Pensée convergente ou divergente : trouver le bon équilibre pour résoudre les problèmes de manière créative

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana20 décembre 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Pensée convergente ou divergente : trouver le bon équilibre - Image bannière de l’article
Essayer Asana

Résumé

La pensée convergente consiste à trouver une seule solution bien définie à un problème donné, à l’opposé de la pensée divergente qui implique davantage de créativité. Dans cet article, nous allons vous présenter leurs différences au sein du processus de résolution des problèmes. Nous étudierons également l’importance de les combiner dans le but d’améliorer vos prises de décision.

Avez-vous déjà passé un test comme le Myers-Briggs Type Indicator ? Dans ce cas, vous avez dû répondre à un ensemble de questions pour permettre à un algorithme d’analyser votre manière d’interagir avec le monde qui vous entoure. Ce test révèle la façon dont vous prenez vos décisions : plutôt objective (par la réflexion) ou subjective (par le ressenti).

Le test de Myers-Briggs fait ressortir votre type de pensée, convergente ou divergente. Chaque être étant différent, vous serez peut-être davantage analytique que créatif et inversement, mais vous pouvez apprendre à penser des deux manières. Dans cet article, nous allons vous présenter les différences entre pensée convergente et divergente au sein du processus de résolution des problèmes. Nous étudierons également l’importance de les combiner dans le but d’améliorer vos compétences en prise de décision.

Quelle est la différence entre les pensées convergente et divergente ?

Le psychologue Joy Paul Guilford est à l’origine des notions de pensée convergente et divergente, établies en 1956. La pensée convergente consiste à trouver une seule solution bien définie à un problème, ce qui est le plus adapté aux tâches qui impliquent plus de logique que de créativité, telles que les tests à choix multiples ou les problèmes n’ayant qu’une seule solution possible.  

La pensée divergente est à l’opposée et implique plus de créativité. Elle vous permet en effet de générer des idées ou de développer plusieurs solutions pour un problème donné. Si ce type de pensée implique souvent des séances de brainstorming qui débouchent sur une multitude de réponses à la question posée, son objectif reste le même que celui de la pensée convergente : définir la meilleure solution. 

La différence entre pensées convergente et divergente

Voici en pratique à quoi peuvent ressembler ces deux types de pensée :

  • Pensée convergente : si la photocopieuse tombe en panne, un penseur convergent appellera immédiatement un technicien pour la réparer.

  • Pensée divergente : si la photocopieuse tombe en panne, un penseur divergent essaiera d’en déterminer la cause et utilisera différents moyens pour résoudre le problème. Il pourrait appeler un technicien ou choisir l’une des options suivantes : regarder un tutoriel sur YouTube, envoyer un e-mail à l’échelle de l’entreprise pour demander si quelqu’un sait réparer une photocopieuse, etc. Il en déduira ainsi la meilleure solution.

La pensée convergente en gestion de projet

Vous utilisez peut-être la pensée convergente en gestion de projet sans même vous en rendre compte. Comme elle propose une structure et des solutions claires, il est naturel pour les chefs de projet de se tourner vers cette approche. En voici les avantages :

  • Un moyen rapide de trouver une solution

  • Ne laisse aucune place à l’ambiguïté

  • Favorise l’organisation et des processus fluides

Rien ne vous empêche d’utiliser la pensée convergente pour coordonner vos équipes, créer des processus ou planifier des projets. En gestion de projet, nombreux sont les cas où des solutions doivent être trouvées rapidement. Cependant, si vous mettez complètement de côté la pensée divergente, vous aurez des difficultés à développer des solutions innovantes pour résoudre vos problèmes.

[À lire] Des stratégies infaillibles pour une équipe experte en résolution des problèmes

Les avantages de la pensée divergente

En tant que chef de projet, il peut s’avérer difficile de prendre le temps de réfléchir de manière divergente. Les projets ont en effet des échéances qu’il est important de respecter en prenant rapidement des décisions. Vous pourriez ainsi penser devoir trouver une solution immédiatement pour ne pas décevoir vos clients. 

Travailler trop rapidement peut cependant vous inciter à prendre des décisions en restant dans votre zone de confort, sans prendre de risque. En tant que chef de projet, la pensée divergente peut vous aider à adopter un état d’esprit qui favorise l’apprentissage, parmi d’autres avantages :

  • Identifier les nouvelles opportunités

  • Trouver des moyens créatifs pour résoudre les problèmes

  • Générer des idées aux perspectives multiples

  • Comprendre et apprendre grâce aux autres

Cette manière de penser peut amener à des résultats rapides en toute transparence, mais ne vous permettra pas de vous démarquer de la concurrence. Vous aurez pour cela besoin de la pensée divergente, qui impressionnera vos clients par la même occasion.

Les pensées convergente et divergente dans un processus de résolution de problème créatif

Vous pouvez combiner pensées convergente et divergente pour résoudre les problèmes au sein de vos processus ou projets. Dans le cas contraire, il vous sera plus difficile d’aller d’un point A à un point B. 

Comment choisir entre une pensée convergente ou divergente ?

1. Découvrir : pensée divergente

La première étape pour résoudre un problème de manière créative est la découverte, à cette occasion, vous aurez besoin de vous appuyer sur une pensée divergente. Face à un problème au travail, il faut en effet commencer par en découvrir la cause et considérer toutes les possibilités. 

Vous pourriez par exemple observer des dépassements de budget sur plusieurs projets et vous demander : pourquoi cela arrive-t-il sans cesse ? Si vous utilisez la pensée convergente pour répondre à cette question, vous risqueriez de tirer une conclusion hâtive. Mais en lui préférant la pensée divergente, vous êtes alors à même de considérer l’ensemble des causes potentielles du problème. 

Causes possibles d’un dépassement de budget :

  • Manque de communication entre les membres de l’équipe

  • Mauvaise allocation des ressources

  • Mauvaise planification de projet

  • Projets prenant plus de temps que prévu 

Maintenant que vous connaissez toutes les causes possibles, vous pouvez passer à la prochaine étape du processus de résolution de problème créatif, à savoir la définition de cette cause.  

2. Définir : pensée convergente

Utilisez la pensée convergente pour réduire le nombre de causes potentielles du problème. Bien que plusieurs causes puissent être à l’origine de votre dépassement de budget et puisque ce type de pensée requiert une approche ciblée, il vous faudra choisir celle qui vous semble la plus importante.

Le manque de communication pourrait avoir contribué à ce dépassement, mais si la mauvaise planification du projet a joué un rôle plus important, vous devriez sélectionner cette cause. L’optimisation de la procédure de planification du projet peut avoir des répercussions positives sur la gestion du budget. De plus, de nombreuses causes étant interdépendantes, ces améliorations pourront également renforcer la communication au travail, même si ce n’était pas l’objectif principal.

3. Déduire : pensée divergente

Lors de cette troisième étape qui consiste à trouver une solution au problème, vous devez revenir à la pensée divergente. Si la cause du dépassement de budget est une mauvaise planification de projet, plusieurs solutions pourraient être envisagées :

Vous devez considérer l’ensemble des solutions possibles au problème afin de choisir la plus adaptée. 

4. Déterminer : pensée convergente

Lors de la dernière étape, vous reviendrez à la pensée convergente pour déterminer quelle solution vous débarrassera réellement du problème. Les solutions déduites à la troisième étape peuvent chacune résoudre le problème à un certain degré, mais il est préférable d’en choisir une pour commencer. Dans certains cas, vous pouvez en utiliser plusieurs, mais seulement si elles dépendent l’une de l’autre.

Par exemple, après avoir discuté des différentes solutions avec votre équipe, vous décidez d’ajouter des méthodes de contrôle des coûts à votre plan de gestion des coûts pour éviter les dépassements de budget, voire de faire des économies.

Comment adopter une pensée plus divergente ?

Devenir un penseur plus divergent vous permettra d’exercer toutes les parties de votre cerveau et vous assurera de voir les problèmes sous tous les angles. Appuyez-vous sur les stratégies suivantes pour stimuler ce type de pensée :

Comment devenir un penseur plus divergent ?

1. Réfléchissez à votre manière de penser

La meilleure stratégie est parfois la plus simple. Si vous êtes ouvert à la pensée divergente, elle sera plus accessible. Commencez par disposer des notes dans votre bureau ou ajouter des étapes à vos processus de façon à encourager cette manière de penser.

Parmi les mesures qui peuvent encourager la pensée divergente :

  • Octroyez-vous au moins une heure de détente avant d’envoyer des e-mails qui concernent d’importantes décisions 

  • Avant de prendre une décision importante, mettez-vous à la place des autres membres de l’équipe et considérez leurs points de vue

  • Ne prenez pas de décisions importantes sans avoir l’approbation d’au moins deux personnes

En réfléchissant activement et par étapes à votre manière de penser, vous vous rendrez compte que la pensée divergente vient naturellement. 

2. Adoptez le brainstorming et les cartes heuristiques

Le brainstorming et les cartes heuristiques sont deux stratégies qui inspirent la pensée divergente, car elles vous permettent d’élargir votre perception et de générer de nouvelles idées. Les cartes heuristiques sont une forme de brainstorming au cours duquel vous réalisez un diagramme composé de tâches, mots, concepts ou autres éléments liés au concept général, et qui vous permet de visualiser vos pensées et générer de nouvelles idées sans vous soucier de questions de structure. 

Il existe également d’autres techniques de brainstorming liées à la pensée divergente :

  • Le starbursting : le starbursting est une technique de brainstorming visuelle qui consiste à inscrire une idée au milieu d’un tableau blanc pour ensuite la développer en dessinant une étoile à six branches. Chaque branche correspond à une question : qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment

  • L’analyse SWOT : l’analyse SWOT peut être utilisée pour la planification stratégique ou le brainstorming. Elle permet d’identifier les forces, faiblesses, opportunités et menaces d’une idée.

  • Le Lightning Decision Jam (ou LDJ) : avec cette technique de brainstorming, vous commencez par lister les points positifs d’un sujet ou ce qui fonctionne bien, puis vous répertoriez les points négatifs, sans oublier d’identifier les éléments à traiter de toute urgence.

Les séances de brainstorming en groupe peuvent faire émerger de nouvelles idées et solutions. Essayez d’en organiser régulièrement et vous les apprécierez d’autant plus, notamment parce qu’elles pourraient se révéler cruciales pour résoudre vos problèmes de manière créative.

3. Libérez-vous des contraintes de temps

Tout le monde a des échéances à respecter. Mais avant de prendre une décision importante ou de résoudre un problème critique, veillez à vous débarrasser de ces contraintes de temps afin de ne pas vous sentir obligé de vous limiter à la pensée convergente. 

Les techniques suivantes vous permettront de relâcher la pression due aux échéances :

  • Demandez l’ordre du jour des réunions à l’avance afin d’avoir le temps de vous préparer.

  • Recourez au timeboxing pour générer des idées par intervalles de 5 à 10 minutes.

  • Définissez des échéances personnelles à atteindre avant les officielles pour vous laisser une certaine marge de manœuvre.

Il est normal de se sentir poussé à trouver rapidement la bonne réponse dans un environnement de travail exigeant et stressant, mais vous ne la trouverez qu’à condition de prendre le temps de considérer l’ensemble des solutions.

4. Utilisez un logiciel de gestion du travail

La gestion du travail consiste à organiser les projets, processus et tâches quotidiennes en toute transparence pour votre équipe afin qu’elle atteigne ses objectifs plus rapidement. Essayez un logiciel de gestion du travail comme Asana pour favoriser les deux types de pensée. 

Si la pensée divergente vous pose plus particulièrement problème, certaines fonctionnalités du logiciel de gestion du travail vous seront probablement très utiles et vous permettront notamment de :

  • Collaborer avec les autres parties prenantes du projet

  • Partager des idées et retours rapidement

  • Effectuer des modifications en un seul clic

Conserver vos projets en ligne est également essentiel pour permettre aux membres de votre équipe de collaborer efficacement, qu’ils travaillent à distance ou au bureau. 

5. Soyez curieux et prenez des risques

Les équipes sont parfois installées dans des habitudes de pensée convergente, de peur de prendre des risques. Bien qu’il soit important d’éviter les risques de projet dans la mesure du possible, n’hésitez pas à vous éloigner des processus traditionnels et à réfléchir autrement.

Un bon chef de projet doit savoir basculer de la pensée convergente à la pensée divergente selon que la situation requiert une solution rapide et structurée ou un esprit ouvert. La subjectivité n’est pas toujours nécessaire, mais vous aurez souvent besoin de combiner ces deux types de pensée pour réussir dans votre rôle de leader.

Développez des idées créatives grâce à aux pensées convergente et divergente

Chacun a sa propre approche cognitive naturelle au moment de résoudre un problème de manière créative, et rien n’empêche de s’y tenir. Mais inspirer de nouvelles idées et trouver les meilleures solutions possibles par la combinaison des deux pensées étudiées : convergente et divergente.

Un logiciel de gestion du travail vous permettra de rester organisé et de collaborer avec les membres de votre équipe en partageant idées, documents et bonnes pratiques. Grâce à une structure solide complétée d’une touche d’imagination, vous serez un leader de premier plan. 

Essayer la gestion du travail sur Asana

Ressources associées

Article

How risk mitigation can protect your company