Qu’est-ce que la prise de décision RAPID ?

Portrait du contributeur – Alicia RaeburnAlicia Raeburn
23 janvier 2024
8 min de lecture
facebookx-twitterlinkedin
Modèles

Résumé

RAPID est un acronyme utilisé pour attribuer des rôles à votre équipe lorsque vous devez prendre une décision importante. C’est un acronyme anglais qui signifie Recommend, Agree, Perform, Input, Decide (recommander, accepter, exécuter, contribuer, décider). La méthode RAPID vous aide à prendre de meilleures décisions en clarifiant les différents types de commentaires dont vous avez besoin de la part de chaque partie prenante, afin que vous puissiez tirer pleinement parti de leur expertise.

Il est tout à fait normal de se sentir nerveux lorsque l’on doit prendre une décision importante au travail. Après tout, on ne sait jamais vraiment comment les choses vont tourner. Heureusement,  les modèles de prise de décision basées sur les données peuvent vous aider à retrouver votre sang-froid en attribuant clairement les rôles et les responsabilités relatifs à chaque décision

Passez à la prise de décision RAPID, un modèle qui consiste à attribuer des rôles spécifiques aux membres de votre équipe. Le modèle RAPID est particulièrement utile pour prendre des décisions importantes dans des situations impliquant un large éventail de parties prenantes, car chaque partie prenante sait quel type de feedback elle est censée fournir. RAPID est un acronyme englobant cinq rôles, chacun étant responsable de différents aspects du processus de prise de décision.

Qu’est-ce que le modèle de prise de décision RAPID ?

Développé par Bain & Company, le modèle de prise de décision RAPID est utilisé pour attribuer des rôles clés à différentes personnes pendant le processus décisionnel. RAPID est un acronyme anglais désignant les différents rôles que chaque personne peut jouer dans le processus de prise de décision. Il signifie :

  • Recommend (recommander)

  • Agree (accepter)

  • Perform (exécuter)

  • Input (contribuer)

  • Decide (décider)

Gardez à l’esprit que l’ordre de l’acronyme ne correspond généralement pas à celui de votre processus de prise de décision. Par exemple, vous devrez d’abord rassembler les contributions (Input) pour la plupart des décisions, même s’il s’agit du quatrième élément figurant sur la liste. Le nombre de personnes impliquées dans votre méthode RAPID variera également. Dans les plus petites équipes, la même personne peut occuper plusieurs rôles. Dans les grandes entreprises, l’ensemble d’une équipe tigre peut être chargée d’un rôle. 

En finir avec le cloisonnement des informations : optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes

Dans ce guide numérique, vous découvrirez comment structurer votre organisation pour éviter tout cloisonnement des informations, accélérer le travail et collaborer efficacement pour faire face au changement.

Consulter les données
Optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes - Image bannière du guide numérique

Quand utiliser le modèle RAPID ?

Paradoxalement, le modèle RAPID n’est pas censé être un processus rapide. L’objectif de la méthode RAPID est plutôt de vous aider à prendre des décisions clés de manière réfléchie et précise, même si cela prend un peu plus de temps. Cela dit, les décisions RAPID prennent généralement moins de temps qu’un processus de prise de décision déstructuré. En attribuant clairement les rôles et les responsabilités à chaque partie prenante, vous communiquez précisément le type de feedback que les parties prenantes peuvent (ou ne peuvent pas) donner. 

Le modèle RAPID est un processus réfléchi et constructif, mais il ne doit pas être utilisé pour tous les types de problèmes. Le processus se prête à des problèmes plus complexes qui nécessitent une contribution importante des parties prenantes .

En général, le modèle RAPID ne sera pas adapté pour :

  • Les problèmes simples.

  • Les décisions urgentes.

  • Les décisions qui peuvent être prises par une seule personne.

[À lire] Le processus de prise de décision en 7 étapes clés

Prise de décision RAPID ou matrices RACI ?

RAPID et RACI sont tous deux des modèles servant à déterminer des rôles, à la différence près qu’ils définissent des rôles pour différents scénarios. Les matrices RACI vous aident à définir des rôles pour les projets, tandis que les rôles RAPID sont généralement attribués pour les décisions importantes.

  • Matrices RACI : utilisées pour définir les rôles du projet afin de clarifier les responsabilités de prise de décision au sein d’un projet spécifique. Elles permettent d’identifier de manière générale les rôles et responsabilités de votre équipe de projet pour tout livrable, jalonou tâche de projet

  • Modèle RAPID : utilisé pour définir les rôles des individus ou des groupes afin de prendre des décisions sur des questions complexes. Le modèle RAPID implique généralement plusieurs parties prenantes et nécessite de nombreuses contributions.

Par exemple, une matrice RACI peut déterminer qu’un ingénieur est responsable du développement de produits au cours de ses activités quotidiennes. Ensuite, un modèle RAPID peut affecter temporairement le même ingénieur à un comité de recrutement. 

Les 5 rôles dans la prise de décision RAPID

Les rôles RAPID sont attribués à une seule personne ou à un groupe de personnes qui se chargent de la prise de décision d’une organisation. Une personne peut avoir plusieurs rôles ou plusieurs personnes peuvent avoir un même rôle. Le modèle RAPID se veut flexible tout en fournissant une structure qui privilégie une prise de décision efficace.

Cette structure s’articule autour des cinq rôles du modèle RAPID :

1. Recommander (R pour Recommend en anglais)

La personne qui crée les recommandations peut être comparée à un chef d’équipe, car elle a beaucoup d’influence sur le déroulement du processus. La personne assignée à ce rôle doit formuler des propositions et effectuer une grande partie du travail réel qui entre dans la prise de décision. En raison de son influence, ce rôle peut être attribué à une personne ou à un groupe de travail. 

Imaginons que vous cherchez à décider si votre logiciel doit être mis à jour. La personne assignée à ce rôle devra formuler une proposition pour le nouveau logiciel et coordonner les autres rôles pour récolter les informations pertinentes. 

2. Accepter (A pour Agree en anglais)

La personne qui accepte les recommandations dispose d’une certaine autorité. Son travail consiste à aider la personne qui crée des recommandations à prendre la meilleure décision possible. Même si tous les avis des parties prenantes sont pris en compte au cours du processus de décision RAPID, vous devez tenir compte de la contribution de la personne qui accepte les recommandations dans la décision finale. Ce rôle ne doit pas être attribué pour chaque décision, seulement dans des cas plus pointus. 

Pour reprendre l’exemple ci-dessus, la personne qui accepte les recommandations peut être le développeur de logiciels qui vous montre le code exact à utiliser pour une fonctionnalité sans erreur. Et c’est non négociable : si vous souhaitez éviter les bugs, vous devez tenir compte des commentaires de votre développeur.

3. Exécuter (P pour Perform en anglais)

La personne qui applique les recommandations est responsable de la mise en œuvre de toute décision prise. Il s’agit de la dernière étape du processus de prise de décision, mais vous devez tout de même l’attribuer à l’avance. Cette étape permet d’informer la personne qui applique les recommandations de tous les détails, ce qui est particulièrement intéressant dans le cadre de processus complexes. En préparant ce rôle au préalable, vous pouvez passer plus rapidement de l’idéation à la mise en œuvre.

Dans notre exemple, la personne qui applique les recommandations serait probablement le développeur de logiciels qui crée votre nouveau logiciel. Il peut également s’agir du chef de projet responsable d’une équipe de développement, qui conçoit à son tour le logiciel.

4. Contribuer (I pour Input en anglais)

Bien que ce rôle soit une des dernières lettres de l’acronyme, la personne qui contribue aux recommandations est habituellement le premier rôle RAPID à attribuer. Il y a généralement plusieurs personnes qui contribuent aux recommandations, notamment des experts qualifiés, des parties prenantes et des personnes directement affectées par la décision. La responsabilité de ce rôle est de fournir toutes les informations et tous les conseils à prendre en compte tout au long du processus de prise de décision. Bien que semblable à la personne qui accepte les recommandations, la personne qui contribue aux recommandations n’a pas le dernier mot. Elle est uniquement chargée de remettre les informations.

Par exemple, un chef de projet peut faire partie de l’équipe des personnes qui contribuent aux recommandations tout en effectuant différentes analyses, comme une analyse coût-avantage, pour aider le décideur à déterminer s’il s’agit d’un projet viable. Dans ce cas, un développeur de logiciels pourrait également endosser ce rôle afin de fournir des informations techniques utiles à la création de nouveaux logiciels.

5. Décider (D pour Decide en anglais)

Le décideur est la personne qui prend la décision finale. Afin de prendre une décision de qualité, cette personne doit comprendre tous les points de vue, tous les compromis et connaître les différentes conséquences de la décision sur les différentes personnes impliquées. Le décideur doit tenir compte des informations et des opinions de la personne qui accepte les recommandations, bien qu’il n’ait pas nécessairement besoin de partager son opinion. 

Pour reprendre une dernière fois notre exemple, le décideur appartiendrait probablement à une équipe différente (pas à celle qui crée le logiciel) afin qu’il puisse examiner toutes les données pertinentes de manière objective avant de décider de créer ou non le nouveau logiciel. Notez que le décideur ne doit pas nécessairement être un membre de la direction. Il est d’ailleurs souvent plus judicieux d’attribuer le rôle de décideur à une personne qui n’est pas un chef d’équipe ou un dirigeant d’entreprise, car sa prise de décision sera moins biaisée.

En finir avec le cloisonnement des informations : optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes

Dans ce guide numérique, vous découvrirez comment structurer votre organisation pour éviter tout cloisonnement des informations, accélérer le travail et collaborer efficacement pour faire face au changement.

Optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes - Image bannière du guide numérique

Exemple concret du modèle RAPID

À présent, penchons-nous sur des exemples concrets d’utilisation du modèle RAPID dans votre travail quotidien. Imaginons que vous faites partie de l’équipe responsable de la tarification des produits. La tarification est une décision importante qui a un impact sur les revenus, la croissance et le succès de votre business model. Si le prix des produits est trop élevé, vous risquez de perdre des clients. Et à l’inverse, s’il est trop bas, vous perdrez de l’argent.

Pour trouver un bon équilibre, vous pouvez utiliser le modèle RAPID pour créer un groupe de personnes qui utiliseront des données et des perspectives alternatives dans le but de vous aider à décider du prix de votre produit. L’utilisation du modèle RAPID dans ce scénario garantit la participation de différents experts, équipes et parties prenantes à la prise de décision. En revanche, si vous avez essayé de fixer le prix de votre produit sans utiliser le modèle RAPID, vous pourriez vous retrouver avec un chiffre arbitraire qui ne maximise pas les profits ou, pire encore, effraie les clients potentiels.

Les avantages du modèle RAPID

Le modèle RAPID est particulièrement intéressant dans le cadre du processus décisionnel, car il implique une variété de parties prenantes dans les décisions majeures. Au lieu de compter uniquement sur le conseil d’administration ou votre PDG pour déterminer le prochain objectif, n’importe qui à n’importe quel niveau peut avoir son mot à dire. 

De plus, le modèle RAPID vous aide à :

  • Impliquer davantage de personnes dans les décisions qui les concernent directement. Mettre en place un processus décisionnel plus responsabilisant en faisant participer toute votre équipe. 

  • Accroître la transparence du processus de prise de décision. Si vous n’êtes pas d’accord, vous savez à qui vous adresser et comment procéder aux changements.

  • Répartir le pouvoir au sein d’une organisation pour éviter que ce soit toujours la direction qui prenne des décisions.

  • Inclure différents points de vue pour identifier différentes opportunités ou défis. Plus votre modèle RAPID sera inclusif, plus vous disposerez de possibilités (et, à terme, de solutions).

  • Donner à tous les membres de l’organisation les moyens de prendre des décisions, ce qui peut les responsabiliser dans leur travail, leurs rôles et l’ensemble de l’organisation. 

  • Responsabiliser les équipes à la prise de décision, afin que chacun prenne conscience de la façon dont il contribue aux choix de l’entreprise.

Les pièges à éviter

La méthode de prise de décision RAPID est un outil utile et puissant qui n’est pas toujours facile à appliquer. Comme tout changement à grande échelle, lorsque vous utilisez le modèle RAPID pour la première fois, vous risquez de rencontrer certains écueils. Identifier et planifier ces défis potentiels à l’avance peut faciliter la transition.

Voici les pièges à éviter :

  • La dynamique du pouvoir. Le modèle RAPID implique différents niveaux de pouvoir, ce qui peut créer des conflits entre les employés. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose : parfois, le pouvoir doit être redistribué. Mais la situation n’est pas toujours agréable. Si des conflits surviennent lorsque vous mettez en œuvre votre modèle RAPID, essayez de mettre en pratique des stratégies de résolution de conflits qui identifient les causes profondes et permettent de renforcer l’équipe. 

  • Un contrôle confortable. Le rôle de décideur peut vite monter à la tête. Il arrive que les employés soient réticents à renoncer à ce contrôle et à transférer la prise de décision à quelqu’un d’autre. Ils ont parfois peur d’être les seuls à pouvoir prendre les bonnes décisions ou ils sont simplement habitués à occuper ce poste. Mais avec un modèle RAPID, il est plus logique de transférer la prise de décision à ceux qui n’ont pas l’habitude de l’avoir pour obtenir des résultats moins biaisés .

  • Être trop tributaire de la direction. Il est facile de s’en remettre aux dirigeants pour prendre des décisions. La méthode RAPID vous encourage à changer la personne qui occupe le poste de décideur afin qu’il ne s’agisse pas toujours d’un haut dirigeant ou d’un conseil d’administration. Mais d’abord, vous devez arrêtez de supposer que les dirigeants sont les seuls à pouvoir prendre des décisions.

Privilégier les décisions RAPID aux résultats rapides

Lorsque vous choisissez la chemise que vous allez porter, il vous arrive de choisir au hasard, les yeux fermés. Mais lorsque vous devez prendre des décisions importantes qui auront un impact durable sur votre entreprise, votre équipe ou votre travail, la méthode RAPID peut vous aider à améliorer la qualité de vos prises de décision grâce aux contributions de vos collègues. 

En finir avec le cloisonnement des informations : optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes

Dans ce guide numérique, vous découvrirez comment structurer votre organisation pour éviter tout cloisonnement des informations, accélérer le travail et collaborer efficacement pour faire face au changement.

Optimiser votre structure organisationnelle pour renforcer la collaboration interéquipes - Image bannière du guide numérique

Qui dit prise de décision complexe dit réflexion complexe. Mais l’organisation de ces pensées, données et contributions doit rester simple. Avec Asana, vous pouvez travailler ensemble sur chaque décision importante, attribuer des rôles RAPID et suivre la progression de vos décisions tout au long du processus, le tout au même endroit.

Essayer Asana gratuitement

Ressources associées

Article

Backlog produit : présentation et étapes de création