10 croyances limitantes et comment les surmonter

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana29 novembre 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
10 croyances limitantes et comment les surmonter – Image bannière de l’article
Essayer Asana

Résumé

Une croyance limitante est un état d’esprit ou une croyance à votre sujet qui vous freine d’une manière ou d’une autre. Tout le monde développe des croyances limitantes à un moment ou à un autre, mais apprendre à les identifier peut vous aider à lutter en amont contre ces fausses idées. Dans cet article, nous vous expliquons les conséquences des croyances limitantes à tous les niveaux, du travail d’équipe à la culture d’entreprise. En outre, nous vous proposons quatre stratégies pour surmonter les croyances limitantes au travail.

Vous êtes-vous déjà dit : « Je n’en suis pas capable, ce n’est pas fait pour moi » ? Ces croyances découlent souvent d’un sentiment de négativité et de peur qui nous empêche d’atteindre notre plein potentiel. 

Avoir ce genre de pensées n’est pas un phénomène isolé. De nombreux professionnels et même des entrepreneurs se débattent quotidiennement avec des croyances limitantes qui peuvent freiner leur réussite potentielle. La solution est d’apprendre à identifier les croyances limitantes afin de les surmonter. 

Les croyances limitantes peuvent affecter le travail d’équipe à tous les niveaux, de la culture à la performance globale en passant par la productivité de l’équipe. Nous avons rassemblé les 10 croyances limitantes les plus courantes et vous proposons des stratégies pour les surmonter au quotidien. 

En quoi consistent les croyances limitantes ?

Une croyance limitante est un état d’esprit ou une croyance à votre sujet qui vous freine d’une manière ou d’une autre. Ces croyances sont souvent de fausses idées que vous vous faites sur vous-même et qui peuvent entraîner un certain nombre de conséquences néfastes. 

En quoi consistent les croyances limitantes ?

Par exemple, si vous vous dites que vous n’êtes pas doué pour les discours inspirants, vous refuserez probablement toute occasion de partager vos connaissances avec d’autres personnes au sein d’un groupe. Ou encore, si vous devez vous exprimer en public, vous penserez peut-être avoir plus de chances de ne pas y arriver. Ces pensées correspondent à des idées préconçues que vous avez sur votre capacité à vous exprimer et qui brident votre potentiel.

Les croyances limitantes peuvent également favoriser un état d’esprit négatif, vous empêchant de saisir de nouvelles opportunités et de vivre de nouvelles expériences, tout en affectant votre santé mentale. C’est pourquoi il est primordial de travailler non seulement sur la connaissance et l’estime de soi, mais aussi sur l’identification des biais inconscients. Entretenir des préjugés sur autrui entrave votre capacité à collaborer efficacement et a des conséquences directes sur la qualité de votre travail.

Les croyances limitantes : un frein à la réussite de votre équipe ?

Les croyances limitantes au travail et les pensées négatives qui en découlent peuvent réduire la créativité et le moral de l’équipe. Supposons que vous travaillez sur un nouveau processus, mais que vous n’avez pas suffisamment confiance en vous pour proposer une meilleure solution au problème. Cette réaction laisse peu de place au partage de nouvelles idées.

En tant que chef d’équipe, il est judicieux d’aider les membres de votre équipe à surmonter leurs croyances limitantes pour débloquer leur créativité et leur implication. En effet, ces croyances négatives peuvent inhiber la prise d’initiatives du personnel et constituer un frein à de nouvelles idées innovantes. Recycler de vieilles idées est totalement contre-productif. 

C’est en faisant preuve d’innovation que l’on obtient les résultats escomptés et pour ce faire, chaque membre de l’équipe doit suffisamment croire en lui-même pour dépasser ses limites. Encourager la pensée positive au travail est une priorité absolue si vous souhaitez que votre équipe donne le meilleur d’elle-même.

Améliorer la collaboration d’équipe avec Asana

10 exemples courants de croyances limitantes

Les croyances limitantes sont des pensées autodévalorisantes qui constituent un frein à votre développement personnel. Des croyances verbales au langage corporel en passant par les mécanismes de défense : apprenez à identifier les croyances limitantes les plus courantes pour les surmonter.   

Exemples de croyances limitantes

Afin de travailler sur le développement personnel au travail, voici 10 exemples courants de croyances limitantes à identifier et à corriger directement :

  • Je n’en suis pas capable : « Je ne suis pas capable de gérer ce projet. »

  • Je suis trop vieux/vieille ou trop jeune : « Je suis trop jeune pour être manager. »

  • Je n’ai pas assez de temps : « Je n’ai pas assez de temps pour me consacrer à mon développement personnel. »

  • Je ne suis pas assez intelligent : « Je ne suis pas assez intelligent pour organiser cette réunion. »

  • Je n’ai pas suffisamment d’expérience : « Je n’ai pas suffisamment d’expérience pour effectuer ce grand changement de carrière. »

  • Je ne réussirai jamais : « Je ne réussirai jamais dans mon secteur. »

  • Je n’ai pas assez d’argent : « Je n’ai pas assez d’argent pour profiter de la vie. »

  • Je ne ferai jamais partie des meilleurs : « Je ne ferai jamais partie des meilleurs de mon équipe. »

  • Je ne suis pas assez doué : « Je ne suis pas assez doué pour demander une promotion. »

  • Je ne serai jamais un bon leader : « Je ne serai jamais un bon leader vu mon manque de confiance en moi. »

Ces types de croyances découlent d’un sentiment de peur que tout le monde éprouve à un moment ou à un autre. La solution est d’apprendre à identifier et à lutter contre ces croyances limitantes afin qu’elles ne vous empêchent pas de déployer votre plein potentiel. 

Vous vous convainquez vous-même que vous n’en êtes pas capable et que vous ne le serez jamais dans le but de vous protéger, mais en fin de compte, ces croyances vous empêchent de donner le meilleur de vous-mêmes et d’aider votre équipe à se dépasser. 

Il convient d’identifier vos propres croyances limitantes lorsqu’elles se manifestent pour revoir la façon dont vous vous percevez. Vous pouvez également renforcer vos compétences en gestion d’équipe en encourageant vos collègues à faire de même. 

D’où viennent les croyances limitantes ?

Les croyances limitantes s’expliquent par un certain nombre de facteurs, mais ont toutes la même origine : la volonté de votre cerveau de vous protéger préventivement de la douleur. Parmi ces déclencheurs, on retrouve la peur, le syndrome de l’imposteur et les expériences passées.  

Généralement, les croyances limitantes apparaissent dès le plus jeune âge, puis évoluent et se réinventent progressivement tout au long de votre vie. Que vous ayez vécu un événement douloureux qui vous a fait craindre de revivre un moment similaire ou que vous ayez peur de ce qui vous attend, les croyances limitantes peuvent empêcher la formation de nouvelles croyances positives. 

Identifier la cause de vos croyances limitantes est un excellent moyen de comprendre le processus de réflexion qui les sous-tend et de commencer à les surmonter. Cela dit, il existe un certain nombre de techniques supplémentaires que vous pouvez mettre en œuvre pour surmonter vos peurs au travail. 

Comment surmonter les croyances limitantes au travail ?

Si le fait de pouvoir identifier vos croyances limitantes peut vous aider à les corriger sur le moment même, apprendre à les surmonter demande du temps et de la pratique. Vous cherchez comment surmonter ces peurs au travail et comment former votre équipe à faire de même ? Nous avons rassemblé quelques conseils qui pourraient vous y aider. 

Comment surmonter les croyances limitantes au travail ?

Que vous utilisiez l’une de ces quatre techniques ou plusieurs d’entre elles, toutes peuvent vous aider à surmonter les croyances limitantes au travail. 

1. Identifiez et notez vos croyances

La première étape pour surmonter vos croyances limitantes est de les identifier. Souvent, ces croyances prennent plus vite la forme de pensées que de paroles formulées à haute voix. Coucher ces pensées sur le papier peut vous aider à faire le tri entre fiction et réalité, et vous permettre de voir à quel point elles sont fausses. 

Le fait de consigner vos pensées dans un journal peut contribuer à atténuer le stress associé à une croyance. Vous pouvez également vous demander si ces pensées auront une incidence sur vos 10 prochaines minutes de travail. Si ce n’est pas le cas, refermez votre journal et laissez vos pensées négatives de côté.

Bien qu’il s’agisse avant tout d’un exercice individuel, vous pouvez encourager votre équipe à le faire chaque matin. Vous pouvez également créer une réunion hebdomadaire au cours de laquelle les membres de l’équipe partagent leurs croyances limitantes avec leurs collègues s’ils le souhaitent. Ainsi, vous donnez aux membres de votre équipe la possibilité de renforcer leur confiance en eux. Toutefois, précisez bien que la réunion est totalement facultative et prévoyez d’y participer vous-même afin de montrer l’exemple

2. Vérifiez l’exactitude de vos pensées

Si mettre vos pensées par écrit n’est pas suffisant, il peut être utile d’analyser si vos croyances proviennent d’une source sûre ou sont le fruit de votre imagination. 

Approfondir vos croyances limitantes peut vous aider à les voir pour ce qu’elles sont vraiment. La prochaine fois que vous avez une croyance négative, faites une pause et analysez cette pensée. Déterminez si elle est limitante et s’il existe des preuves concrètes pour étayer votre croyance. Déterminez si votre pensée vient de la peur de l’inconnu ou d’une expérience passée. 

Le perfectionnisme peut être totalement contre-productif et vous pousser à baisser les bras en cas de problème. Pour lutter contre ce phénomène, demandez l’avis des membres de votre équipe. Si vous doutez de l’exactitude de votre croyance limitante, posez-leur la question. De cette façon, vous recevez un point de vue objectif différent du vôtre, ce qui peut vous aider à distinguer les faits réels des idées que vous vous faites

3. Utilisez des affirmations positives

Utiliser des affirmations positives est le meilleur moyen de vous débarrasser des croyances limitantes. Les affirmations sont des phrases que vous vous répétez à vous-même afin de renforcer votre confiance en vous. 

Formulez des affirmations positives pour transformer vos croyances limitantes en croyances positives. Par exemple, si vous vous dites que vous n’êtes pas assez doué pour obtenir une promotion, reformulez cette croyance en vous répétant que vous travaillez dur et que vous méritez une récompense. Par conséquent, vous pouvez éliminer toute pensée négative en la rendant positive. Il existe plusieurs techniques, mais le fait de formuler ces pensées positives à haute voix à vous-même ou à d’autres personnes peut aider à renforcer la croyance en question. 

Vous pouvez utiliser cette technique en cas de pensées négatives ou l’intégrer dans votre routine quotidienne pour éviter les croyances limitantes. Voici quelques exemples de pensées négatives reformulées :

  • Reformulez « Je ne suis pas capable de gérer ce projet » en « J’ai toutes les compétences nécessaires pour réussir tout ce que j’entreprends ».

  • Reformulez « Je n’ai pas assez de temps pour me consacrer à mon développement personnel » en « J’ai la capacité de réorganiser mon temps afin de me concentrer sur l’essentiel ».

En regardant les défis sous un autre angle, vous pouvez entraîner votre esprit à voir le positif au quotidien plutôt que de vous concentrer sur le négatif. 

4 Ne baissez pas les bras

Pour finir, ne baissez jamais les bras en cas de croyances limitantes. N’oubliez pas que vous pouvez compter sur les autres. Tout le monde a des croyances limitantes, même les leaders et les entrepreneurs que vous admirez. 

L’important est de persévérer pour surmonter la croyance limitante et de ne pas la laisser vous freiner. Ne pas renoncer et ne pas laisser tomber son équipe font partie des principales qualités qu’un leader doit avoir.

Bien qu’il soit facile de se laisser envahir par l’émotion lorsque l’on traverse une mauvaise passe, prenez quelques minutes pour repousser ces pensées limitantes. Parfois, il suffit d’une bouffée d’air frais pour reprendre ses esprits. 

Croyez en vous-même et en votre équipe

Tout le monde a des croyances limitantes à un moment ou à un autre, alors si cela vous arrive, rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. L’important n’est pas d’éliminer complètement les croyances limitantes, mais d’apprendre à les surmonter et à se concentrer sur le positif. En modifiant votre point de vue, vous changez votre vie. 

Pour stimuler les croyances positives au travail, votre équipe doit avoir la confiance et le soutien nécessaires pour atteindre son plein potentiel. Avec un logiciel de communication d’équipe, les membres de votre équipe peuvent s’entraider et s’encourager mutuellement. 

Améliorer la communication d’équipe avec Asana

Ressources associées

Article

Bien-être au travail : bien plus qu’un simple effet de mode