Le processus de développement produit en 6 étapes, exemples inclus

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana17 septembre 20219 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Processus de développement produit - Image bannière de l’article

Résumé

Le processus de développement produit se divise en six étapes, allant du concept initial au lancement final sur le marché. Il permet de découper les tâches et d’organiser la collaboration entre services. Lisez la suite pour découvrir comment mettre en œuvre votre propre processus.

Le développement d’un nouveau produit est un processus passionnant, mais aussi un véritable défi. De l’idéation initiale à la recherche, en passant par le prototypage, les lancements de produits sont tous différents. Cependant, il existe un processus général qui peut vous aider à vous lancer dans le développement produit.

Le processus de développement produit décrit six étapes nécessaires allant du concept initial au lancement final sur le marché. Il s’agit notamment d’identifier les besoins du marché et la concurrence, de proposer une solution, de développer une stratégie produit, et enfin de créer un produit minimum viable (PMV, ou MVP en anglais).

Le processus de développement produit a récemment évolué vers une utilisation courante visant à diviser chaque étape en six phases distinctes. Cela permet de mieux organiser le processus et de séparer chaque livrable en étapes simples.

Qu’est-ce qu’un processus de développement produit ?

Non seulement le processus de développement produit permet de simplifier un lancement, mais il encourage également la collaboration entre équipesen plaçant le travail d’équipe et la communication au cœur du processus.

Pour vous aider à réussir votre prochain lancement de produit, découvrons comment définir les six étapes du cycle de vie du produit.

1. Faire émerger l’idée (idéation)

La première étape du processus de développement produit consiste à trouver de nouvelles idées de produit, en effectuant des sessions de brainstorming fondées sur les besoins des clients, le tarif et autres études de marché.

6 étapes du processus de développement produit

Vous avez dans l’idée de lancer un tout nouveau concept produit ? Nous vous conseillons de tenir compte des facteurs suivants :

  • Le marché cible : votre marché cible correspond au profil du consommateur pour lequel vous créez votre produit. Il est important de l’identifier en amont afin de créer un concept produit adapté à ce marché.

  • Les produits existants : pour chaque nouveau concept produit, il est toujours utile d’évaluer votre portefeuille de produits existants. Existe-t-il des produits résolvant un problème similaire ? Si oui, le nouveau concept est-il assez différent pour être viable ? Répondez à ces questions pour assurer la réussite de votre nouveau concept.

  • La fonctionnalité : un rapport détaillé sur les fonctionnalités du produit n’est peut-être pas nécessaire pour l’instant, mais veillez à avoir une idée générale de ses fonctions. Réfléchissez à l’apparence et l’ergonomie de votre produit, ainsi qu’aux raisons qui inciteraient un futur acheteur à investir dans celui-ci.

  • L’analyse SWOT : analyser les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de votre produit dès le départ vous permet de créer la meilleure version possible de votre nouveau concept. C’est l’assurance que votre produit se démarquera de la concurrence et comblera une lacune du marché.

  • La méthode SCAMPER : afin d’affiner votre idée, utilisez les méthodes de brainstorming telles que SCAMPER, qui permet de substituer, combiner et adapter les différents éléments de votre concept produit, de même que les modifier, les retirer ou les réorganiser, mais aussi en tester d’autres utilisations.

Pour valider un concept produit, vous pouvez documenter les idées sous la forme d’une étude d’opportunité (ou business case) : tous les membres de l’équipe auront ainsi une vision claire des fonctionnalités initiales et des objectifs de lancement du nouveau produit.

2. Définir le produit

Une fois le business case élaboré et après avoir débattu de votre marché cible et de la fonctionnalité du produit, il est temps de définir celui-ci. On parle alors également de cadrage ou de développement de concept, ayant pour but de parfaire la stratégie produit.

Pendant cette étape, il est nécessaire de préciser certains détails :

  • L’analyse commerciale : elle cartographie les stratégies de distribution et d’e-commerce, et propose une analyse approfondie de la concurrence. L’objectif de cette étape est de commencer à établir une feuille de route produit claire.

  • La proposition de valeur : ici, on fait référence au problème résolu par le produit. Vous devez être en mesure d’identifier les points sur lesquels il se démarque des produits concurrents. Cette valeur vous sera également utile dans le cadre de l’étude de marché et au moment où vous chercherez à développer votre stratégie marketing.

  • Les indicateurs de réussite : si vous voulez pouvoir évaluer et quantifier la réussite du produit dès son lancement, vous devez clarifier les indicateurs de réussite le plus tôt possible. Vous vous demandez quels indicateurs clés utiliser ? Vous pouvez vous intéresser à des ICP/KPI simples (ex. : valeur moyenne de commande), mais aussi plus spécifiques (ex. : objectifs personnalisés pour votre entreprise).

  • La stratégie marketing : une fois la valeur ajoutée et les indicateurs de réussite identifiés, établissez une stratégie marketing correspondant à vos besoins lors de sessions de brainstorming. Considérez les canaux de communication à utiliser pour promouvoir le produit : réseaux sociaux, publications de blog, etc. Vous pourrez être amenés à revoir cette stratégie en fonction du produit fini concerné, mais quoi qu’il en soit, nous vous conseillons d’anticiper et de commencer à vous y intéresser dès cette étape.

Une fois ces idées définies, il est temps de créer votre produit minimum viable (PMV) à l’occasion du prototypage initial.

3. Réaliser un prototype

Au cours de l’étape de prototypage, votre équipe étudie et documente le produit en profondeur, tout en le concevant et en élaborant un business plan détaillé.

Ces prototypes peuvent consister en un simple dessin ou en une modélisation par ordinateur du concept initial. Ils permettent d’identifier les risques potentiels en amont de la création du produit.

Au cours de la phase de prototypage, vous travaillerez sur des éléments de ce type :

  • L’étude des risques du marché : veillez à analyser tout risque potentiel associé à la production de votre produit et ce, en amont de sa création. C’est le meilleur moyen de vous assurer que le lancement du produit se fera dans les temps, et vous pourrez également communiquer les risques à votre équipe en les consignant dans un registre des risques.

  • La stratégie de développement :vous pouvez ensuite vous consacrer au plan de développement, c’est-à-dire à établir la chronologie et l’attribution des tâches. Dans ce cadre, vous faire appel à la méthode du chemin critique.

  • L’étude de faisabilité : l’étude suivante du processus consiste à évaluer la faisabilité de la stratégie produit. Il vous faudra déterminer si les délais estimés sont réalistes compte tenu du volume de travail. Dans le cas contraire, revoyez les échéances et demandez à ce que des collègues vous donnent un coup de main.

  • Le PMV : le produit minimum viable est le résultat final de cette étape de prototypage. Il doit disposer des fonctionnalités nécessaires et suffisantes pour sa mise sur le marché, ni plus ni moins. Par exemple, un PMV de vélo inclurait un cadre, des roues et une selle, mais ni panier ni sonnette. Créer un PMV permet à votre équipe de réaliser un lancement de produit plus rapide que s’il avait toutes les fonctionnalités souhaitées, évitant ainsi d’éventuels retards. D’autres fonctionnalités complémentaires pourront être ajoutées par la suite selon les disponibilités.

Il est maintenant temps de concevoir le produit en vue de son lancement sur le marché. 

Tester le logiciel de gestion des processus d’Asana

4. Établir la conception initiale

Pendant l’étape de conception initiale, les participants au projet s’appuient sur le prototype PMV et collaborent à la production d’une première maquette du produit. La conception devra être adaptée aux fonctionnalités principales du produit, sans oublier non plus son public cible.

Plusieurs itérations peuvent être nécessaires pour une conception de produit réussie, et il vous faudra donc peut-être échanger avec les distributeurs pour gérer l’approvisionnement en matériaux.

Afin de produire le design initial, vous devrez :

  • Gérer l’approvisionnement en matériaux : l’approvisionnement en matériaux joue un rôle important dans la conception de la maquette initiale. Vous pouvez commander des matériaux auprès de différents fournisseurs, ou simplement créer les vôtres. Ceux-ci pouvant être issus de plusieurs sources, veillez à en documenter l’usage dans un espace partagé de façon à pouvoir vous y référer ultérieurement en cas de besoin.

  • Communiquer avec les parties prenantes : pendant la phase de conception, vous devez communiquez régulièrement afin de vérifier que votre concept initial est sur la bonne voie. Partagez des rapports d’avancement quotidiens ou hebdomadaires pour rendre compte de votre progression et obtenir les approbations nécessaires.

  • Demander un feedback initial : une fois la conception terminée, demandez aux dirigeants et aux participants du projet de vous faire leurs premiers retours. Vous pourrez alors revoir et finaliser la conception du produit avant son développement et sa mise en œuvre.

La conception approuvée et prête à passer entre les mains de l’équipe suivante, passez à la dernière étape avant le lancement du produit : la phase de validation et les tests finaux.

5. Valider et tester le produit

Avant de lancer un nouveau produit, vous devez d’abord le valider et le tester. Cette étape finale est l’occasion de vérifier que le produit est satisfaisant sous tous ses aspects, du développement au marketing, avant de proposer celui-ci au client.

Pour vous assurez de la qualité du produit, vous devrez réaliser les actions suivantes :

  • Le développement du concept et les tests : même si votre prototype est réussi, il vous reste encore à résoudre les problèmes survenus au cours du développement du concept, par exemple dans le cadre du développement logiciel ou de la création du prototype initial en tant que tel. Testez les fonctionnalités avec l’aide des membres de l’équipe et des bêta-testeurs pour assurer la qualité du développement.

  • Les tests de l’interface utilisateur : au cours de cette étape, testez les fonctionnalités accessibles à l’utilisateur afin de détecter les erreurs de codage ou de fonctionnement (potentielles ou avérées) avant le lancement, y compris au niveau des fonctionnalités e-commerce et de la stabilité.

  • Les tests marketing : avant de commencer à fabriquer votre produit final, vérifiez que votre plan marketing est pleinement opérationnel et qu’il ne comporte aucune erreur. Assurez-vous également que toutes les campagnes marketing sont prêtes pour le lancement.

Maintenant que vous avez terminé vos tests initiaux, vous êtes prêts à lancer la production du produit final et à le proposer à vos clients.

6. Commercialiser le produit

C’est le moment de commercialiser votre concept ! Pour ce faire, vous allez lancer votre produit et l’intégrer à votre site Web.

À ce stade, vous avez finalisé la conception et effectué les tests de qualité nécessaires tant du point de vue du développement que de votre stratégie marketing. Vous pouvez donc avoir toute confiance en la version finale de votre produit et lancer sa production !

À cette étape, vous travaillerez sur :

  • Le développement du produit : la création physique du produit tel qu’il sera proposé à vos clients. Pour les concepts logiciels, celui-ci impliquera peut-être une production ou un développement supplémentaires. Fournissez le prototype final à votre équipe, ainsi que les informations relatives aux interactions PMV, afin que le produit soit conçu selon les spécifications adéquates.

  • L’intégration e-commerce : Une fois le produit développé et prêt pour le lancement, votre équipe de développement peut mettre en ligne les éléments e-commerce nécessaires. Cela peut nécessiter des tests supplémentaires pour vérifier le fonctionnement de la partie en ligne, comme lors de la phase de test de l’interface utilisateur évoquée précédemment.

Votre produit final est à présent lancé. Vous n’avez plus qu’à en évaluer la réussite à l’aide des indicateurs de réussite que vous aviez établis initialement.

Exemples de processus de développement produit

Maintenant que vous connaissez les six étapes du cycle de vie d’un produit, inspirons-nous de quelques exemples concrets : jetons un œil à plusieurs stratégies de développement produit réussies, issues de startups emblématiques.

Exemple 1 : Figma étoffe ses fonctionnalités produit

  • Lancé en 2012, Figma fut le premier outil professionnel de conception d’interface utilisateur entièrement intégré au navigateur. Aujourd’hui, Figma est devenu l’un des leaders dans le domaine des applications Web de conception.

L’entreprise s’est donné pour mission de rendre la conception accessible à tous et de donner vie à la créativité de chacun. Elle a notamment rempli sa part du contrat en ajoutant régulièrement de nouvelles fonctionnalités telles que la gestion des flux multiples, la minuterie de brainstorming ou encore le tableau blanc interactif, tout en coordonnant les sorties des nouvelles versions et en instaurant confiance grâce à sa transparence.

Consultez notre étude de cas pour découvrir comment Figma utilise Asana pour gérer ses backlogs de développement.

Exemple 2 : Uber comble une lacune du marché

  • Bien qu’Uber soit aujourd’hui considéré comme le plus grand service de covoiturage, cela n’a pas toujours été le cas. Eux aussi sont partis d’une stratégie produit efficace pour devenir l’entreprise innovante que l’on connaît.

Pour établir sa stratégie, Uber a commencé par chercher à combler une lacune de l’industrie du taxi de l’époque : l’entreprise a donc créé un service de transport partagé facile d’accès, au processus de paiement simplifié. Puis elle est allée encore plus loin, en faisant évoluer sa gamme de services et en proposant un covoiturage allant du plus abordable au plus luxueux.

Si chaque situation a ses petites particularités, avec la bonne stratégie produit, vous pourrez vous aussi créer un portefeuille innovant.

Qui fait partie de l’équipe de développement produit ?

De nombreuses parties prenantes et équipes peuvent participer au processus de développement produit. Le responsable principal est le chef de produit, qui supervise toutes les tâches relatives à l’idéation, la recherche, le développement et le lancement du produit.

Qui fait partie de l’équipe de développement produit ?

Voici quelques-uns des autres participants importants :

  • La gestion produit : le chef de produit supervise tous les aspects du cycle de vie du produit et fait son possible pour faire le lien entre les équipes internes et externes, issues de tous horizons. Il organise le lancement des nouveaux produits, de l’idéation produit et de l’étude de marché.

  • La gestion de projet : le chef de projet peut être impliqué dans le processus de développement produit pour aider à gérer la communication transversale, la délégation des tâches et le suivi des objectifs.

  • La conception : l’équipe de conception intervient durant la phase de prototypage et de conception. Elle s’occupe de tout l’aspect visuel du concept. À noter que la conception produit doit être cohérente par rapport à la charte de la marque et respecter les bonnes pratiques en matière d’interface utilisateur.

  • Le développement : l’équipe de développement intervient au niveau de l’intégration du produit au site Web. Le plus souvent et selon la complexité du concept, les développeurs travaillent en collaboration de façon à créer la nouvelle offre produit.

  • Le marketing : l’équipe marketing intervient au niveau du développement de la stratégie marketing et teste celle-ci en amont du lancement produit. Elle évalue également la réussite des initiatives marketing.

  • La vente : le chef de produit collabore avec le service commercial à l’élaboration d’une stratégie efficace et au suivi des indicateurs de réussite une fois le produit lancé.

  • La direction : l’approbation finale des dirigeants peut s’avérer nécessaire avant le lancement du produit.

Outre ces rôles importants, d’autres équipes peuvent être impliquées dans le processus, selon la complexité du concept : finances, ingénierie ou tout autre partie prenante connexe. 

[À lire] Chef de produit et chef de projet : quelle différence ?

Étoffez votre portefeuille grâce au développement produit

Un processus de développement produit adapté vous permet de mieux collaborer en équipe et d’organiser vos tâches de façon à fluidifier chaque étape. Les six étapes évoquées ci-dessus aideront votre équipe tout au long du processus, de la sélection de l’idée initiale au développement.

Coordonnez les tâches et organisez votre processus de développement produit grâce à la gestion de produit sur Asana, qui vous permet de lancer votre produit sur le marché plus rapidement, tout en supervisant vos ressources et en simplifiant la planification.

Tester la gestion de produit sur Asana

Ressources associées

Article

Waterfall vs. Agile project management: What’s the difference?