Leadership situationnel : découvrez ses 4 styles et les qualités nécessaires

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana10 septembre 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Leadership situationnel - Image bannière de l’article

Résumé

Le leadership situationnel encourage les leaders à tenir compte des spécificités de chaque membre de leur équipe et du caractère unique de chaque situation lorsqu’ils adoptent une méthode de leadership. Dans ce guide, nous allons vous présenter les quatre styles de leadership situationnel et la manière dont vous pouvez les utiliser pour mieux diriger votre équipe.

En dirigeant votre équipe, vous remarquerez peut-être que les diverses situations rencontrées appellent des réponses différentes. Par exemple, si votre équipe marketing mène un projet impliquant de nombreuses tâches techniques, vous devrez peut-être l’accompagner dans ce nouveau domaine au lieu de simplement lui déléguer les tâches associées. En revanche, si votre équipe mène un projet similaire à d’autres déjà réalisés, vous pourrez vous tenir un peu plus en retrait.

Être un leader situationnel implique d’adapter votre style de leadership à la situation en cours. Dans ce guide, nous allons vous présenter les quatre styles de leadership situationnel et la manière dont vous pouvez les utiliser pour créer un environnement de travail flexible et adaptable. 

Qu’est-ce que le leadership situationnel ?

Le leadership situationnel est un style de leadership dans lequel les leaders tiennent compte du niveau de préparation des membres de l’équipe qu’ils dirigent et du caractère unique de chaque situation. Paul Hersey et Ken Blanchard ont développé ce modèle de leadership situationnel en 1969, alors qu’ils travaillaient à l’écriture du livre Management of Organizational Behavior (la gestion du comportement organisationel). 

Le leader situationnel crée un environnement de travail démocratique et favorise l’adaptabilité et la flexibilité dans le but de faire ressortir le meilleur de son équipe.

Comment fonctionne le leadership situationnel ?

L’approche du leadership situationnel peut vous aider à développer vos relations avec les membres de votre équipe, car vous adapterez votre style de leadership à leur niveau de développement. Chaque membre de l’équipe a besoin d’un niveau adapté de leadership pratique et de leadership basé sur la communication. C’est à vous d’évaluer les compétences, la confiance et la motivation de chacun et de déterminer le style de leadership à employer.

Chacun est différent en matière de capacités, niveau de confiance et degré de motivation au travail. Si vous n’employez qu’un seul style de leadership, certains l’apprécieront, tandis que d’autres se sentiront défavorisés. Le leadership situationnel est flexible et vous permet d’adapter votre style de leadership pour répondre aux besoins de chacun.

4 styles de leadership situationnel

Il existe quatre styles de leadership parmi lesquels vous choisirez en fonction de la personne et du moment concernés. Ces différents styles de leadership peuvent être placés sur un graphique indiquant le niveau de direction en lien avec le niveau de soutien apporté.

Types de styles de leadership situationnel

Le comportement directif est la mesure dans laquelle le leader indique au membre de l’équipe ce qu’il doit faire, comment, où et pour quand. Le comportement de soutien correspond à la mesure dans laquelle le leader communique avec cette personne, l’écoute (activement) et exprime sa reconnaissance quant à la progression des tâches. 

Les niveaux de comportement de soutien et de comportement directif déterminent le type de style de leadership situationnel que vous employez. 

1. Directif

Le premier style est le style de leadership situationnel directif : le niveau de comportement directif est élevé, tandis que le niveau de comportement de soutien est faible. Ce style de leadership se montre particulièrement efficace lorsque le membre de l’équipe a besoin d’une supervision étroite de son leader. Soit parce qu’il manque d’expérience, soit parce qu’il est peu engagé dans la tâche à accomplir. 

Exemple de situation : un nouveau membre rejoint le groupe et a peu d’expérience dans l’envoi d’e-mails de sensibilisation à des clients potentiels. Puisqu’il ne semble pas se sentir assez confiant pour gérer ce premier projet de sensibilisation seul, vous employez un style de leadership situationnel directif. Vous l’accompagnerez dans chaque étape et veillerez à ce qu’il ne commette pas d’erreur.

2. Persuasif

Le deuxième style est le style de leadership situationnel persuasif : le niveau de comportement directif est élevé, tout comme le niveau de comportement de soutien. Ce style de leadership situationnel se montre particulièrement efficace auprès des débutants motivés, que le leader peut observer et soutenir sans avoir à les superviser de près.

Exemple de situation : bien qu’il n’ait jamais travaillé dans ce domaine auparavant, un membre de l’équipe souhaite acquérir de l’expérience en marketing sur les réseaux sociaux. Malgré son expérience limitée, vous lui permettez de travailler sur un projet de ce type tout en l’observant afin qu’il s’aguerrisse. Une fois le projet terminé, vous lui faites part de vos commentaires.

[À lire] Créer et gérer un calendrier de contenu de réseaux sociaux en 6 étapes

3. Participatif

Le troisième style est le style de leadership situationnel participatif. Ce style diffère des deux premiers, avec un comportement de soutien élevé et un comportement directif faible, ce qui en fait un style davantage axé sur l’humain. Employez ce style de leadership si un membre de votre équipe possède les compétences nécessaires pour accomplir la tâche, mais manque de confiance ou de motivation pour la mener à bien. En tant que leader, vous pouvez poser des questions ouvertes pour déterminer le problème et aider à trouver une solution. 

Exemple de situation : l’un des membres les plus compétents de votre équipe se montre soudainement moins performant dans ses tâches. Cela vous préoccupe, car vous savez qu’il est capable de bien plus. Vous adoptez un style de leadership situationnel participatif et planifiez un entretien individuel avec cette personne. Lorsque vous découvrez que le problème relève de la sphère personnelle, vous prêtez à l’employé une oreille attentive et lui proposez un jour de repos afin qu’il revienne au meilleur de sa forme. 

[À lire] Le petit guide du manager : la lutte contre le burnout

4. Délégatif

Enfin, le quatrième style est le style de leadership situationnel délégatif. Ce style implique un comportement directif et un comportement de soutien faibles, il est en effet également axé sur l’humain. Lorsque les membres de votre équipe sont autonomes dans leurs tâches, ils peuvent avoir besoin que vous preniez du recul dans votre rôle de leader. Ce style encourage la liberté des membres de l’équipe et favorise la confiance au sein des équipes. 

Exemple de situation : un membre de l’équipe avec lequel vous travaillez depuis quelques années vous fait savoir qu’il se sent prêt à réaliser un projet seul à l’avenir. Au vu de son expérience, vous savez également qu’il possède les compétences nécessaires pour le mener à bien. Vous décidez de le laisser travailler sans supervision, sachant qu’il reviendra vers vous pour poser des questions et solliciter une vérification finale.

Qualités d’un leader situationnel

Il faut faire preuve de flexibilité pour réussir en tant que leader situationnel. Les leaders qui préfèrent s’en tenir à un seul style de leadership se privent de la possibilité d’adapter leur approche aux membres de leur équipe. En tant que leader situationnel, vous devez vous adapter à chaque situation afin de répondre aux attentes de votre équipe et vous efforcer de montrer l’exemple.

Qualités d’un leader situationnel

Perspicace

Les leaders situationnels sont perspicaces et comprennent les besoins des membres de leur équipe en toute situation. Faire preuve de perspicacité vous permet d’évaluer si les membres de votre équipe sont confiants ou peu sûrs d’eux, motivés ou réticents, et s’ils peuvent accomplir une tâche seuls ou s’ils ont besoin de plus de soutien. 

Flexible

Les leaders situationnels doivent également faire preuve de flexibilité. Dès lors que vous savez ce que les membres de votre équipe attendent de vous, vous pouvez rapidement adapter votre style de management pour répondre à ces besoins. En effet, tous les membres de votre équipe n’auront pas nécessairement besoin du même type de leadership situationnel. C’est à vous de vous adapter à chaque individu. 

Digne de confiance

La fiabilité est l’une des meilleures qualités dont un leader situationnel puisse faire preuve. De plus, la confiance que place une équipe en son leader est un gage de réussite au travail. Pour gagner cette confiance, encouragez la communication et favorisez des relations positives. 

Axé sur la résolution de problèmes

Les leaders situationnels excellent avant tout dans la résolution des problèmes et la prise de décision. Être un penseur réfléchi, doté d’une vision d’ensemble et capable de résoudre toute une série de problèmes lorsqu’ils surviennent est une qualité précieuse. Réagissez rapidement et employez des styles de leadership variés afin de mener votre équipe sur le chemin de la réussite. 

Mentor et coach

Le coaching s’inscrit dans le style de leadership situationnel persuasif, mais un bon leader situationnel se comporte comme un coach pour son équipe en toutes circonstances. Vous devez encourager et accompagner votre équipe, tout en lui donnant des directives dans ses tâches quotidiennes. 

Vous disposez de toutes ces compétences en matière de leadership ? Bravo ! Partez confiant, vous serez un leader efficace et soutiendrez votre équipe du mieux possible.

[À lire] Montrer l’exemple : les conseils d’une dirigeante Asana

Avantages et inconvénients du leadership situationnel

Chaque style de leadership présente ses avantages et ses inconvénients. Avoir conscience des inconvénients associés à votre rôle de leader vous aidera à devenir un bon leader et à éviter certaines difficultés avant même qu’elles ne surviennent.

Avantages et inconvénients du leadership situationnel

Avantages : 

  • Améliore la productivité : l’un des avantages du leadership situationnel est qu’il améliore la productivité globale des membres de l’équipe. Comme chaque membre de l’équipe a un niveau de compétence et de motivation différent, le fait d’employer une forme de leadership adaptable vous permet d’évaluer chaque personne individuellement et d’optimiser ses résultats. 

  • Se concentre sur les membres de l’équipe : le modèle du leadership situationnel est axé sur les membres de l’équipe. Utiliser un seul style de leadership revient à essayer de faire rentrer tout le monde dans le même moule. Le leadership situationnel s’engage fortement envers chacun des membres de l’équipe et leur donne les moyens d’évoluer.

  • Favorise la flexibilité : le leadership situationnel favorise la flexibilité, car il adapte le leadership au niveau de compétence, de motivation et de confiance de chaque membre de l’équipe. D’autres modèles de leadership moins flexibles ne prennent pas en compte le niveau de motivation de chaque membre de l’équipe, mais le leadership situationnel se doit d’être flexible pour générer des gains de productivité.

Inconvénients :

  • Peut être source de confusion : l’un des inconvénients du leadership situationnel est qu’il peut être source de confusion. Le manque de régularité dans le style de leadership peut amener les membres de l’équipe à se demander ce qu’ils sont censés faire et quand. Par exemple, certains membres de l’équipe peuvent avoir du mal à passer d’une tâche entièrement supervisée une semaine à une tâche entièrement déléguée la semaine suivante. Pour éviter cette confusion, demandez directement aux membres de l’équipe quel style de leadership situationnel ils préfèrent. 

  • Se concentre sur les objectifs à court terme : les membres de l’équipe qui préfèrent se concentrer sur les objectifs à long terme risquent de ne pas apprécier le leadership situationnel, car celui-ci est justement axé sur les objectifs à court terme. Basculer d’un style de leadership à l’autre nécessite de se concentrer sur la tâche à accomplir, plutôt que sur les tâches ou objectifs planifiés des mois à l’avance. Ainsi, l’incertitude quant au style de leadership auquel ils seront confrontés la semaine ou le mois prochain peut être source d’inquiétude. Si certains membres de l’équipe ont besoin d’une planification à long terme, vous pouvez trouver un terrain d’entente : planifiez les tâches et discutez en amont du style de leadership qu’ils préfèrent pour chacune d’elles. Votre équipe sera rassurée de savoir que vous pouvez changer de style de leadership si nécessaire. 

  • Le leader assume une grande responsabilité : vous êtes le leader de votre équipe, et ce type de leadership vous donne une grande responsabilité : c’est à vous de décider quel type de style adopter et à quel moment. Ce modèle peut être source de stress, car vous devez faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité à tout moment. Vous devrez également apprécier les émotions et évaluer les compétences professionnelles et les compétences sociales de vos subordonnés afin de déterminer leurs besoins en matière de leadership. 

Pour vous faciliter la tâche, essayez d’apprendre à connaître personnellement chaque membre de votre équipe. Vous vous rendrez peut-être ainsi compte que les styles de leadership qui leur conviennent restent cohérents. Même si chacun d’eux peut parfois avoir besoin d’un changement de style, la plupart auront un style de communication préféré. 

Utilisez le leadership situationnel pour répondre aux besoins de votre équipe

Le leadership situationnel est flexible et adaptable, or cette flexibilité et l’adaptation de votre style de leadership aux besoins de chacun peuvent motiver votre équipe et renforcer ses performances.

L’utilisation d’un logiciel de gestion de projet constitue un excellent moyen de suivre la progression des membres de votre équipe et de mieux connaître les capacités de chacun. Sans oublier les avantages d’un tel outil en matière de collaboration : utilisez-le pour faire part de vos commentaires et favoriser un environnement communicatif.

Tester notre logiciel de gestion de projet pour les équipes

Ressources associées

Article

The Eisenhower Matrix: How to prioritize your to-do list