valorisent les résultats à court terme. Cependant, vous pouvez quand même appliquer cette approche en dirigeant avec authenticité, en orientant vos collaborateurs, en leur donnant des occasions de s’épanouir et de développer leurs aptitudes, et en créant un fort sentiment de cohésion au sein de votre équipe.

Avantage : renforce le moral dans toute l’équipe

Une équipe qui se sent reconnue et valorisée par son leader tend à faire preuve d’une plus grande intégrité et affiche un niveau de fierté plus élevé dans son travail. Le leader serviteur peut renforcer le moral dans les équipes et contribuer à créer de futurs leaders en leur offrant des occasions de se distinguer.

Inconvénient : les membres de l’équipe peuvent avoir des difficultés à prendre des décisions

En offrant aux membres de son équipe des occasions de faire leurs preuves, le leader serviteur risque également de les surestimer et de les submerger. Les individus qui manquent encore de courage ou de confiance en eux pour prendre des décisions axées sur les données peuvent se sentir découragés et perdus dans un environnement de travail qui leur octroie une telle autonomie.

Servez votre équipe en étant le meilleur leader possible

Le choix personnel d’un style de leadership par le service, transformationnel ou laissez-faire (ou toute autre approche) est à votre entière discrétion.

Nous sommes convaincus que les meilleurs leaders peuvent ajuster leur style de leadership selon la situation, leurs collègues et les besoins d’un projet donné. La meilleure chose à faire en tant que leader consiste à identifier les besoins et motivations des membres de son équipe et de les soutenir en leur permettant de s’épanouir.

Tester le logiciel de gestion des processus d’Asana

Ressources associées

E-book

Optimizing your organizational structure for stronger cross-team collaboration