Diagramme de PERT : présentation et guide de création, exemples inclus

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana3 août 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Diagramme de PERT - Image bannière de l’article
Essayer Asana dès maintenant

S’il vous arrive de vous débattre avec la schématisation des tâches d’un projet ou le suivi des dépendances, nous avons la solution idéale.

Un diagramme de PERT, parfois appelé planning PERT, est un outil servant à planifier, organiser et schématiser visuellement les tâches au sein d’un projet.

PERT est l’acronyme de Program Evaluation and Review Technique (technique d’évaluation et d’examen de programme). Cet outil offre une présentation visuelle de la chronologie d’un projet et le subdivise en tâches individuelles. Ce type de diagramme est similaire au diagramme de Gantt, mais sa structure est différente. 

L’élaboration de ce diagramme comprend quelques étapes qui vous permettront de planifier un projet de sa date de début à sa date de fin. Dans cet article, nous verrons les cinq étapes de cette méthode, un exemple concret et comment tirer le meilleur parti du diagramme de PERT. 

Fonctionnement du diagramme de PERT

Le diagramme de PERT représente visuellement les tâches d’un projet, ainsi que les dépendances reliées à chacune d’elles. Vous l’utiliserez habituellement pour créer un planning initial et des durées estimées, et le communiquerez aux intervenants avant le démarrage du projet.

La création d’une feuille de route telle qu’un diagramme de PERT vous aidera à planifier plusieurs activités de projet, notamment :

  • L’approbation du planning et des échéances par la direction

  • La communication des objectifs du projet aux intervenants

  • La représentation visuelle d’un projet complexe

  • L’estimation de la durée nécessaire pour accomplir les tâches individuelles

Afin de tirer parti au maximum de votre diagramme de PERT, vous devez comprendre les étapes permettant d’en élaborer un et la façon de structurer visuellement votre diagramme.

Guide de réalisation d’un diagramme de PERT

Pour créer un diagramme de PERT, suivez les cinq étapes du cycle de vie du processus, depuis l’identification des tâches jusqu’à la gestion de l’achèvement du projet.

Guide de réalisation d’un diagramme de PERT

1. Identifiez les tâches du projet

La première étape pour réussir votre diagramme implique l’identification et le recueil des informations et tâches nécessaires pour le projet. Vous pouvez commencer la phase de planification du projet sur le modèle de la phase initiale de gestion de projet. Celle-ci peut inclure :

Grâce à cette planification initiale, vous serez fin prêt pour définir les dépendances et connecter les tâches au cours des phases suivantes.

Modèle gratuit d’ordre du jour de réunion

2. Définissez les dépendances entre les tâches 

Il existe une dépendance de tâche lorsqu’une tâche ou un jalon repose sur l’achèvement d’une autre tâche avant que la tâche en question puisse être commencée. On parle parfois de relation logique et ceci est souvent utilisé dans un organigramme des tâches

L’imposition de dépendances vous permet de suivre efficacement le travail, de vérifier que les tâches sont achevées et d’établir une communication claire. Dans les projets complexes, vous pouvez planifier les échéances des événements et la durée du projet suffisamment en amont.

Sur le diagramme de PERT, vous faites apparaître les dépendances en connectant et en numérotant les tâches. Bien que la méthode ne soit pas aussi exhaustive que d’autres comme l’organigramme des tâches, elle permet d’offrir une vue d’ensemble des tâches et du travail nécessaire pour les achever.

[À lire] 12 astuces pour communiquer plus efficacement au travail

3. Reliez les tâches du projet

Une fois que les dépendances entre les tâches ont été créées, vous pouvez créer votre diagramme de PERT en reliant les tâches du projet à d’autres tâches. Il s’agit simplement d’ajouter des flèches, auxquelles seront associées les tâches, et des nœuds (ou étapes), qui représentent des événements ou des jalons. 

Éléments d’un diagramme de PERT

Par exemple, vous pouvez placer les événements parents dans vos nœuds, (représentés par des cercles ou des carrés numérotés) et tracer des flèches pour représenter les tâches et dépendances requises pour terminer vos événements.

Cette disposition propose une structure de projet simple qui, bien que peu détaillée, est facilement comprise par les intervenants du projet

4. Estimez la durée du projet

Il est temps maintenant d’estimer la durée globale de votre projet à l’aide de la méthode du chemin critique (CPM) et de la formule du PERT. Le chemin critique désigne la plus longue séquence de tâches qui doivent être achevées pour terminer un projet. 

L’objectif est de trouver le chemin qui prendra le plus de temps à réaliser afin d’estimer la durée minimale du projet global. Les estimations de durée se calculent en tenant compte des éléments suivants :

  • Durée optimiste (O) : le temps minimum requis pour accomplir une tâche.

  • Durée pessimiste (P) : la durée maximale nécessaire pour accomplir une tâche. 

  • Durée la plus probable (M, pour Most likely en anglais) : la meilleure estimation du temps nécessaire pour accomplir une tâche.

Vous pouvez utiliser la formule du PERT pour calculer la durée prévue d’une tâche et le moment où elle se terminera : (O + (4 × M) + P) ÷ 6. Cette durée peut être mesurée en minutes, en heures, en jours ou même en semaines. 

Par exemple, si la durée optimiste est de 30 minutes, la durée pessimiste de 60 minutes et la durée la plus probable de 45 minutes, la formule du PERT donnerait : (30 min + (4 × 45 min) + 60 min) ÷ 6 = 45 minutes. 

Une fois que vous avez calculé la durée prévue par tâche, vous pouvez additionner toutes les estimations de votre chemin critique pour obtenir une durée moyenne du projet.

5. Gérez la progression des tâches

L’étape finale de la création d’un diagramme de PERT consiste à gérer la progression des tâches jusqu’à l’achèvement du projet. Vous fermez les dépendances et résolvez les problèmes au fur et à mesure jusqu’à ce que toutes les tâches soient terminées. 

N’oubliez pas qu’un diagramme de PERT doit être mis à jour tout au long du projet à mesure que les modifications se produisent. Vous pouvez recourir en parallèle à un processus de contrôle du changement, ce qui permet de représenter et de communiquer les changements relatifs au projet. 

Une fois que les tâches du projet sont terminées, vous pouvez archiver les documents dans un espace partagé afin de vous y référer ultérieurement en cas de besoin.

[À lire] Rédiger un plan de communication clair : une étape plus importante qu’on ne le pense

Exemple de diagramme de PERT

Maintenant que vous comprenez les cinq étapes d’un diagramme de PERT, il est temps de créer le vôtre. Du fait que tous les diagrammes diffèrent selon la complexité et la durée d’un projet donné, le vôtre peut comporter quelques différences.

Pour commencer votre diagramme :

  • Tracez vos nœuds numérotés : n’oubliez pas, ce sont les tâches parentes de votre projet qui, une fois terminées, constituent le projet en question. Votre diagramme peut comporter un nombre quelconque de tâches, mais 10 est un bon nombre pour commencer. 

  • Reliez vos nœuds aux tâches : tracez des flèches pour représenter les dépendances entre les tâches. Ces tâches doivent être terminées pour réaliser vos événements. Votre diagramme doit clairement définir un début et une fin, sachant que le milieu peut sembler plus complexe. 

Voici un exemple de ce à quoi votre diagramme de PERT devrait ressembler :

Exemple de diagramme de PERT

Voici une liste des termes que vous pouvez retrouver dans votre diagramme de PERT et leur définition :

  • Nœuds (ou étapes) : les nœuds représentent les événements du projet. Ces événements sont les grandes composantes qui constituent votre projet. Par exemple, lorsque vous lancez la conception d’un site Web, un nœud pourrait être le dessin d’un nouveau logo.

  • Tâches : vos tâches sont les actions qui doivent être terminées pour achever un nœud. Par exemple, une tâche peut représenter la conception de trois maquettes de logo. 

  • Dépendances : on parle de dépendance lorsqu’une tâche est reliée à une autre tâche. Ces tâches s’appuient l’une sur l’autre, et l’une ne peut être réalisée sans l’autre. 

  • Dépendance sans ressource : on parle de dépendance sans ressources lorsqu’une tâche, bien que liée à une autre tâche, ne requiert pas l’achèvement de tâches tangibles. Par exemple, bien qu’un lancement de produit et la page d’accueil puissent être corrélés, ces tâches ne sont pas directement connectées. 

Il est possible de créer un diagramme de PERT à l’aide de divers outils, notamment un logiciel de gestion de projet. Les outils vous aident à planifier, visualiser et définir les dépendances de tâches et les rappels pour suivre la progression du projet et repérer facilement les goulots d’étranglement. 

[À lire] Chronologies, calendriers et tableaux : 3 options pour visualiser vos plans de projet

Dans quels cas utiliser un diagramme de PERT ?

Les chefs de projet utilisent les diagrammes de PERT pour évaluer et terminer un projet donné. Cependant, comment choisir entre un diagramme de PERT et l’une des nombreuses autres méthodes existantes ?

Un diagramme de PERT est une bonne méthode pour les débutants qui cherchent à évaluer la durée, les ressources nécessaires et le chemin critique d’un projet. Examinons chacun de ces points plus avant.

  • Détermination du chemin critique : l’une des fonctions clés d’un diagramme de PERT qui le distingue des autres méthodes est sa capacité à identifier le chemin critique. Ceci est important pour visualiser la durée globale d’un projet. 

  • Évaluation des ressources : grâce aux caractéristiques uniques offertes par un diagramme de PERT, vous pouvez facilement afficher les tâches qui requièrent ou non des ressources. L’accès à ces informations en amont représente un gain de temps pour tous les acteurs. 

  • Estimation des durées : puisqu’un diagramme de PERT évalue aussi bien la durée des tâches individuelles que celle du projet global, cet outil est très utile lorsque vous devez connaître la durée prévue dans le cadre de la phase initiale de planification du projet.

Globalement, la création d’un diagramme de PERT est un bon choix pour établir un plan de projet simple qui peut être facilement partagé avec les membres de l’équipe. Utilisez-le pour communiquer rapidement au sujet des ressources nécessaires et du calendrier.

Diagramme de PERT vs. Gantt

Les diagrammes de PERT et de Gantt sont souvent confondus, bien qu’ils comportent quelques différences clés. Non seulement leur apparence est différente, mais ils fournissent des fonctionnalités différentes selon les besoins de votre équipe. 

Diagramme de PERT vs. Gantt

Voici quelques fonctionnalités clés dont vous devez tenir compte au moment de décider lequel est le mieux adapté :

  1. Les diagrammes de PERT sont des organigrammes, tandis que les diagrammes de Gantt se présentent sous la forme de graphiques à barres : l’une des principales différences réside dans leur disposition visuelle. Là où le diagramme de Gantt reste fidèle à l’approche traditionnelle pour ce type de graphiques, le diagramme de PERT est moins structuré en apparence et peut prendre différentes formes selon le projet.

  2. Le diagramme de Gantt apporte de l’organisation tandis que le diagramme de PERT permet davantage de personnalisation. D’un côté, le diagramme de Gantt est mieux organisé d’un point de vue structurel. De l’autre, le diagramme de PERT permet la personnalisation d’une disposition simple qui convient mieux aux besoins de projets plus généraux. 

  3. Le diagramme de PERT peut être utilisé avant que le projet ne commence : du fait que le diagramme de PERT offre un plan de projet simple et une disposition sous forme de chronologie, il est souvent utilisé comme guide visuel pendant le lancement du projet. Par la suite, les chefs de projet utilisent une autre méthode, comme une structure en organigramme ou un diagramme de Gantt, pour schématiser précisément les tâches et dépendances du projet. 

En général, le diagramme de Gantt est plus utilisé pour schématiser les tâches du projet tout au long de sa durée de vie, tandis que le diagramme de PERT est privilégié pour déterminer les durées et échéances lors des étapes initiales du projet. Ils peuvent être utilisés séparément ou conjointement pour une vision plus complète.

Un diagramme de PERT pour toujours avoir un coup d’avance

En créant votre propre diagramme de PERT, vous êtes sûr que votre prochain projet sera correctement planifié. Grâce à une disposition simple et des estimations de durées, votre équipe aura une idée claire des tâches du projet à réaliser et sera préparée à toute éventualité.

Si vous désirez faire un pas de plus vers votre prochaine échéance, envisagez d’utiliser la Chronologie d’Asana et ses fonctionnalités de suivi de projet.

Élaborer des chronologies de projet avec Asana

Ressources associées

Article

Dérive des objectifs : 7 causes courantes et comment les éviter