Planification stratégique : 7 modèles et 8 outils pour vous lancer

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana
21 janvier 2024
16 min de lecture
facebookx-twitterlinkedin
Les 15 principaux modèles et outils de planification stratégique - Image bannière de l’article
Modèles

Résumé

Définir la direction que vous souhaitez donner à votre entreprise pour les 3 à 5 années à venir requiert la mise en œuvre d’une certaine planification stratégique. À l’aide des modèles et outils adéquats, ne laissez passer aucune opportunité, identifiez les risques et élaborez un plan stratégique pour mener à bien vos activités. Dans cet article, découvrez non seulement les principaux modèles et outils de planification stratégique, mais aussi quelques conseils utiles pour les mettre au service de la réussite de votre entreprise.

Vous souhaitez créer ou mettre à jour votre plan stratégique ? Vous tombez à pic ! De nombreux modèles et outils de planification stratégique existent, et si certains se conjuguent à merveille, faire les bons choix s’impose malgré tout.

Pour atteindre vos objectifs professionnels, rien de mieux que d’élaborer un plan stratégique. Cependant, cet outil doit être sans cesse mis à jour afin de refléter fidèlement les nouvelles priorités de l’entreprise ou les évolutions du marché. Si vous décidez d’utiliser un modèle déjà existant, vous n’aurez plus qu’à suivre un chemin tout tracé et suivre fidèlement les étapes d’une feuille de route déjà bien rodée. Comprenez-le bien, non seulement le modèle que vous choisirez vous permettra d’identifier les éléments moteurs ainsi que les forces et faiblesses de votre entreprise, mais vous mettra également dans les meilleures conditions pour éclipser la concurrence.

Dans cet article, découvrez non seulement les principaux modèles et outils de planification stratégique, mais aussi quelques bons conseils pour mieux les utiliser et judicieusement les associer.

Modèles et outils de planification stratégique

Oubliez les dilemmes cornéliens. Libre à vous de n’utiliser qu’un ou deux modèles et outils de planification stratégique, ou au contraire, d’en essayer plusieurs. Vous avez l’embarras du choix, faites donc comme bon vous semble.

Lorsque votre entreprise s’engage dans une phase de planification stratégique, choisissez tout d’abord un ou deux modèles à appliquer. Vous vous ferez ainsi une idée des quelques étapes de base à suivre au cours du processus de planification stratégique.

Modèles et outils de planification stratégique

Tel un bricoleur du dimanche, sortez votre grosse boîte à outils de planification stratégique et recherchez-y celui ou ceux qui conviendront le mieux à vos objectifs du jour. De nombreux modèles débutent par exemple par la réalisation d’une analyse SWOT ou bien par la définition de votre vision et de votre mission. Plusieurs outils peuvent être utilisés tout au long du processus de planification stratégique, selon les objectifs fixés.

Définir et atteindre ses objectifs avec Asana

Si par exemple vous souhaitez mettre en œuvre un plan stratégique fondé sur des scénarios, il sera peut-être préférable de commencer par des analyses SWOT et PEST(EL) afin de mieux visualiser votre situation actuelle. Si l’une des faiblesses que vous parvenez à identifier concerne votre processus de fabrication, appliquer la théorie des contraintes pourrait être un excellent moyen d’anticiper les éventuels obstacles et d’atténuer les risques.

À la suite de ces quelques éclaircissements, nous vous proposons d’en apprendre davantage sur les 7 modèles de planification stratégiques et les 8 principaux outils qui les accompagnent.

Les 7 modèles de planification stratégique

1. Le modèle de base

Le modèle de planification stratégique de base est idéal pour définir la vision et la mission de votre entreprise ainsi que ses objectifs commerciaux et valeurs. Ce modèle vous aide à définir les différentes étapes que vous devez suivre pour atteindre vos objectifs, à établir un suivi des progrès réalisés pour rester sur la bonne voie ainsi qu’à résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils se présentent.

Il y a une première fois à tout. Si vous débutez en la matière, ce modèle est fait pour vous. Vous pourrez ensuite le combiner à d’autres si vous souhaitez le personnaliser davantage ou donner une nouvelle direction à votre stratégie d’entreprise. Découvrez ci-dessous à qui s’adresse ce modèle de planification stratégique et quelles sont les étapes à suivre pour l’appliquer efficacement.

Idéal pour :

  • Les structures ou entreprises de petite taille

  • Les entreprises novices en matière de planification stratégique

  • Les entreprises avec peu de ressources disponibles

Les étapes à suivre :

  1. Définissez clairement votre mission. Réunissez votre équipe de planification et organisez une séance de brainstorming. Plus vous recueillerez d’idées à cette étape, plus la phase d’analyse sera gratifiante.

  2. Identifiez les objectifs de votre entreprise. Définir clairement des objectifs commerciaux vous fera gagner en performance et motivera votre équipe à donner le meilleur d’elle-même pour les atteindre.

  3. Élaborez les stratégies qui vous aideront à atteindre vos objectifs. Demandez-vous quelles étapes vous permettront d’atteindre ces objectifs puis décomposez-les en objectifs à long, moyen et court termes.

  4. Créez des plans d’action pour mettre en œuvre chacune des stratégies ci-dessus. Les équipes resteront ainsi motivées et garderont le cap vers les objectifs fixés.

  5. Suivez et ajustez votre plan au fil de l’eau. Comme pour n’importe quel plan stratégique, il est capital de suivre les progrès réalisés et résultats obtenus pour être en mesure d’en ajuster au mieux les paramètres et de gagner en performance.

2. Le modèle axé sur les problèmes

Également appelé modèle de planification axé sur les objectifs, il s’agit essentiellement d’une extension du modèle de base. Un peu plus dynamique, il est très populaire auprès des entreprises qui souhaitent élaborer un plan plus complet.

Idéal pour :

  • Les entreprises ayant déjà quelques bases en matière de stratégie

  • Les entreprises nécessitant un plan plus complet

Les étapes à suivre :

  1. Réalisez une analyse SWOT. Évaluez les forces et les faiblesses de votre entreprise, ainsi que les opportunités et les menaces potentielles qui la guettent. Cette vue d’ensemble vous permettra de déterminer les principaux axes de votre plan stratégique. Nous reviendrons sur l’analyse SWOT et son utilisation un peu plus tard, une fois l’ensemble des modèles de planification stratégique bien en tête.

  2. Identifiez et hiérarchisez les principaux problèmes et/ou objectifs. À l’aide de votre analyse SWOT, déterminez les axes prioritaires sur lesquels devra reposer votre plan stratégique pour cette fois.

  3. Développez des stratégies globales visant à résoudre ces problèmes et/ou atteindre ces objectifs. Assurez-vous de développer une stratégie ciblant votre objectif et/ou problème prioritaire pour simplifier votre processus au maximum.

  4. Actualisez ou définissez votre mission et votre vision. Faites en sorte qu’elles s’alignent sur votre stratégie, nouvellement élaborée ou déjà existante. C’est également l’occasion de clarifier pour de bon les valeurs de votre entreprise.

  5. Créez des plans d’action. Ces plans vous permettront d’atteindre les objectifs de votre entreprise, d’adapter ses besoins en ressources et de renforcer ses rôles et responsabilités.

  6. Élaborez un plan opérationnel annuel et conservez-le bien précieusement. Ce modèle fonctionne mieux si votre entreprise répète chaque année le processus de mise en œuvre du plan stratégique. Votre plan opérationnel annuel vous permettra de garder la trace de vos objectifs, progrès et opportunités pour la fois suivante.

  7. Allouez des ressources pour la première année de mise en œuvre de votre plan opérationnel. Que vous ayez besoin de fonds ou d’une équipe dédiée pour le mettre en œuvre, c’est le moment d’attribuer judicieusement les ressources dont vous aurez besoin.

  8. Faites un suivi de votre plan stratégique et ajustez-le si besoin. Tirez des leçons de la mise en œuvre de votre plan opérationnel pour l’ajuster et l’affiner au mieux lors de la prochaine phase de planification stratégique.

Ce type de plan peut être répété chaque année (ou du moins jusqu’à ce que l’ensemble des problèmes rencontrés soient résolus). Il est important de mettre à jour le plan chaque fois qu’il est mis en pratique afin de gagner en performance et de favoriser la réussite de votre entreprise.

Répéter le processus en entier chaque année n’est pas nécessaire, mieux vaut concentrer ses efforts sur les axes prioritaires à traiter.

3. Le modèle d’alignement

Ce modèle, également appelé modèle d’alignement stratégique (SAM), est l’un des modèles de planification les plus utilisés. Il vous aide à aligner vos stratégies commerciales et informatiques sur les objectifs stratégiques de votre entreprise.

Quatre perspectives différentes, mais d’importance égale, seront à prendre en compte si vous souhaitez appliquer ce modèle de planification stratégique :

  • La mise en œuvre de la stratégie : c’est-à-dire celle de la stratégie commerciale sur laquelle repose le modèle

  • Le potentiel technologique : il s’agit de la stratégie informatique qui soutient la stratégie commerciale

  • Le potentiel concurrentiel : c’est-à-dire les capacités informatiques émergentes permettant de créer de nouveaux produits et services

  • Le niveau de service : il s’agit des membres de l’équipe se consacrant à la création du système informatique le plus performant possible de l’entreprise

Idéalement, votre stratégie devra prendre en compte l’ensemble des éléments énumérés ci-dessus, mais dans la plupart des cas, vous devrez faire un choix pour parvenir au meilleur compromis possible.

Découvrez ci-dessous à qui s’adresse ce modèle de planification stratégique et quelles sont les étapes à suivre pour l’appliquer efficacement.

Idéal pour :

  • Les entreprises souhaitant affiner leurs stratégies

  • Les entreprises cherchant à résoudre les problèmes qui les empêchent d’accomplir leur mission

  • Les entreprises souhaitant réévaluer leurs objectifs ou surmonter les difficultés qui les empêchent de se développer

Les étapes à suivre :

  1. Définissez la mission de votre entreprise, ses programmes, ses ressources ainsi que ses faiblesses. Orienter différemment votre mission et ajuster vos approches nécessitera de les avoir clairement définies en amont.

  2. Identifiez quels sont les processus internes qui fonctionnent ou non. Mettez le doigt sur les processus peu efficaces qui gagneraient à être améliorés ou faisant obstacle à votre réussite. Concentrez-vous ensuite sur les processus internes les plus performants qui favorisent la réussite de votre entreprise.

  3. Trouvez des solutions. Si vous souhaitez élaborer une nouvelle stratégie, faites appel à des équipes spécialisées pour bénéficier de leur expérience et leur demander conseil sur votre situation actuelle.

  4. Mettez en pratique les solutions trouvées. Actualisez votre plan stratégique et assurez-vous que sa mise en œuvre aide votre entreprise à gagner en performance ou à se développer efficacement. Si ce n’est pas le cas, creusez-vous la tête et trouvez de nouveaux moyens d’y parvenir.

[À lire] Gestion de projet informatique : guide à l’attention des managers et de leurs équipes

4. Le modèle des scénarios

Le modèle des scénarios se combine parfaitement à d’autres, en particulier aux modèles de base et axé sur les problèmes. Il s’avère particulièrement utile si des facteurs externes sont à prendre en compte. Il peut s’agir de réglementations gouvernementales, de changements techniques ou encore de variations démographiques susceptibles d’affecter votre entreprise.

Idéal pour :

  • Les entreprises souhaitant identifier les difficultés stratégiques liées à des facteurs externes et les surmonter efficacement

Les étapes à suivre :

  1. Identifiez les facteurs externes qui affectent votre entreprise. Il peut par exemple s’agir de facteurs démographiques, réglementaires ou environnementaux.

  2. Imaginez le pire scénario possible. Si les choses tournent mal, vous saurez alors à quoi vous attendre et comment réagir au plus vite pour limiter les dégâts. En outre, si un scénario similaire à celui que vous avez imaginé venait à se produire, vous éviterez d’être pris de court et ferez preuve de sang-froid.

  3. Réfléchissez à deux autres éventuels scénarios organisationnels. Identifiez cette fois-ci un scénario rêvé et un autre aux conséquences plutôt moyennes. Il est à noter que le pire scénario suscite généralement un élan de motivation vous poussant à donner le meilleur de vous-même pour améliorer votre organisation. En revanche, l’examen des deux autres scénarios vous permettra de vous pencher sur les effets positifs des facteurs externes en question, c’est-à-dire sur l’ensemble des opportunités qui s’offrent à votre entreprise.

  4. Identifiez et proposez de nouvelles stratégies ou solutions. Il est désormais temps pour les membres de votre équipe de réfléchir aux différentes manières dont votre entreprise pourrait faire face à chacun de ces trois scénarios. Les stratégies proposées devront être discutées en équipe.

  5. Élaborez collectivement des stratégies pour votre entreprise. Il y a fort à parier que vos collègues proposeront plus ou moins les mêmes solutions. Discutez-en et décidez ensemble de celles que vous préféreriez mettre en œuvre ou créez-en une nouvelle à partir de ces éléments.

  6. Identifiez le scénario le plus probable et la stratégie la plus raisonnable. Enfin, déterminez quel scénario serait le plus susceptible de se produire dans les 3 à 5 années à venir et la manière dont votre entreprise devrait se préparer à ces potentiels changements.

5. Le modèle d’auto-organisation

Également appelé modèle de planification organique, le modèle d’auto-organisation diffère quelque peu des approches plutôt linéaires proposées par les autres modèles. Par ailleurs, cette méthode nécessitera de faire preuve d’une patience à toute épreuve.

Ce modèle de planification stratégique s’axe sur les processus d’apprentissage et de croissance plutôt que sur la réalisation d’un objectif en particulier. Comme ce modèle porte essentiellement sur l’amélioration continue, le processus en cours ne se termine jamais vraiment.

Idéal pour :

  • Les grandes structures ayant du temps devant elles

  • Les entreprises préférant une approche de planification plus naturelle et organique, axée sur des valeurs communes, la communication ou encore la réflexion partagée

  • Les entreprises à la vision clairement définie

Les étapes à suivre :

  1. Définissez et diffusez les valeurs culturelles de l’entreprise. C’est en comprenant clairement ses valeurs que votre équipe peut réfléchir à des solutions intéressantes pour l’entreprise.

  2. Exposez la manière dont vous voyez les choses. Définissez et communiquez votre vision à toutes les personnes impliquées dans le processus de planification stratégique. Coordonnez ainsi les idées de chacun autour de la vision globale de l’entreprise.

  3. Discutez régulièrement des processus qui permettraient de concrétiser la vision de votre entreprise. Réunissez-vous chaque trimestre pour discuter des stratégies ou approches que vous pourriez mettre en place pour incarner au mieux sa vision globale.

6. Le modèle en temps réel

Très fluide, ce modèle aide les entreprises à s’adapter lors de changements rapides au sein de l’environnement de travail. Il concerne 3 niveaux différents :

  • Organisationnel : élaborez des stratégies en réponse aux éventuelles opportunités ou tendances.

  • Programmatique : décidez de quelle manière répondre à des résultats particuliers ou à des changements d’environnement.

  • Opérationnel : étudiez les systèmes internes, politiques et personnes concernées afin de développer une stratégie parfaitement adaptée à votre entreprise.

Déterminer son avantage concurrentiel n’est pas une mince affaire, mais cette démarche est essentielle pour gagner en performance. Qu’il s’agisse d’un atout majeur, d’une force ou encore d’une mise en œuvre exceptionnelle de services ou programmes, il est indispensable que vous puissiez vous démarquer et éclipser la concurrence.

Idéal pour :

  • Les entreprises confrontées à des environnements changeants et devant s’y adapter le plus rapidement possible

  • Les structures à la recherche de nouveaux outils pour optimiser leur stratégie d’organisation

Les étapes à suivre :

  1. Définissez clairement la mission et la vision de votre entreprise. Si vous rencontrez des difficultés à les formuler clairement, jetez un coup d’œil à celles de vos concurrents. Qui sait ? Peut-être que la vision d’Asana vous mettra sur la voie.

  2. Recherchez, comprenez et inspirez-vous de la stratégie de vos concurrents ainsi que des tendances du marché. Étudiez de plus près la réussite de certains de vos concurrents et percez-en les moindres secrets. De quelle manière ont-ils surmonté les difficultés ? Comment ont-ils relevé les défis propres à leur secteur et quels étaient-ils ? S’agit-il de scénarios ayant de fortes chances de se produire ? Apprenez de vos concurrents en vous plongeant au cœur de leur fonctionnement.

  3. Étudiez l’environnement externe. À ce stade, vous pouvez combiner le modèle en temps réel avec celui des scénarios pour trouver des solutions aux menaces potentielles tout comme aux opportunités qui échappent à votre contrôle.

  4. Réalisez une analyse SWOT de vos processus, systèmes et ressources internes. En plus des facteurs externes à prendre en compte, il est également crucial d’étudier l’environnement interne de votre entreprise et d’évaluer sa capacité de réponse aux différents scénarios susceptibles de se produire.

  5. Développez une stratégie. Discutez des résultats de votre analyse SWOT et développez une stratégie d’entreprise efficace à tous les niveaux, c’est-à-dire organisationnel, programmatique et opérationnel.

  6. Répétez, répétez et... répétez. Évaluez l’efficacité de la nouvelle stratégie mise en place et répétez le processus de planification autant de fois que nécessaire pour la perfectionner. Assurez-vous ainsi d’avoir toujours un coup d’avance.

[À lire] Facteurs clés de succès (FCS) et plan stratégique : le guide

7. Le modèle inspirant

Ce dernier modèle de planification stratégique est parfait pour inspirer et dynamiser votre équipe alors qu’elle œuvre à la réalisation des objectifs de votre entreprise. Il s’agit également d’un excellent moyen de présenter votre stratégie d’entreprise à vos employés à la suite d’une fusion ou d’une acquisition.

[À lire] Conduite du changement : présentation et implémentation d’un processus efficace en 6 étapes

Idéal pour :

  • Les entreprises dotées d’une culture de start-up dynamique et motivante

  • Les structures en quête d’inspiration pour redynamiser leur processus de création

  • Les entreprises à la recherche de solutions rapides et de nouvelles stratégies

Les étapes à suivre :

  1. Réunissez les membres de votre équipe pour discuter ensemble d’une vision inspirante pour votre entreprise. Plus vous serez nombreux à participer à ce processus, plus les idées fuseront et votre réunion portera ses fruits.

  2. Organisez une séance de brainstorming pour vous donner des objectifs plus fous les uns que les autres et des idées innovantes à souhait. Encouragez votre équipe à exprimer librement ses idées, mêmes les plus farfelues ! Rassurez-la, le ridicule ne tue pas ! Il permet même de donner naissance à des idées géniales auxquelles elle n’aurait jamais pensé en temps normal.

  3. Estimez les ressources de votre entreprise. Vérifiez que votre entreprise dispose bien des ressources nécessaires pour mettre en œuvre vos nouvelles idées. Si ce n’est pas le cas, vous devrez ajuster votre stratégie ou allouer davantage de ressources à sa mise en œuvre.

  4. Développez une stratégie adaptée à vos ressources et à la hauteur de vos espérances. Comme vu précédemment, les idées farfelues peuvent occasionner de fabuleuses opportunités, mais n’oubliez pas qu’elles sont à double tranchant. En effet, elles comportent également de nombreux risques. Ne perdez pas de vue votre orientation stratégique !

[À lire] 29 techniques de brainstorming efficaces pour stimuler la créativité

Partons désormais à la découverte des outils stratégiques les plus couramment utilisés.

8. L’analyse SWOT

L’analyse SWOT est l’un des outils les plus couramment utilisés lorsqu’il s’agit de planification stratégique. Il constitue en effet une première étape idéale dans l’identification des opportunités et des risques qui guettent votre entreprise. Les identifier vous aide à élaborer un plan stratégique qui favorise sa croissance et anticipe les menaces.

L’acronyme SWOT signifie : forces, faiblesses, opportunités et menaces (en anglais : Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats). En voici un exemple :

Exemple d’analyse SWOT

9. Les OKR

Une grande partie de la planification stratégique consiste à fixer des objectifs à votre entreprise, c’est là tout l’intérêt des OKR.

L’acronyme OKR signifie objectifs et résultats clés (Objectives and Key Results). Cet outil a pour but d’aider votre entreprise à fixer des objectifs à atteindre. Il correspond à une approche quelque peu holistique permettant de relier le travail de votre équipe aux objectifs généraux de l’entreprise. Lorsque ses membres comprennent de quelle manière la réalisation de leurs tâches quotidiennes contribue au succès de l’entreprise, ils sont d’autant plus motivés à donner le meilleur d’eux-mêmes.

[À lire] Comment définir ses OKR ?

10. Le tableau de bord prospectif (TBP)

Le tableau de bord prospectif est un outil stratégique couramment utilisé par les entreprises qui souhaitent adopter une approche holistique et non se concentrer uniquement sur les performances financières. Conçu par David Norton et Robert Kaplan dans les années 1990, il aide les entreprises du monde entier à :

  • Communiquer leurs objectifs

  • Aligner le travail quotidien des équipes sur la stratégie de l’entreprise

  • Hiérarchiser les produits, services et projets

  • Suivre les progrès réalisés en vue des objectifs stratégiques

Votre tableau de bord prospectif présentera 4 perspectives commerciales principales :

  1. La clientèle, notamment sa valeur, satisfaction ou fidélisation

  2. La perspective financière, c’est-à-dire l’efficacité avec laquelle vous utilisez les ressources ainsi que le profit que vous en faites

  3. Le processus interne, autrement dit le niveau de qualité que propose votre entreprise et l’efficacité dont elle fait preuve

  4. La capacité d’organisation, c’est-à-dire votre culture organisationnelle, niveau technologique ou encore vos infrastructures et ressources humaines

À l’aide d’une carte stratégique, visualisez et communiquez la manière dont votre entreprise crée de la valeur. Cette carte consiste simplement en un graphique illustrant les liens de cause à effet entre les différents objectifs stratégiques.

Très pratique, ce tableau de bord prospectif vous accompagne tout au long du processus, depuis la définition de vos mission, vision et valeurs jusqu’à la mise en œuvre de votre plan stratégique.

L’intégration Lucidchart vous permet par exemple de créer des cartes stratégiques pour votre entreprise sur Asana.

Tester Lucidchart avec Asana

11. Les cinq forces de Porter

Vous souhaitez appliquer le modèle de planification stratégique en temps réel ? Les cinq forces de Porter sont alors l’outil idéal à utiliser. Celui-ci vous aide à identifier l’avantage concurrentiel de votre produit ou service avant de vous lancer sur le marché.

Développé par Michael E. Porter, cet outil décrit les cinq forces indispensables à prendre en compte dans votre démarche :

Les cinq forces de Porter
  1. La menace de l’entrée sur le marché de nouveaux concurrents : toute nouvelle arrivée sur le marché s’accompagne généralement d’une hausse des prix et coûts.

  2. La concurrence au sein du secteur : plus il y a de concurrents, plus il est difficile de créer de la valeur sur le marché avec votre produit ou service.

  3. Le pouvoir de négociation des fournisseurs : moins les acheteurs ont d’alternatives possibles, plus le pouvoir des fournisseurs augmente. Ce phénomène est d’autant plus vrai lorsqu’il s’avère coûteux, long ou difficile d’en changer. C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

  4. Le pouvoir de négociation des acheteurs : le pouvoir des acheteurs augmente si des produits ou services similaires et de qualité égale sont disponibles chez plusieurs fournisseurs.

  5. La menace des substituts : si une autre entreprise couvre déjà les besoins du marché, votre produit ou service devra se démarquer par sa qualité ou bien proposer un prix plus intéressant pour gagner en compétitivité.

N’oubliez pas : que ce soit dans n’importe quel domaine d’activité, le marché évolue sans cesse. Plus votre plan stratégique sera dynamique, plus vous gagnerez en compétitivité et serez en mesure d’éclipser la concurrence.

12. La méthode VRIO

L’analyse VRIO est un autre outil de planification stratégique vous permettant d’évaluer votre avantage concurrentiel. L’acronyme VRIO signifie : valeur, rareté, inimitabilité et organisation.

Il s’agit d’une théorie fondée sur les ressources développée par Jay Barney. Grâce à cet outil, il est possible d’estimer précisément vos ressources et de déterminer si votre entreprise a la capacité ou non de les transformer en avantages concurrentiels durables.

Ces ressources peuvent être matérielles (argent liquide, outils, stocks, etc.) ou bien immatérielles (droits d’auteur, marques déposées, culture organisationnelle, etc.) Quatre critères sont à prendre en compte avant de vous lancer sur le marché :

  • Leur valeur : vos ressources permettront-elles d’augmenter vos revenus ou de réduire considérablement vos coûts et de générer ainsi davantage de valeur ajoutée pour votre entreprise ?

  • Leur rareté : les ressources que vous utilisez sont-elles suffisamment rares pour ne pas être utilisées par des concurrents souhaitant créer le même produit ou service ?

  • Inimitables : vos ressources sont-elles inimitables ou non substituables ? Autrement dit, vos ressources sont-elles suffisamment uniques et complexes pour se démarquer de la concurrence ?

  • Organisationnel : êtes-vous suffisamment organisé pour tirer parti le maximum de la valeur, rareté et inimitabilité de vos ressources ?

Il est crucial que vos ressources répondent à l’ensemble des critères ci-dessus si vous souhaitez disposer d’un avantage concurrentiel durable et évincer les autres acteurs du secteur.

13. La théorie des contraintes (TOC)

La mise en œuvre de votre processus de planification stratégique repose principalement sur votre volonté d’atténuer les risques ou d’identifier les menaces pouvant nuire à votre entreprise ? N’hésitez-plus, cet outil est fait pour vous.

La théorie des contraintes (TOC) est un outil de résolution des problèmes qui aide votre équipe à identifier les facteurs limitants ou les obstacles empêchant votre entreprise d’atteindre ses OKR ou ICP.

Qu’il s’agisse d’une contrainte politique, liée au marché ou à vos ressources, appliquer la théorie des contraintes permet de résoudre d’éventuels problèmes, de trouver des solutions aux questions identifiées et d’aider votre équipe à gagner en performance avec les ressources dont elle dispose.

14. L’analyse PEST/PESTEL

Très similaire à l’analyse SWOT, l’analyse PEST porte quant à elle sur les facteurs externes pouvant affecter votre entreprise et les solutions à y apporter. C’est un outil qui s’associe parfaitement au modèle des scénarios, puisqu’il vous aide à définir quels facteurs externes favorisent la réussite de votre entreprise.

L’acronyme PEST désigne les facteurs politiques, économiques, sociologiques et technologiques. En fonction de votre modèle d’entreprise, il est possible d’y ajouter les facteurs juridiques et environnementaux (PESTEL). En voici quelques exemples :

  • Facteurs politiques : taxes, barrières tarifaires, conflits

  • Facteurs économiques : taux d’intérêt et d’inflation, modèles de croissance économique, taux de chômage

  • Facteurs sociaux : démographie, éducation, médias, santé

  • Facteurs technologiques : communication, informatique, recherche et développement, brevets

  • Facteurs juridiques : organismes de réglementation, règlements environnementaux, protection des consommateurs

  • Facteurs environnementaux : climat, situation géographique, compensation écologique

15. La méthode Hoshin Kanri

Cette méthode s’avère très utile pour communiquer efficacement et mettre en œuvre les objectifs stratégiques de votre entreprise. Il s’agit d’un système impliquant l’ensemble de l’organisation dans le processus de planification stratégique. Cet outil japonais, dont le nom signifie littéralement « gestion de boussole », est également connu sous le nom de gestion des politiques.

Cet outil de planification stratégique correspond à une approche descendante débutant par la définition d’objectifs à long terme par votre équipe de direction. Ces objectifs sont ensuite ajustés et communiqués à l’ensemble de l’entreprise.

Organiser régulièrement des réunions pour suivre les progrès réalisés et mettre à jour le calendrier est un excellent moyen de vous assurer que les efforts de chacun sont en parfaite harmonie avec les objectifs généraux de l’entreprise.

Gardez le cap sur vos objectifs stratégiques

Personne n’échappe à la règle. Que vous soyez une petite entreprise fraîchement entrée sur le marché ou une organisation à but non lucratif dont la réputation n’est plus à faire, la planification stratégique est une étape indispensable si vous souhaitez vous donner les meilleures chances de réussir.

Vous ne seriez pas contre un petit coup de pouce pour définir, organiser et mettre en œuvre vos objectifs stratégiques, non ? Asana est donc l’outil qu’il vous faut. Notre logiciel de définition d’objectifs vous aide à communiquer avec tous les membres de votre équipe au même endroit, de visualiser en temps réel les progrès réalisés et d’atteindre efficacement l’ensemble de vos objectifs.

Définir et atteindre ses objectifs avec Asana

Ressources associées

Article

Le guide du débutant en gestion des processus métier (BPM)