Planning poker : misez tout sur l’estimation Agile

Portrait du contributeur – Sarah LaoyanSarah Laoyan6 mai 20224 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Planning poker : misez tout sur l’estimation Agile - Image bannière de l’article
Essayer Asana

Résumé

Son nom vous rappelle sans doute le célèbre jeu de cartes, mais le planning poker est bel et bien une méthode d’estimation Agile. Les équipes Agile s’en servent pour estimer les efforts nécessaires à la mise en œuvre d’une user story. Découvrez dans cet article le processus du planning poker et comment cette technique peut aider votre équipe à réaliser des estimations plus précises.

Imaginez que vous souhaitez faire rénover la cuisine de votre nouvelle maison. L’entrepreneur qui effectuera les travaux vous donne une estimation de leur durée et de leur coût. Cependant, vous regrettez votre décision deux mois plus tard, car le projet a dépassé le délai prévu ainsi que son budget de départ.

Lorsqu’une personne vous donne son opinion, seuls son avis et son expertise sont à prendre en compte. Néanmoins, tout se complique dès que plusieurs personnes aux expériences diverses sont impliquées : obtenir une estimation plus précise et équilibrée du travail à accomplir devient essentiel.

La méthode Agile du planning poker consiste en une estimation fondée sur le consensus.

Qu’est-ce que le planning poker ?

Le planning poker est une méthode d’estimation qui aide votre équipe Agile à déterminer les efforts requis pour traiter une user story issue du backlog produit. Fréquemment utilisée dans le cadre de la méthodologie de gestion de projet Agile, elle est également connue sous les noms de « Scrum poker » et de « pointing poker ». La méthode a été nommée ainsi en référence à l’utilisation de cartes par les membres d’équipe.

Un peu d’histoire

Le planning poker s’inspire d’une technique appelée la méthode Delphi, un processus d’estimation qui repose sur le consensus, établi au milieu du XXe siècle par le think tank à but non lucratif RAND Corporation.

James Grenning, l’un des auteurs du Manifeste pour le développement Agile de logiciels, a peaufiné la méthode Delphi en 2002 et l’a renommée « planning poker ». Par la suite, cette technique a été de nouveau approfondie, mais également popularisée par Mike Cohn dans son livre « Agile Estimating and Planning » sorti en 2005.

Le fonctionnement du planning poker

Le processus du planning poker intervient très tôt dans la phase de planification du sprint pour permettre aux Scrum Masters et aux chefs de produit d’évaluer le travail qu’il est possible d’accomplir au cours de chaque sprint. Son fonctionnement se présente comme suit :

1. Créer des cartes de planning poker

Chaque membre de votre équipe Scrum ou Agile dispose d’un jeu de cartes qui comprend les valeurs suivantes : 0, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 20, 40 et 100. Ces nombres peuvent vous sembler aléatoires, mais il s’agit de valeurs arrondies de la suite de Fibonacci, souvent utilisée pour représenter des story points. Toutefois, certaines équipes préfèrent s’appuyer sur une estimation du temps nécessaire à la mise en œuvre des user stories, fréquemment calculée en nombre d’heures.

Le Product Owner ou le Scrum Master joue le rôle de modérateur. Il commence par lire une user story issue du backlog produit ou du backlog de sprint. Ensuite, les membres de l’équipe ont l’occasion de poser leurs questions et de demander des précisions dans l’optique de se faire une idée claire des tâches à accomplir pour cet élément du backlog.

Voici quelques questions que votre équipe pourrait poser pour mieux comprendre la user story choisie :

  • Quelles techniques pourraient être utiles pour traiter cette user story ?

  • Combien de personnes devront y travailler ?

  • Comment les parties prenantes réagiront-elles en cas de retard ?

2. Organiser un vote pour chaque user story

Une fois les discussions à propos de la user story terminées, les estimateurs choisissent chacun une carte qui correspond à la quantité d’efforts ou de story points requis selon eux pour l’élément du backlog concerné, puis la dévoilent tous en même temps. Vous obtenez une estimation officielle dès que tout le monde s’accorde sur la même valeur. Souvenez-vous : l’objectif est d’obtenir un consensus.

3. Atteindre un consensus

Si les membres de l’équipe présentent des estimations différentes, ceux ayant réalisé la plus grande et la plus petite estimation doivent discuter des raisons qui les ont poussées à choisir la valeur concernée. Après cela, chacun choisit à nouveau une carte et le processus se répète jusqu’à ce que tout le monde soit d’accord.

4. Planifier votre sprint

Maintenant que tous les éléments de votre backlog ont été estimés, la planification de votre sprint sera bien plus précise. L’équipe entière étant sur la même longueur d’onde à propos de la durée de chaque tâche, vous serez en mesure d’optimiser votre temps de travail à chaque sprint.

Quand organiser une séance de planning poker ?

Le planning poker se déroule en général avant la planification de sprint pour que le chef de produit ou le Scrum Master puisse évaluer la quantité de travail en amont. Vous pouvez avoir recours à cette méthode d’estimation une fois par sprint ; et puisque les éléments sont ajoutés en continu à un backlog produit ou un backlog de sprint, ce flot constant devrait vous permettre de ne jamais être à court de tâches à estimer !

Vous n’avez pas beaucoup de user stories dans votre backlog produit ? Profitez de la présence de tous les membres de l’équipe lors de votre réunion debout quotidienne pour finir par une séance de planning poker.

Les avantages du planning poker

L’avantage principal du planning poker réside dans sa capacité à améliorer les estimations de votre équipe. La réalisation d’estimations précises est cruciale pour une bonne planification de sprint, car elles permettent à votre équipe et aux parties prenantes d’avoir une vision réaliste de la durée nécessaire à chaque tâche.

Le planning poker présente encore d’autres avantages pour votre équipe Agile :

  • Chaque membre de l’équipe a son mot à dire. Tout le monde est important au sein de votre équipe de développement, et ce processus est l’occasion pour chacun de parler de sa contribution et favorise l’implication.

  • Vous discutez concrètement des user stories. Pendant le planning poker, l’équipe de développement se concerte sur les user stories avant de se lancer dans quoi que ce soit. Ces discussions contribuent à mettre tout le monde sur la même longueur d’onde concernant la résolution de certaines user stories, peu importe le développeur responsable de ces dernières.

  • L’estimation de la durée d’une tâche est relative à celle des autres. Si vous choisissez d’estimer vos tâches sur la base de story points, il est aisé de cerner les efforts requis pour une tâche en la comparant à d’autres déjà estimées. Par exemple, une user story avec une estimation de 2 au planning poker sera bien plus facile à accomplir qu’une autre dont l’estimation s’élève à 40.

Planifiez vos sprints avec un outil de gestion du travail

Gardez votre équipe Agile sur la même longueur d’onde grâce à un outil de gestion du travail. Asana vous aide à planifier et à organiser vos projets Agile au sein d’un outil flexible et collaboratif. Que vous préfériez un tableau Kanban ou une chronologie linéaire, Asana possède toutes les fonctionnalités qui faciliteront le travail de votre équipe.

[À lire] Asana pour Agile et Scrum

Ressources associées

Article

La méthode Kaizen : le guide de l’amélioration continue en entreprise