Booster son efficacité d’équipe : 4 modèles pour s’y retrouver

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana16 mai 20228 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Improving team effectiveness: 4 models to guide you article banner image
Essayer Asana

Résumé

L’efficacité d’équipe représente la capacité des membres de votre équipe à travailler de concert pour atteindre des objectifs communs. Au sein d’une équipe efficace, chacun se sentira plus autonome dans son travail et s’impliquera davantage, augmentant ainsi la satisfaction générale. Pour aider votre équipe à gagner en efficacité, vous avez le choix entre plusieurs modèles. Cet article vous présente quatre grands modèles et vous indique comment les mettre en œuvre.

Toute équipe performante demande des efforts. Un groupe étant constitué d’individus aux compétences et aux personnalités variées, la cohésion d’équipe et la réussite ne sont pas toujours au rendez-vous. L’efficacité d’équipe mesure la capacité des membres d’une équipe à travailler main dans la main pour atteindre des objectifs communs.

Une équipe particulièrement efficace laissera à chacun suffisamment d’autonomie pour s’impliquer et se sentir bien dans son travail. Sans surprise, les employés les plus performants sont ceux qui sont les plus épanouis : vous devez donc booster l’efficacité d’équipe pour la rendre la plus performante possible.

Définition de l’efficacité d’équipe

L’efficacité d’une équipe se mesure à sa capacité à collaborer, communiquer et atteindre les mêmes objectifs. Il s’agit donc pour chacun de trouver l’équilibre entre performances et bien-être, notamment en mettant en place un modèle sur lequel vous baser pour vous améliorer.

Et vous avez l’embarras du choix, puisque de nombreux leaders d’opinion ont créé des modèles utilisables par tous les autres leaders à travers le monde. Vous pouvez vous appuyer sur ce type de structure pour aiguiller votre équipe et l’encourager à obtenir de meilleures performances. Si chaque modèle propose des stratégies différentes, leur objectif est le même : aider les équipes à mieux collaborer.

Améliorer la collaboration d’équipe avec Asana

L’importance de l’efficacité d’équipe

À l’échelle individuelle comme pour l’ensemble du groupe, le bien-être d’une équipe dépend grandement de son efficacité. Une bonne dynamique de groupe aura une influence positive à bien des égards, tant du point de vue du moral d’équipe que de sa productivité.

[Illustration intégrée] Les avantages de l’efficacité d’équipe (infographie)

Ces atouts rejaillissent sur les membres de l’équipe, ainsi que sur ses performances.

Les équipes efficaces :

  • Font preuve de résilience en cas de difficulté.

  • Travaillent en parfaite synergie avec leurs collaborateurs.

  • Se sentent plus autonomes dans leur carrière.

Les membres d’équipes efficaces :

  • Ont plus d’énergie à consacrer à leur travail et fournissent plus d’efforts à long terme.

  • Font preuve d’une meilleure concentration et ont donc moins tendance à faire des erreurs.

  • Sont plus productifs et fournissent de meilleurs résultats.

L’efficacité d’équipe se joue à l’échelle du groupe, avant l’individu. Plus vos collaborateurs se sentiront à l’aise dans l’équipe et entretiendront de bonnes relations avec leurs collègues, plus ce dynamisme se reflétera sur leur travail.

Quatre modèles d’efficacité d’équipe

Pour vous faciliter la tâche et aider votre équipe à accomplir sa mission, le mieux reste encore d’adopter un modèle qui permettra d’améliorer son efficacité. En effet, une équipe efficace doit déjà être gérée par un leader efficace. Votre style de leadership a évidemment toute son importance, mais n’est pas toujours suffisant ni même adapté à tous. En intégrant ce type de modèle à votre stratégie de leadership, vous serez certain de mettre votre équipe sur la bonne voie.

[Illustration intégrée] Modèles d’efficacité d’équipe (infographie)

Jetez un œil aux modèles ci-dessus pour déterminer lesquels correspondent le mieux à votre équipe.

1. Le modèle Lencioni

Auteur de l’ouvrage « Optimisez votre équipe : les cinq dysfonctions d’une équipe », Patrick Lencioni a créé un modèle d’efficacité d’équipe axé autour des causes de dysfonction et de conflit au sein des équipes. Ce modèle permet de repérer plus aisément les points à améliorer dans votre équipe. Les dysfonctions sont réparties sur cinq strates, organisées sous forme de pyramide. La strate située tout en bas représente la dysfonction la plus critique, celle à son sommet (le peu de cas accordé aux résultats) étant la moins grave.

Les éléments de Lencioni indiquant une équipe dysfonctionnelle :

  1. Manque de confiance : lorsque les membres de l’équipe ont peur de demander de l’aide.

  2. Peur du conflit : lorsqu’ils n’osent pas prendre la parole.

  3. Manque d’investissement personnel : lorsqu’ils ne savent pas prendre des initiatives.

  4. Manque de responsabilisation : lorsque les membres de l’équipe n’établissent pas de normes ou ne tiennent pas compte des normes établies.

  5. Peu de cas accordé aux résultats : lorsqu’ils n’ont pas les performances à cœur.

D’après Patrick Lencioni, ces dysfonctions sont à éviter absolument si vous voulez que votre équipe soit efficace. À l’inverse, vous devez miser sur :

  1. La confiance

  2. La résolution des conflits

  3. L’investissement personnel

  4. La responsabilisation

  5. L’attention portée aux résultats

Si vous voulez aider votre équipe à s’améliorer, ce modèle vous permettra d’identifier les points à retravailler. Et une fois l’efficacité tant recherchée acquise, il vous servira également de référence pour continuer sur votre lancée.

Exemple d’équipe :

Appuyez-vous sur ce modèle pour réduire les effets des dysfonctions au sein de l’équipe ou l’en prémunir. Faites l’inverse de ce qui figure dans le modèle de Lencioni pour progresser. Par exemple, d’après lui, l’une des clés pour une équipe efficace consiste à instaurer une relation de confiance entre ses membres. Organisez des sessions de questions-réponses hebdomadaires pour créer du lien et habituer vos collègues à demander de l’aide à leurs pairs.

2. Le modèle T7

Le modèle T7 a été développé par Michael Lombardo et Robert Eichinger dans le but d’améliorer l’efficacité d’équipe. Celui-ci s’intéresse à la fois aux facteurs internes et externes à l’équipe qui influencent son bon fonctionnement.

Si l’on en croit ce modèle, l’efficacité d’équipe serait affectée par cinq facteurs internes.

  • L’impulsion : l’équipe a un objectif commun.

  • La confiance : les membres de l’équipe se font confiance.

  • Le talent : chacun des membres fait montre de compétences et d’une expérience pertinentes.

  • Le travail d’équipe : les membres de l’équipe travaillent main dans la main et communiquent efficacement.

  • La capacité à accomplir les tâches : chacun réalise ses tâches efficacement.

En outre, il faut également compter sur l’influence de deux facteurs externes.

  • L’aptitude du leader à diriger l’équipe : chacun fait confiance au leader et respecte son style de leadership.

  • Le soutien apporté à l’équipe par l’entreprise : cette dernière soutient l’équipe et lui fournit les ressources nécessaires pour réussir.

Grâce au modèle T7, vous pouvez dresser la liste des forces et faiblesses de votre équipe. Cette dernière en maîtrisera sûrement une partie tandis que certains points seront à revoir.

Exemple d’équipe :

Servez-vous du modèle T7 comme d’une checklist, qui fera office à la fois de plan d’action et de référence pour aiguiller votre équipe vers la voie du succès. Quelques exemples d’actions à entreprendre pour donner de l’impulsion à votre équipe :

  • Définir des objectifs SMART pour chaque projet.

  • Établir des OKR trimestriels d’équipe, les résultats clés représentant des tâches individuelles.

  • Organiser des réunions hebdomadaires pour faire le point sur votre progression par rapport aux objectifs du projet ou de l’équipe.

En mettant au clair les étapes à suivre, vous donnerez vie à cette structure T7 et aiderez votre équipe à collaborer de façon optimale.

3. Le modèle de développement d’équipe de Tuckman

C’est le psychologue Bruce Tuckman qui est à l’origine de ce modèle. Dans ce cadre, il explique que le développement d’une équipe se fait en quatre étapes ; toutefois, tout n’est pas toujours linéaire et les étapes de développement d’équipe prennent des formes différentes selon les groupes concernés.

L’objectif de ce modèle sera ici d’accompagner votre équipe à travers chaque étape de son développement.

  • Étape 1. La formation : les membres de l’équipe sont réunis sans savoir encore quelle forme prendra la dynamique de groupe.

  • Étape 2. Les tensions : les membres de l’équipe apprenant encore à se connaître, des dissonances dans les styles de travail et les personnalités peuvent faire leur apparition et engendrer des conflits.

  • Étape 3. La normalisation : chacun s’apprivoise, met ses différences de côté et collabore.

  • Étape 4. La performance : les membres de l’équipe se connaissent suffisamment bien pour avoir développé un respect et une confiance mutuels, avec à la clé de meilleures performances.

Toutes les équipes ne parviendront pas nécessairement à la dernière étape, celle de la performance. En effet, celle-ci exige de vos collègues qu’ils travaillent en synergie, tout en faisant preuve d’autonomie.

Exemple d’équipe :

Si vous voulez aider votre équipe à atteindre le stade ultime de performance, surtout ne brûlez pas les étapes ! Pour une équipe qui vient tout juste de commencer à travailler ensemble, la route pourra être longue, puisqu’il lui faudra passer par toutes les autres étapes précédemment citées.

Pour parvenir à un tel degré de développement, vous devez soutenir votre équipe au maximum, aider vos collaborateurs à créer du lien et mettre en place des stratégies de résolution des conflits le cas échéant.

[À lire] Les étapes du développement d’équipe

4. Le modèle Katzenbach et Smith

Jon Katzenbach et Douglas Smith sont les auteurs de l’ouvrage « Les équipes haute performance ». Ils ont mis au point un framework triangulaire dédié à l’efficacité des équipes. Chaque extrémité de la structure représente un objectif d’équipe fondamental, les trois composants entre ces extrémités indiquant de quelle manière les équipes devront s’y prendre pour atteindre lesdits objectifs.

Les objectifs d’équipe fondamentaux :

  • Résultats des performances

  • Produits du travail

  • Développement personnel

Les trois compétences nécessaires à l’atteinte des objectifs d’équipe :

  • Compétences : une bonne communication, des compétences en résolution des problèmes et des capacités de travail fonctionnelles sont nécessaires à votre équipe pour que son travail produise des résultats et lui permette d’atteindre ses objectifs de performance.

  • Responsabilisation : aussi bien ces mêmes objectifs de performance que leur développement personnel demanderont une responsabilisation des équipes, en interne et sous votre propre impulsion.

  • Investissement personnel : pour un développement personnel optimal et un travail qui porte ses fruits, les équipes doivent s’engager à remplir leurs objectifs et partager un but commun.

Exemple d’équipe :

Pour améliorer votre dynamique d’équipe grâce à ce modèle, inspirez-vous de ses éléments clés. Votre équipe a-t-elle les compétences, l’autonomie et la détermination nécessaires pour travailler efficacement ? Trouvez des pistes d’amélioration et concentrez-y vos efforts.

Un exemple : imaginons que votre équipe ait les compétences requises et s’investisse pleinement, mais qu’elle ait du mal à prendre des initiatives et donc à évoluer sur le plan personnel et dans ses performances. Dans ce cas, vous pouvez mettre en place certains garde-fous et faire comprendre à vos collaborateurs que cette prise de responsabilité de leur part est une marque de respect envers le travail des autres.

Collaborer avec son équipe à distance, mode d’emploi

Mise en place d’un modèle de travail d’équipe

Avant d’introduire l’un des modèles ci-dessus auprès de votre équipe, commencez déjà par étudier chaque modèle soigneusement. En votre qualité de leader, vous devez bien comprendre le fonctionnement d’un modèle avant de l’appliquer.

[Illustration intégrée] Implémenter un modèle de travail d’équipe en 4 étapes (infographie)

Vous avez une bonne connaissance de chaque modèle ? Parfait ! Suivez les étapes ci-dessous pour identifier les besoins de l’équipe et son style de travail.

1. Sélectionnez votre modèle d’efficacité d’équipe

Chacun des modèles a ses avantages et ses inconvénients. Un point crucial en revanche : dès que vous aurez opté pour un modèle, vous devrez vous y tenir par la suite pour que tout reste parfaitement clair. Lorsque vous intégrez ce modèle à votre stratégie de leadership, identifiez les besoins de l’équipe et évaluez où vous en êtes. En mettant en place une structure précise pour atteindre votre objectif, vous serez mieux à même d’y parvenir.

2. Impliquez et coordonnez votre équipe

Au fil de l’adoption du modèle sélectionné et dans le cadre du processus d’amélioration, demandez leur avis aux membres de l’équipe. Inutile de préciser que vous mettez en place ce type de modèle, mais pour assurer une bonne entente générale, il est préférable de communiquer ouvertement au travail.

Un exemple : partons du principe que vous avez opté pour le modèle Lencioni. Comme vous allez l’expliquer à votre équipe, vous allez agir pour améliorer les résultats, la responsabilisation, l’implication et la confiance. Pour communiquer vos attentes à vos collègues, n’oubliez pas de donner des exemples concrets de gains d’efficacité en la matière. Demandez-leur également de vous lister les améliorations possibles selon eux. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à faire le nécessaire tous ensemble pour appliquer ce modèle et en tirer des avantages.

3. Mettez l’accent sur la collaboration

La collaboration fait partie intégrante du développement d’une équipe, quel que soit le modèle choisi. Il vous faudra œuvrer de concert pour relever tous les défis qui se dressent en travers de votre route. À ce titre, qu’ils soient en accord ou non avec leurs interlocuteurs, vos collaborateurs devront pouvoir s’exprimer librement, mais toujours dans le respect de l’autre.

La mise en place d’un modèle d’efficacité d’équipe n’est que l’un des maillons de la chaîne. En tant que leader, vous devez encourager activement la collaboration en montrant l’exemple et donner le ton à adopter par votre équipe dans ses communications.

[À lire] Montrer l’exemple : les conseils d’une dirigeante Asana

4. Faites le point à intervalle régulier

Pendant la période au cours de laquelle vous ajustez vos processus d’équipe pour les adapter au nouveau modèle, faites le point avec vos collègues afin d’évaluer leurs performances, mais aussi leur degré de satisfaction. Les évaluations des performances sont l’occasion idéale pour en discuter.

Il leur faudra du temps pour intégrer pleinement le nouveau modèle, qui lui-même ne donnera pas de résultats visibles dans l’immédiat. Faites preuve de patience et ne perdez pas courage si vous ne constatez aucun changement dans la productivité d’équipe ou si les performances de chacun n’évoluent pas tout de suite.

Clarifiez vos objectifs et rendez-les accessibles sur Asana

Nos relations de travail peuvent complètement chambouler notre vision du monde professionnel. Plus votre équipe sera efficace, plus ses membres se sentiront épanouis dans leur travail et seront productifs. Toutefois, n’oubliez pas que pour donner les résultats escomptés, le modèle d’efficacité d’équipe pour lequel vous avez opté vous demandera certains efforts. Afin d’aider vos collaborateurs à s’y adapter, pourquoi ne pas faire appel à un logiciel de gestion du travail ? Ce type d’outil leur permettra de communiquer et de collaborer en toute simplicité, afin de travailler ensemble à un but commun.

Améliorer la collaboration d’équipe avec Asana

Ressources associées

Article

Améliorez la communication interne avec ces 12 leviers stratégiques