Motivation intrinsèque : présentation et fonctionnement

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana23 août 20217 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Motivation intrinsèque - Image bannière de l’article

Résumé

La motivation intrinsèque est le résultat de récompenses internes. En associant facteurs de motivation intrinsèques et extrinsèques dans votre environnement de travail, vous pouvez influencer positivement votre équipe et lui donner les moyens de se dépasser.

Vous cherchez à motiver votre équipe sans faire appel à des récompenses externes ? Dans ce cas, la motivation intrinsèque pourrait bien être la solution idéale : associée à un feedback positif, elle représente une alternative saine aux primes de performance.

Nous allons vous présenter en quoi consiste la motivation intrinsèque, son principe de fonctionnement et ses différences par rapport à la motivation extrinsèque, lorsqu’il s’agit de fluidifier le travail d’équipe.

Qu’est-ce que la motivation intrinsèque ?

La motivation intrinsèque est une attitude qui s’explique par nos désirs internes ou intrinsèques. En d’autres termes, cette motivation repose sur l’adoption d’un comportement qui n’est pas imposé par autrui. Elle provient de vous-même et non d’éléments extérieurs, tels que les éloges ou autres compensations.

La théorie de la motivation intrinsèque a tout d’abord été fondée sur les besoins essentiels : faim, soif et autres besoins psychologiques de base. Elle est liée à la théorie de la psychologie sociale et de l’auto-détermination, qui propose un cadre d’étude pour la motivation et avance que l’auto-détermination n’entre en scène chez l’humain qu’une fois remplis ses besoins en compétences, relations et autonomie.

Les recherches sur l’auto-détermination ciblent les facteurs de motivation que nous cherchons tous à utiliser, et ce dans une multitude de situations, y compris notre environnement professionnel. Les besoins intrinsèques tels que la satisfaction au travail ou les relations humaines, qui découlent de la théorie de l’auto-détermination, nous incitent souvent à donner le meilleur de nous-mêmes. En effet, cette motivation intrinsèque nous pousse à réaliser des activités qui nous procurent une certaine satisfaction et donnent du sens à nos actes, raison pour laquelle les équipes auront tendance à s’impliquer davantage.

La motivation intrinsèque face à la motivation extrinsèque

De son côté, la notion de motivation extrinsèque désigne un comportement qui découle de récompenses ou sanctions externes, en lieu et place de nos propres désirs. Elle peut donc être fondée à la fois sur les récompenses et la peur, aussi longtemps qu’une force externe la contrôle.

La motivation intrinsèque face à la motivation extrinsèque

Penchons-nous sur leurs différences :

  • La motivation intrinsèque consiste à être le propre moteur de sa satisfaction. Les facteurs de motivation intrinsèque peuvent inclure la curiosité ou encore les nouveaux défis.

  • La motivation extrinsèque vise à éviter des sanctions externes ou à obtenir des récompenses. Parmi les facteurs de motivation extrinsèques des membres de l’équipe, on pourra notamment citer les primes de ventes, les performances au mérite, etc.

Nos motivations variant d’une personne à l’autre et n’étant pas une constante chez l’humain, chaque équipe aura ses particularités. Certaines pourront être plus sensibles aux facteurs intrinsèques, et d’autres plutôt extrinsèques. Dans l’absolu, vous devez avant tout tenir compte des besoins de votre équipe et de ce qui participe le plus à son bien-être.

Quelques exemples de motivation intrinsèque

Maintenant que la théorie de la motivation intrinsèque n’a plus de secrets pour vous… Passons à la pratique ! Nous allons voir ensemble plusieurs exemples en milieu professionnel, où la motivation a pour origine des désirs intrinsèques.

Bien qu’il existe de nombreux types de leadership, tous les managers sans exception devraient savoir comment s’appuyer sur des facteurs de motivation intrinsèques pour encourager les membres de leur équipe et ainsi créer une atmosphère de travail positive. Pour ce faire, il peut être utile de pouvoir reconnaître les types de facteurs à employer.

Les personnes intrinsèquement motivées ont un comportement et pratiquent des activités axés sur la joie intérieure et la curiosité. En voici quelques exemples :

  • Participer à une activité de cohésion d’équipe pour le plaisir, sans attendre de récompense.

  • Acquérir une nouvelle compétence, la programmation par exemple, par plaisir de la découverte et non par obligation.

  • Collaborer avec un membre de votre d’équipe par volonté d’aider et non par nécessité.

  • Se porter volontaire lors d’un événement professionnel par sentiment d’appartenance et non dans le but d’atteindre un objectif.

  • Poursuivre sa formation pour se fixer des défis et non pour faire évoluer sa carrière.

Comme vous pouvez le voir ici, notre motivation découle de nos propres désirs. En général, le fait d’accomplir une action par volonté personnelle plutôt que par obligation a tendance à nous encourager à produire un travail de meilleure qualité et à nous rendre plus heureux à long terme. Bien sûr, cette affirmation est à nuancer selon la situation et le point de vue.

Les facteurs de motivation intrinsèques et leurs effets

En tant que manager et tout comme les autres chefs d’équipe, vous devez réfléchir aux facteurs qui font effet de levier sur la motivation intrinsèque. Vous pourrez alors mesurer l’influence de ce type de motivation sur les membres de votre équipe, ainsi que sur votre organisation.

Les facteurs de motivation et leurs effets

En l’absence de motivation interne, votre équipe pourrait se sentir insatisfaite et malheureuse, ce qui pourrait la mener au burnout. Heureusement, il existe plusieurs moyens pour motiver davantage votre équipe et ce, de manière intrinsèque.

Voici quelques facteurs pouvant promouvoir la motivation intrinsèque :

  • La curiosité : notre motivation s’éveille dès lors que l’on attire notre attention. Cette curiosité incite les membres de l’équipe à explorer leur environnement de travail pour acquérir des connaissances. Deux types de curiosité peuvent nous amener ; la curiosité physique (ou sensorielle) et la curiosité par stimulation (ou cognitive).

  • Les défis : que ce soit pour atteindre un objectif spécifique ou un certain niveau de performance, les défis suscitent notre intérêt constant, de même qu’ils nous motivent à bien travailler et à être aussi performants que possible.

  • La reconnaissance : lorsque notre travail est reconnu, nous en saisissons toute l’importance et sommes motivés à accomplir nos prochains objectifs.

  • Le sentiment d’appartenance : coopérer avec les membres de l’équipe permet de créer une sorte de communauté, ce qui participe au sentiment d’intégration des employés. Cette satisfaction d’aider les autres permet d’augmenter la motivation intrinsèque de chacun.

  • La résolution de problèmes : pour développer nos compétences en résolution de problèmes, rien de tel que de participer à des activités de cohésion d’équipe ! Ces dernières nous font réfléchir et nous incitent à faire évoluer nos comportements.

Nos avons tous nos différences, nos motivations y compris. Vous pouvez miser sur les deux types de motivation (intrinsèque ou extrinsèque), mais il est préférable de commencer par appliquer les facteurs de motivation intrinsèques ci-dessus.

D’après certaines recherches, la motivation extrinsèque peut subvertir son pendant intrinsèque, en raison de ce que l’on appelle l’effet de surjustification : proposées trop tôt, les récompenses externes perdent de leur valeur et entravent notre motivation personnelle.

Cela étant dit, une autre étude a démontré qu’octroyées suffisamment tôt, les récompenses permettaient en fin de compte d’encourager la motivation intrinsèque. Mais alors quelles conclusions en tirer ? Pour faire simple, il n’y a pas de réponse précise à apporter quant aux facteurs de motivation à favoriser. De fait, notre motivation est le fruit d’une multitude de causes et s’abreuve d’un ensemble de facteurs aussi bien intrinsèques qu’extrinsèques.

Et c’est bien pour cette raison que vous devez encourager vos collègues à se donner des objectifs et à être productifs au travail, tout en renforçant leur motivation par un système de récompenses.

Comment encourager une bonne motivation au travail ?

En matière de motivation, les récompenses intrinsèques et extrinsèques jouent toutes les deux un rôle important. Il n’existe pas qu’une seule et unique façon de motiver votre équipe, vous avez d’ailleurs l’embarras du choix quant aux méthodes employées pour motiver individuellement chacun.

Gardez à l’esprit que vous pouvez encourager votre équipe au moyen de renforcements positifs. Offrez des opportunités à vos collègues et proposez-leur des défis pour les encourager à réfléchir par eux-mêmes et ainsi influencer les autres en bien.

Encourager la motivation au travail

Afin d’y parvenir, vous pouvez proposer aux membres de votre équipe des défis de résolution de problèmes ou des opportunités de montée en compétences. Vous pouvez également mettre en avant leur travail au sein de l’organisation.

Donnez à votre équipe les moyens de se dépasser

Donner aux membres de votre équipe les moyens de se dépasser en leur proposant des problèmes à résoudre permet de les motiver au plus profond d’eux-mêmes, de s’investir davantage et d’acquérir de nouvelles compétences.

Entre autres opportunités, vous pourriez par exemple leur donner la responsabilité d’une évolution de projet ou encore celle de l’accueil d’un nouveau membre dans l’équipe. Voici comment donner à vos coéquipiers les moyens de se dépasser par la résolution de problèmes :

Donnez de l’autonomie à vos collègues : lorsque votre équipe est face à un problème, vous l’aiguillez dans ses choix, et vous avez raison. Toutefois, il est préférable de la laisser travailler à sa résolution par elle-même plutôt que de lui donner directement la solution.

  • Motivez votre équipe grâce aux activités de cohésion : une bonne collaboration d’équipe remonte le moral général et donne à vos collègues les clés pour travailler ensemble à la résolution de problèmes complexes.

Ces tâches simples peuvent rapprocher les membres de votre équipe et créer chez eux un sentiment de communauté. Ils seront ainsi plus aptes à résoudre des problèmes, mais aussi à collaborer et ce, à leur propre avantage.

[À lire] Moral de l’équipe : quelles répercussions sur les performances ?

Reconnaissez le travail bien fait

Autre tactique de motivation extrinsèque positive qui peut faire toute la différence sur le moral de vos collègues : le fait de les féliciter quant à leurs accomplissements. La fierté qu’ils en tirent les motivera à poursuivre sur leur lancée et à gagner en compétences. Les activités à saluer peuvent aller de l’accomplissement d’une simple tâche de communication interne, jusqu’à la mise en œuvre d’un nouveau processus.

Montrez-leur régulièrement votre reconnaissance, quelle que soit l’envergure du projet ou l’effet perçu. Voici quelques astuces pour saluer le travail de votre équipe :

  • Saluez le travail bien fait à l’échelle de toute votre structure : faites-en part à tout le monde au sein d’un espace collaboratif (Slack, par exemple) et parlez-en en réunion générale. Vous pouvez aussi envoyer un simple message informatif à destination de tous les collaborateurs de l’organisation.

  • Reconnaissez les réussites de chacun le plus souvent possible : il n’y a pas de règle stricte en la matière, mais nous vous conseillons de commencer par le faire tous les trimestres dans un premier temps.

Bien qu’il soit motivant de reconnaître le travail bien fait lors des entretiens individuels, il est également bien venu d’en tenir informée votre équipe ou même l’organisation dans son ensemble.

Proposez des défis

Fixez des défis à vos collègues pour les encourager à acquérir de nouvelles compétences, qui seront essentielles à leur évolution de carrière sur le long terme.

Voici comment proposer des défis à votre équipe :

  • Aiguillez les membres de votre équipe en leur proposant des solutions : plutôt que de leur donner directement la réponse au problème, proposez-leur des solutions sur lesquelles ils pourront s’appuyer pour trouver eux-mêmes la réponse.

  • Déléguez le travail : les opportunités de travail encore inexplorées incitent les membres de l’équipe à se découvrir de nouvelles compétences et à relever de nouveaux défis.

Appliquez ces solutions auprès de votre équipe pour la mettre au défi, renforcer l’estime de soi de vos collègues et leur donner l’habitude de s’adapter aux nouvelles situations.

Encouragez votre équipe grâce à la motivation intrinsèque

Pour encourager votre équipe, commencez par vous pencher sur les facteurs intrinsèques et incitez vos collègues à faire de même. Une fois que vous aurez trouvé ce qui les motive, vous pourrez leur fournir tous les outils nécessaires pour travailler aussi efficacement que possible, tout en gardant un moral d’acier.

Vous souhaitez encourager votre équipe à collaborer ? Découvrez comment simplifier la communication et favoriser le travail d’équipe grâce à un logiciel de collaboration d’équipe.

Tester le logiciel de collaboration d’Asana

Ressources associées

Article

The Eisenhower Matrix: How to prioritize your to-do list