Comment faire un bon elevator pitch? Voici 14 exemples et la structure idéale

Image du contributeur – Équipe AsanaTeam Asana23 août 202216 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Exemples de présentations d’accroche créatives
Essayer Asana

Résumé

L’elevator pitch sert à décrire rapidement qui vous êtes ou ce que vous vendez à votre interlocuteur. Découvrez comment vous mettre en avant en quelques secondes, tout en restant authentique. Vous trouverez ci-dessous 14 exemples d’elevator pitch parfaits, à utiliser lors d’un entretien d’embauche ou face à un investisseur potentiel. 

Update : dans cette mise à jour, vous trouverez un exemple de structure détaillée pour rédiger un elevator pitch personnalisé et percutant.

Comment être percutant, convaincant et surtout concis face à un banquier, un investisseur, un futur client ou un employeur ? En posant les bonnes questions, la méthode de l’elevator pitch est tout adaptée à ce genre de situations. Suivez nos conseils et apprenez à faire bonne impression dès les premières secondes. Découvrez les points clés qui composent un argumentaire éclair pour rédiger un elevator pitch adapté à votre situation et inspirez-vous de l’un de nos 14 exemples. 

Modèle gratuit de stratégie commerciale

Qu’est-ce qu’un elevator pitch ?

Imaginez que vous croisiez dans l’ascenseur un prospect ou un partenaire potentiel : vous avez 30 secondes pour capter son attention et le convaincre de vous accorder un rendez-vous. C’est à ce moment-là que vous présentez votre elevator pitch, ou argumentaire éclair en français. 

L’elevator pitch est l’occasion de parler rapidement de vous et de votre produit. Vous cherchez à marquer les esprits et vous avez très peu de temps pour cela, vous devez donc être efficace. 

Tout le monde a déjà effectué un tel pitch au moins une fois dans sa vie. Au cours d’un entretien d’embauche ou d’une prospection commerciale ou en introduisant rapidement un business plan. 

Comment rédiger un elevator pitch parfait ?

LA question pour laquelle vous trouverez sans doute des centaines de réponses sur le net, sans pour autant trouver une réponse qui vous satisfasse pleinement. Et pour cause, l’elevator pitch parfait n’existe pas. Ne soyez pas déçu ! C’est un peu comme le CV, il n’existe pas un modèle parfait que l’on peut copier/coller avec la certitude qu’il va marcher à coup sûr. 

Par contre, il est possible de suivre une structure type pour mettre toutes les chances de votre côté. Ainsi, vous augmentez vos chances de taper dans le mille lors de votre prise de parole. Mais ensuite, il va vous falloir travailler un peu par vous-même, car un bon elevator pitch devra dans tous les cas être personnalisé, pour s’adapter pleinement à votre situation et à celle de votre public.

Combien de temps dure un elevator pitch ?

La particularité même du pitch de présentation est qu’il doit être rapide. Une étude menée par Microsoft a conclu que la capacité moyenne de concentration chez l’humain était d’environ 8 secondes, c’est donc très court. L’elevator pitch devra idéalement durer aux environs de 30 secondes. Cela peut varier en fonction de votre secteur d’activité, et bien sûr, du produit que vous proposez. 

Comment faire un bon elevator pitch : la structure

La méthode classique

On dit souvent que la première impression est la bonne et vous pourriez être tenté de commencer par parler de vous. Puisque vous n’avez que 30 secondes, autant aller à l’essentiel, n’est-ce pas ? C’est la structure classique de l’elevator pitch où l’on commence par se présenter avant de parler de son produit de façon synthétique. 

Dans cette méthode, vous poursuivez ensuite votre elevator pitch en expliquant votre positionnement face à vos concurrents et votre business model. Puis vous terminez avec un call to action comme la proposition d’un rendez-vous téléphonique, d’une réunion, d’une démonstration, etc. 

Par exemple :

“Asana est un logiciel de gestion du travail qui vous permet de simplifier vos processus et de gagner du temps. Nous sommes la seule plateforme qui permet de relier les objectifs aux tâches permettant d’atteindre ces derniers. Que diriez-vous de convenir d’un rendez-vous pour une présentation détaillée ?”

Nous avons donc là une méthode tout à fait classique qui peut encore fonctionner, en fonction des situations. 

Mais ce n’est pas notre préférée. 

À l’instar d’une stratégie d’inbound marketing, plutôt que de promouvoir l’offre, nous préférons l’elevator pitch qui va susciter l’intérêt du client en évoquant sa problématique (ou en répondant à son besoin).

Méthode n° 2 : l’elevator pitch centré sur l’interlocuteur et sa problématique

Dans cette autre méthode, l’essentiel n’est donc pas vous, mais le client ou l’investisseur potentiel qui se trouve face à vous. 

Bien qu’il s’agisse d’une présentation d’accroche, ici l’elevator pitch va surtout servir à montrer au client que vous êtes la solution à son problème. Il vous faut donc en tout premier évoquer sa problématique. Ensuite, vous prendrez le temps d’expliquer pourquoi vous êtes la personne idéale dans ce cas.

Voici en détail les étapes à suivre pour construire un pitch commercial centré sur la cible : 

1. Impliquez votre interlocuteur et évoquez sa problématique

Ce que vous cherchez, c’est établir une connexion avec votre interlocuteur. Pour cela, il faut démarrer votre argumentaire éclair en l’impliquant, en posant par exemple une question bien ciblée de façon à ce que cela fasse tilt immédiatement. 

Mettons par exemple que vous soyez face à des chefs de projet à qui vous aimeriez vendre une solution de gestion du travail. Votre elevator pitch pourrait démarrer de la façon suivante :

“Combien d’entre vous éprouvent des difficultés à coordonner leurs équipes ?” 

Ou bien encore :

“Savez-vous que 60 % de notre temps de travail est consacré aux tâches d’organisation ?”

En évoquant une problématique, ou une situation de marché à laquelle ils sont confrontés, vous créez un lien avec vos interlocuteurs. 

La règle n° 1 est donc de connaître au mieux le marché au sein duquel évoluent vos clients potentiels. En découvrant ses points forts et ses problématiques, vous saurez mieux à quel besoin vous ou votre produit serez à même de répondre. Vous devez cibler votre interlocuteur, ce qui aura en plus pour effet de lui montrer que vous vous êtes correctement renseigné avant de l’aborder. 

2. Présentez votre produit ou votre entreprise et votre solution

Poursuivez votre elevator pitch en vous présentant. Facile, il vous suffit de faire le lien avec la problématique évoquée plus haut. Personnalisez votre présentation d’accroche afin que cela reste le plus naturel possible. Une fois de plus, il faut vous adapter à votre interlocuteur, et à la situation dans laquelle vous vous trouvez au moment de déclamer votre elevator pitch. 

Parlez de vous, mais surtout de votre valeur ajoutée. Il s’agit de démontrer que vous êtes la solution au problème ou à la situation de marché. 

Par exemple : 

“Combien d’entre vous éprouvent des difficultés à coordonner leurs équipes ? Asana aide les équipes à organiser leur travail de façon à savoir quoi faire, pourquoi et comment.”

La solution est probablement la partie la plus importante d’un elevator pitch. Il est donc judicieux de consacrer du temps à la peaufiner. 

3. Expliquez la valeur ajoutée de votre solution

Vous avez réussi à retenir l’attention du public, il ne vous reste alors plus qu’à conclure l’affaire : expliquez pourquoi votre solution est meilleure que celles de vos concurrents. 

Par exemple : 

“Asana est la seule plateforme de gestion du travail qui relie les objectifs aux tâches menant à leur accomplissement.”

L’explication de la valeur ajoutée se différencie de la présentation de la solution, car elle vous amène à développer les raisons pour lesquelles vos prospects devraient choisir votre solution et pas une autre. Si vous n’en avez aucune idée pour l’instant, effectuez une étude de concurrence pour comparer les offres.

Si vous êtes sur un marché de niche et que votre produit ne se distingue pas particulièrement de vos concurrents ou que vous n’avez simplement pas beaucoup de concurrents, misez sur vos capacités de communication et d’interface. Réfléchissez aux aspects originaux de votre idée ou solution qui pourraient donner envie de s’en servir.

4. Ajoutez un Call to Action

Vous avez fait le plus difficile : votre elevator pitch a suscité l’intérêt, il a capté l’attention de vos interlocuteurs. Il vous faut à présent conclure avec une question ou une proposition. Privilégiez donc une fin authentique et là encore, personnalisée.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de réaliser cette démarche : terminer votre elevator pitch sur une question peut amorcer un dialogue avec votre public, tandis qu’une proposition permettra d’enchainer sur la suite (un rendez-vous, un test produit, une présentation plus longue s’il s’agit d’un investisseur potentiel, etc.)

Enfin, n’oubliez pas d’échanger vos coordonnées, par exemple à l’aide de cartes de visite.  

Modèle de présentation d’accroche infaillible

Voici donc la structure à retenir pour rédiger votre elevator pitch :

  • Problème : « Vous qui travaillez pour/dans [nom d’entreprise ou secteur d’activité], cela vous intéressera certainement de savoir que [problème + donnée statistique pertinente].»

  • Solution : « Heureusement, chez [nom de votre entreprise], nous sommes parvenus à régler ce problème en [solution].»

  • Valeur ajoutée : « Par ailleurs, nous sommes la seule entreprise qui propose [valeur ajoutée de la solution].»

  • Appel à l’action : « Je pense que notre solution pourrait réellement vous aider. Seriez-vous disponible cette semaine pour en parler plus en détail ?»

Elevator pitch : 8 exemples pour attirer l’attention de votre interlocuteur

Découvrons maintenant quelques exemples de pitch percutants qui vous permettront de rendre le vôtre captivant et pertinent. 

Exemple 1 : un elevator pitch bref et concis

Cet exemple est le plus commun d’entre tous. Pas nécessairement le meilleur, mais un très bon exemple de pitch simple et rapide, destiné à de nouveaux clients. Lorsque vous travaillez sur ce type d’elevator pitch, veillez à ce qu’il soit court et synthétique. Essayez de le faire durer 30 secondes ou moins, car votre objectif est d’être clair et bref.

"Le management est une chose complexe, peu importe le secteur d’activité dans lequel vous évoluez. Cependant, un bon logiciel de gestion de projet peut contribuer à l’amélioration de la productivité et la communication au sein de votre entreprise. Personnellement, cela fait des années que je n’ai pas raté une seule échéance.

Que diriez-vous de découvrir ce que notre logiciel peut offrir à votre équipe ? N’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé, je vous présenterai des données concrètes."

Exemple 2 : un elevator pitch pour persuader plutôt que convaincre

Parfois, il est plus efficace de capter l’intérêt de votre public en leur racontant une anecdote personnelle à laquelle ils pourront s’identifier. Cet exemple d’elevator pitch vous permet de créer un lien dès les premières secondes :

"Je suis ravie d’enfin pouvoir faire votre connaissance. Comment vont vos activités ? J’ai entendu dire que vous aviez des difficultés de communication au sein de votre équipe. La mienne en a connu aussi. L’intégration d’un logiciel de gestion de projet à nos processus quotidiens nous a permis d’améliorer la collaboration et plus généralement, la communication. 

Asana peut être une solution adaptée à votre problématique, que diriez-vous d’en discuter plus longuement ?"

Exemple 3 : un elevator pitch avec des statistiques pertinentes

Commencez votre pitch commercial avec des statistiques qui vont capter l’attention (vérifiez bien que vos données sont exactes avant de les utiliser !) Ces données posant les bonnes questions, la solution apportée à la fin de votre pitch sera tout à fait pertinente :

"Aujourd’hui, plus que jamais, nous nous aidons de nombreux outils pour travailler à distance. Cependant, saviez-vous que 60 % du temps de travail des employés sont consacrés à des activités d’organisation secondaires, tandis que seulement 26 % sont consacrés au travail qualifié et 14 % aux activités stratégiques ?

Pas étonnant que les équipes aient besoin d’aide en gestion de projet ! Adopter des outils de gestion de projet permet d’inverser cette tendance."

Présentation d’accroche avec statistiques parlantes

Exemple 4 : un elevator pitch qui pose les bonnes questions

Ici, les questions rendent l’elevator pitch plus facile à comprendre. Cela donne l’impression au public de participer à une conversation, plutôt qu’à un pitch. Essayez de commencer et de conclure par une question qui fera réfléchir, même lorsque vous aurez quitté la pièce.

"Avez-vous l’impression de consacrer trop de temps aux tâches de coordination ? Je connais de nombreuses personnes agacées par ce problème. D’ailleurs, j’avais moi-même l’habitude de travailler plus tard chaque jour pour rattraper mon retard.

Mais j’arrive à accomplir beaucoup plus de tâches depuis que nous avons commencé à utiliser un logiciel de gestion de projet. Avez-vous déjà essayé une solution similaire ?"

Exemple 5 : un elevator pitch sur le ton de l’humour

Voici maintenant un exemple d’elevator pitch pertinent et léger, si vous vous trouvez dans une situation où il est possible de jouer la carte de l’humour. Cette approche fonctionne plutôt bien lors d’un événement professionnel, accompagnée d’un diaporama, dans lequel on glissera quelques GIF amusants entre les slides, par exemple.

"Saviez-vous que la capacité moyenne de concentration chez un humain était d’environ 8 secondes ? Cela ne me laisse même pas le temps de commander un café le matin. Pas étonnant que le serveur rate toujours ma commande !

Blague à part, je crois que cela explique pourquoi de nombreuses entreprises ont des difficultés à tenir leurs échéances."

Exemple 6 : un argumentaire qui raconte une histoire

Servez-vous des témoignages de vos utilisateurs ou de votre propre histoire pour illustrer votre présentation orale auprès du public. Cela pourrait être utile si votre sujet est difficile à expliquer en 30 secondes ou moins. Le storytelling permet à votre public de s’identifier à la situation.

"Nous avons un client dont les équipes sont intégralement passées en télétravail cette année et nous avons contribué à ce qu’elles ne ratent aucune échéance. Avec notre aide, ces équipes ont également regagné 10 % de temps par jour pour se consacrer à des tâches plus importantes, comme de la planification stratégique."

[À lire] Apprenez à bien gérer la planification opérationnelle

Exemple 7 : une présentation qui mise sur les émotions

Certes, ce type d’elevator pitch n’est pas le plus simple à écrire, mais il remportera sans doute plus facilement l’adhésion de votre public. Celui-ci pourrait même en parler avec d’autres personnes plus tard. Toutefois, gardez un ton léger pour éviter que la conversation ne devienne trop sérieuse. 

Voici un exemple d’elevator pitch jouant sur l’émotion :

"Au premier abord, notre outil ressemble à tous les autres. Cependant, en regardant de plus près, on constate qu’il améliore réellement la collaboration des équipes. De plus, il contribue à l’entretien de bonnes relations, afin que les équipes soient heureuses de travailler ensemble sur de nouveaux projets.

Ce n’est pas simple d’y parvenir, mais qui ne souhaiterait pas une telle cohésion ?"

Exemple 8 : le meilleur pour la fin

Faire une sortie remarquée n’est pas donné à tout le monde, mais votre public sera impressionné si vous y arrivez. Évitez les phrases trop clichées et restez fidèle à vous-même. L’essentiel est de quitter votre interlocuteur sur une idée qui le marquera.

Partagez par exemple des statistiques surprenantes ou posez une question pertinente concernant ses activités.

"Plus d’un quart des échéances ne sont pas respectées chaque semaine à cause d’un manque de transparence. Cependant, avec l’aide des bons outils de gestion de projet, ces occurrences pourraient être réduites.

Ce qui nous amène à la question suivante : votre entreprise peut-elle se passer d’un logiciel de gestion de projet ?"

Présentation d’accroche courte

6 exemples d’elevator pitch selon la situation

Maintenant que nous avons fait le tour des différents types de pitch, voyons ensemble les exemples en fonction de la situation. Que ce soit pour votre entreprise ou vous-même, l’elevator pitch vous permet d’organiser vos idées et de vous préparer pour la véritable épreuve. Voici nos conseils pour toutes les situations dans lesquelles vous pourriez vous retrouver.

Exemple 1 : un pitch pour un événement de networking

Les elevator pitch sont monnaie courante lors d’événements de networking. Ces derniers étant de plus en plus organisés à distance, il est d’autant plus difficile d’établir des liens par visioconférence : d’où l’importance de préparer un pitch convaincant, quel que soit le lieu où vous vous trouvez. 

"Enchantée de vous rencontrer, je suis Marie d’Asana. Nous avons réussi à améliorer la productivité et la collaboration au sein de nombreuses équipes dans le monde entier. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide en gestion de projet.

Je crois sincèrement que nous pourrions faire la différence au sein de votre entreprise. Je m’assurerai également de garder vos coordonnées à portée de main."

Exemple 2 : une présentation d’accroche pour un entretien d’embauche

Vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi et les salons professionnels approchent à grands pas ? En début d’entretien et quel que soit votre interlocuteur (RH, recruteur, responsable d’embauche…), on vous demande souvent de vous présenter. C’est le moment de sortir votre meilleure phrase d’accroche (que vous aurez bien sûr préparée un peu à l’avance)

"Je suis Marie, chef de projet chez Apollo Entreprise. Passionnée de gestion de projet, j’ai décidé d’en faire ma carrière. Aujourd’hui, je peux affirmer fièrement que j’ai pu transformer la vie de nombreuses personnes. Voilà pourquoi je souhaiterais poursuivre ma carrière chez un employeur qui partage mes valeurs.

Je sais que mes compétences pourront faire la différence au sein de votre entreprise, car elles ont déjà contribué à la réussite de plusieurs projets importants."

Exemple 3 : un elevator pitch pour un rendez-vous professionnel

Vous avez réussi à décrocher ce rendez-vous, félicitations ! Il est désormais l’heure d’élaborer une présentation d’accroche pour faire bonne impression. N’oubliez pas également de vous habiller de manière adéquate et soyez prêt à dégainer votre call to action en toute fin d’entretien.

"J’ai pris le temps de m’intéresser à vos chiffres de productivité, et j’y vois des possibilités d’amélioration. Avec notre logiciel de gestion de projet, vous pourriez gagner 10 % de temps en plus sur votre journée de travail. Cela vous permettrait non seulement d’accomplir davantage de tâches, mais également de mieux contribuer à la réussite générale de votre entreprise.

Par ailleurs, grâce à ses fonctionnalités de suivi des objectifs, notre outil est le seul sur le marché à vous permettre de veiller à ce que vos équipes tiennent leurs échéances.”

Exemple 4 : un pitch commercial

Avant toute chose, mieux vaut éviter le jargon trop complexe et indigeste, préférez adopter un ton léger et un vocabulaire simple. Le but de cet argumentaire éclair étant d’établir une relation humaine, tout en promouvant vos services ou votre produit.

Commencez par une histoire personnelle. Vous pouvez aussi vous préparer en planifiant des objectifs à destination de votre équipe, pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

Notre équipe a connu de grandes difficultés lors de son passage au travail à distance. La communication était désordonnée et chacun avait du mal à trouver les bonnes informations pour réaliser nos projets. Heureusement, nous avons trouvé la solution à nos problèmes : adopter un outil de gestion de projet. Cela a non seulement permis d’améliorer la productivité, mais également la collaboration au sein de l’équipe.

Chaque entreprise a ses outils de prédilection, mais je peux vous affirmer sans l’ombre d’un doute que le nôtre est le meilleur pour faire le lien entre les objectifs et les tâches qu’il faut effectuer pour y parvenir.”

Présentation d’accroche commerciale

Exemple 5 : un pitch de présentation pour les réseaux sociaux

Aujourd’hui plus que jamais, les relations professionnelles s’établissent de façon virtuelle. Que vous discutiez sur LinkedIn ou que vous ayez une visio de programmée, pensez à personnaliser votre discours et à utiliser des supports visuels pour mieux transmettre votre message.

Voici un bon exemple d’elevator pitch pour Linkedin :

Merci de m’avoir ajouté à votre réseau ! J’ai remarqué que vos concurrents vous dépassaient en matière de croissance d’une année sur l’autre, alors je me suis permis d’effectuer une analyse de concurrence. Cependant, je n’ai relevé aucun problème. Se pourrait-il que vous ayez un souci de productivité ? Comment s’est passée la transition vers le télétravail pour vous ?

Si cela vous intéresse, je pourrais vous donner quelques chiffres pour illustrer l’impact qu’aurait un outil de gestion de projet sur vos activités.”

Exemple 6 : un argumentaire pour les entrepreneurs et chefs d’entreprise

Réaliser un elevator pitch devant un chef d’entreprise n’est pas tout à fait la même chose que devant un cadre. Souvent frileux à l’idée de réaliser de nouveaux investissements, ils peuvent être plus difficiles à convaincre. La meilleure approche consiste alors à présenter des exemples pertinents, directement en rapport avec les problématiques de l’entreprise.

"J’apprécie beaucoup les produits d’Apollo Enterprises, et votre mission me parle. Pourtant, j’ai remarqué qu’il y avait des possibilités d’améliorer la productivité et la collaboration au sein de vos équipes. Avez-vous déjà pensé à adopter un outil de gestion de projet ?

Je crois que cela pourrait avoir un résultat positif sur la croissance de votre entreprise à l’heure actuelle, mais aussi sur le long terme."

4 conseils pour réussir son elevator pitch

Outre la structure de votre elevator pitch, vous devriez également travailler sur votre élocution. Il n’y a rien de pire que d’assister à une présentation ennuyeuse, faites tout pour que la vôtre ne le soit pas. Nombreux sont les éléments que vous pouvez parfaire pour paraître plus professionnel et compétent : posture, ton, etc.

 Voici quatre conseils que vous pouvez appliquer pour cela :

1. Cantonnez-vous au plan

Respectez votre plan (jusqu’à un certain degré) pour éviter d’être hors sujet. Vous n’avez pas besoin de tout réciter mot pour mot, mais il vaut mieux mémoriser la majeure partie de votre elevator pitch. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de vérifier vos notes.

2. Parlez lentement et clairement

Nombreux sont les professionnels qui ont tendance à parler vite dès qu’ils sont nerveux : après tout, nous sommes tous humains ! Il est tout de même nécessaire d’articuler et de parler suffisamment lentement pour que le public puisse vous comprendre, surtout lors d’une visio. 

3. Enregistrez votre elevator pitch

Enregistrez-vous en train de présenter pour repérer les points à améliorer. Entraînez-vous également en réécoutant votre enregistrement plusieurs fois pour retravailler les parties qui vous mettent en difficulté. Le ton de votre voix et la vitesse à laquelle vous parlez sont des éléments auxquels faire attention. Mieux vaut paraître énergique, plutôt qu’apathique.

4. L’entraînement, le secret de la réussite

C’est en forgeant que l’on devient forgeron : rien de mieux que de vous entraîner jusqu’à ce que vous connaissiez votre pitch sur le bout des doigts. Si possible, entraînez-vous devant vos amis et votre famille pour obtenir des commentaires constructifs et vous améliorer. Personne n’est jamais trop préparé, même avec des années d’expérience.

Rédiger un elevator pitch efficace pour marquer des points devant les clients potentiels

Ce type d’argumentaire est l’occasion de montrer vos points forts et de mettre en avant vos produits. Cette démarche peut sembler angoissante, mais ces exemples d’elevator pitch vous donneront les clés pour élaborer le vôtre, en ajoutant la petite touche personnelle qui vous démarquera.

Il s’agit d’une méthode phare pour développer votre business, mais ce n’est pas la seule. Vous pouvez aussi choisir parmi les outils de gestion de projet ou de gestion du travail disponibles. Ceux-ci contribuent à la cohésion au sein de votre équipe et à la définition d’objectifs stratégiques à l’échelle de l’organisation. Par conséquent, vous serez en mesure de consacrer plus de temps au développement de votre business. 

Coordonnez tous vos projets avec Asana

 

Ressources associées

Article

Comment rédiger un argumentaire de vente efficace ? Exemples et méthodes