Les 7 principales causes du turnover et comment y remédier

Lydia Rajteric headshotLydia Rajteric26 août 20227 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
Turnover (Image)
Modèles

Résumé

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines entreprises arrivent à conserver leurs employés tout en développant leur expertise ? D’autres semblent à l’inverse avoir un turnover plus élevé. Mais, quels que soient votre situation et votre secteur d’activité, un turnover important n’est pas forcément un signe négatif, et surtout, ce n’est pas une fatalité.

Savez-vous quelle est la définition du turnover ? Le turnover, que l’on appelle aussi rotation de l’emploi ou taux de roulement est un indicateur important pour évaluer le rythme de renouvellement de la masse salariale d’une entreprise.

Un taux de rotation élevé n’est pas une fatalité. Vous pouvez agir de façon à ce que votre entreprise se démarque malgré les aléas du secteur. En suivant quelques stratégies clés, vous pouvez faire en sorte d’améliorer vos chances de garder vos meilleurs employés.

Avant de démarrer vos actions de rétention, vous devez d’abord chercher à savoir pourquoi votre turnover est important. Est-ce normal dans votre secteur d’activité ? Connaissez-vous le turnover de vos concurrents directs ?

Commencez par faire vos recherches afin de comparer vos taux. Une fois ces chiffres en tête, il sera temps de découvrir les 7 principales causes du turnover.

Vous pourrez ensuite prendre les mesures qui s’imposent pour modifier cela. 

Modèle gratuit de plan de projet RH

Qu’est-ce que le turnover en entreprise ? 

Le turnover est un terme anglo-saxon que l’on traduit en français par « taux de rotation du personnel ».

Le suivi du turnover permet d’évaluer combien de personnes quittent l’entreprise et dans quelles circonstances. Pour calculer le turnover, il faut tout d’abord évaluer le nombre d’entrées et le nombre de départs, volontaires ou non. Les départs volontaires représentent les employés ayant quitté leur emploi de leur propre chef, pour un nouvel emploi, pour des raisons personnelles, pour reprendre leurs études, partir à la retraite, etc. Les départs involontaires représentent les personnes licenciées pour raisons économiques ou personnelles. Cette évaluation se fait sur une année civile, c’est-à-dire du 1er janvier de l’année jusqu’au 31 décembre.

Comment calculer le turnover dans une entreprise?

Voici la formule de calcul du turnover :

Turnover = (((nombre de départs + nombre d’arrivées sur une année civile) / 2) / nombre de salariés au début de l’année) x 100

Par exemple, entre le 1er janvier et le 31 décembre, votre entreprise comptait 500 collaborateurs. Durant la période, 15 sont partis, et 8 nouvelles recrues sont arrivées.

Le calcul du turnover sera le suivant :

(((15 +8)/2) / 500) x 100 = 2,3 %.

 Qu’est-ce qu’un "bon" taux de turnover ?

Comme souvent en ce qui concerne les KPI, la notion de bon ou mauvais taux de turnover diffère selon le secteur et même le lieu géographique. On considère généralement comme acceptable un turnover inférieur à 15 %. Un taux de rotation considéré comme sain se situe aux environs de 5%. Pour les entreprises des secteurs de la vente, de l’hôtellerie, ou de la distribution, le turnover sera souvent plus élevé que dans le secteur bancaire ou de l’éducation par exemple.

Les taux de rotation élevés sont généralement constatés dans les centres d’appel et le secteur de la vente de détails.

Les métiers de l’informatique, du juridique et de la comptabilité attirent des profils très convoités. Ces secteurs affichent donc généralement un turnover plus élevé, avec des candidats facilement débauchés par des cabinets de recrutement.

Comment interpréter le turnover ?

Un turnover élevé (le terme « élevé » étant à considérer en fonction du secteur d’activité) est généralement considéré comme un KPI défavorable. Cela montre en effet que vous perdez de bons employés, parfois au profit de vos concurrents. Un turnover élevé aura un impact sur la rentabilité et, souvent, sur la satisfaction des clients. Sur le plan matériel, il est également coûteux de recruter de nouvelles personnes. Enfin, le turnover peut impacter la cohésion d’équipe.

Pour autant, l’absence totale de turnover n’est pas non plus souhaitable. En effet, cela peut laisser penser à un certain immobilisme en plus d’être un frein au dynamisme et à l’innovation dans l’entreprise. 

Modèle gratuit de suivi des candidats

7 causes qui peuvent expliquer un turnover élevé

 

1. Vos salariés sont embauchés au salaire minimum

Certains salariés trouvent frustrant de devoir justifier d’une expérience et de diplômes élevés pour un emploi rémunéré au salaire minimum, ou presque. Même si la demande est inférieure à l’offre, tirer parti d’employés expérimentés et diplômés sans les payer au juste prix est un pari risqué. Ils sont en effet susceptibles de chercher très rapidement un meilleur emploi, qui valorise davantage leur profil et leurs compétences. Ils attendent également d’autres avantages, comme des opportunités d’évolution. Les employés ont tendance à être plus heureux lorsqu’ils se sentent valorisés au travail, ce qui se traduit par une réduction du turnover.

Même si votre budget est limité, essayez d’offrir à vos nouveaux collaborateurs des perspectives d’évolution bien réelles. Les employés les moins expérimentés sauront ainsi qu’ils peuvent évoluer dans l’entreprise et n’auront plus besoin d’aller chercher ailleurs. Bien sûr, dès que vous le pouvez, révisez votre politique de rémunération.

Enfin, montrez aux nouveaux entrants que leur avis compte en intégrant au processus de recrutement un rapport d’étonnement. De cette façon, vous pourrez recueillir leur avis et de nouvelles idées pour développer votre business tandis que votre employé se sentira d’emblée valorisé.

2. Vous embauchez des employés débutants qui n’ont pas l’intention de s’investir dans votre entreprise

Cela est particulièrement vrai pour les centres d’appels, les fast-foods ou toute autre entreprise qui ont pour réputation d’avoir beaucoup d’employés débutants. Bien sûr, cela peut passer pour un avantage, car vous leur offrez ainsi une chance d’être embauchés malgré un manque d’expérience.

Mais si vous ne leur proposez pas d’autres opportunités internes, comme la possibilité de gravir les échelons et d’atteindre un poste de direction, vous risquez de les perdre en cours de route. 

Modèle gratuit pour l’accueil des nouveaux employés

3. La concurrence offre « plus »

Le terme « plus » ne signifie pas seulement un meilleur salaire. Cela peut aussi inclure des horaires flexibles, la possibilité de faire du télétravail ou de ne travailler que 4 jours, plus d’avantages sociaux, etc. Lorsque vous effectuez votre veille concurrentielle, gardez un œil sur ce que les entreprises adverses offrent à leurs employés au-delà des salaires.

Adaptez-vous, de façon à réduire votre turnover en attirant – et en retenant ! - plus d’employés.

[A lire] Happiness manager ou l’art d’équilibrer rentabilité et bien-être en entreprise

4. Des problématiques de management

Une mauvaise ambiance peut découler de beaucoup de choses, comme le manque de reconnaissance, l’absence de communication ou de cohésion d’équipe, des mésententes, des conflits constants ou de mauvaises conditions de travail en général. Les employés à temps plein passent la majeure partie de leur journée au travail. S’ils redoutent de s’y rendre le matin, ils vont commencer à chercher un autre poste très rapidement, surtout s’ils savent qu’ils n’auront aucun mal à trouver.

La gestion de vos managers devient de plus en plus complexe au fur et à mesure que l’entreprise s’agrandit, c’est pourquoi il est nécessaire de vous organiser en adoptant les bons processus.

Un outil de gestion du travail comme Asana peut vous aider à planifier et organiser les projets. 

Gérer la charge de travail de votre équipe avec Asana

5. Le réseautage et l’internet en général 

Aujourd’hui, on ne cherche plus un travail de la même façon qu’il y a 20 ans, lorsqu’il fallait éplucher le journal, et même parfois faire du porte-à-porte pour déposer des candidatures spontanées. L’employé avait souvent d’autres responsabilités en plus de son contrat de travail, comme une famille, et il n’avait pas beaucoup de temps pour chercher un nouveau job.

Internet et les réseaux sociaux ont rebattu toutes les cartes. Il est désormais possible pour un employé de passer toute sa journée à consulter les annonces d’emploi sans que l’on s’en aperçoive. Pour couronner le tout, les offres tombent parfois miraculeusement du ciel via des réseaux comme LinkedIn. L’accès beaucoup plus facile à l’information a naturellement contribué à augmenter le taux de turnover en entreprise.

Malgré tout, l’internet reste un formidable outil lorsqu’on l’utilise à bon escient sur le lieu de travail. Par exemple, les managers peuvent augmenter la rentabilité de leurs équipes et suivre leurs performances grâce à un feedback continu. Ils peuvent aussi organiser des réunions en tête à tête pour aider les employés à mieux gérer leur temps. 

Grâce à internet, vos employés peuvent également adopter un mode de travail hybride, et vous pourrez les manager en organisant des réunions par visioconférence.

6. Les offres d’emploi en télétravail se multiplient 

Si vous proposez principalement des postes en bureau, il est très souvent possible d’organiser le travail à distance. La récente crise sanitaire a démocratisé le télétravail, mais certains employeurs s’accrochent à l’idée que pour être performant, un employé doit être physiquement présent. Et pourtant, c’est un fait, de plus en plus d’employés souhaitent un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Examinez les postes que vous proposez et voyez combien d’entreprises concurrentes proposent l’équivalent en télétravail. Si une grande partie offre des postes avec du travail à distance, il y a un fort risque que certains de vos employés veuillent y postuler.

En adoptant le télétravail, vous augmentez vos chances de garder vos salariés, tout en réduisant vos frais généraux et vos dépenses.

Gérer votre équipe à distance avec Asana

7. L’ennui

C’est factuel, aujourd’hui, la plupart des travailleurs souhaitent plus qu’un simple job alimentaire, ils veulent un travail qui fait la différence. Ils cherchent à présent une carrière dont ils sont fiers ou dans laquelle ils pourront considérer leurs collègues comme une deuxième famille.

De nombreux salariés sont parfois frustrés par une culture d’entreprise qui favorise les réunions incessantes. Considérant cela comme du temps perdu, ils ont l’impression de ne rien faire d’utile. Et parfois même, ils s’ennuient.

Il est essentiel de montrer à vos employés que vous les considérez en leur confiant des projets stimulants. En adoptant les outils adéquats, vous réduirez également tous les moments d’organisation qui semblent du temps perdu. 

Étude de cas : Carta explique comment son équipe en pleine croissance est tenue informée grâce à Asana

Comment limiter l’impact négatif d’un turnover?

Embaucher le meilleur employé pour un poste ne représente que la moitié du chemin. Vous devez tout faire à présent pour le garder.

L’une des premières raisons est qu’un turnover élevé représente un coût financier, puisque embaucher et former un nouveau salarié est un investissement. Cela demande également du temps. Mais la fidélisation des employés a bien d’autres attraits : elle a la capacité de rendre une équipe plus heureuse.

Pourquoi ? Parce qu’en faisant entendre leur voix au cours du processus de fidélisation, les employés se sentent valorisés. Non seulement ils peuvent gagner en salaire et en évolution, mais aussi, ils ont l’impression de « compter ». En maîtrisant davantage leur parcours professionnel, mais aussi leur sentiment de bonheur, les employés s’installent plus durablement au sein de l’entreprise.

[A lire] 5 mesures pour augmenter la satisfaction des employés

Et puisque vous ne pourrez de toute façon pas avoir un taux de turnover à 0 (et ce n’est pas souhaitable!) prenez le temps d’écouter vos employés qui souhaitent quitter l’entreprise. En obtenant le feedback de ce salarié sur le départ, vous identifierez sûrement des points d’amélioration possibles pour votre entreprise. 

Pourquoi réduire le turnover : les avantages

Une réduction du turnover a des vertus certaines pour l’entreprise :

  • Réduction des coûts liés aux départs et à la formation

  • Amélioration des performances d’équipe

  • Rétention des meilleurs experts du secteur

  • Amélioration du climat social, de la marque employeur et de la culture d’entreprise

[A lire] Pourquoi recruter un freelance ? Avantages et conseils

Ce qu’il faut retenir sur le turnover

D’une façon générale, les gens quittent leur emploi lorsqu’ils sont malheureux, insuffisamment payés ou peu reconnus. C’est pourquoi en tant que manager, votre priorité absolue doit être d’écouter les besoins de votre équipe et de trouver les moyens appropriés d’y répondre. L’aide des ressources humaines est aussi importante, grâce à des outils visant à améliorer le bien-être en entreprise.

Interrogez régulièrement vos équipes pour découvrir leurs idées et favoriser les échanges. Prévoyez des entretiens individuels réguliers pour suivre l’évolution de votre équipe au fil du temps.

Passez en revue les 7 raisons qui expliquent le turnover, elles peuvent être à l’origine des changements de personnel que vous subissez régulièrement dans votre entreprise. Mettez tout en œuvre pour effacer toute trace d’un mauvais climat social pour éviter un renouvellement des effectifs trop fréquent.

Établissez ensuite vos plans d’action et aidez-vous des outils Asana pour mieux les mettre en œuvre, favoriser la communication et développer l’esprit d’équipe entre vos collaborateurs. Ce taux élevé de turnover ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir !

Organiser votre travail avec Asana

Ressources associées

Article

Comment faire un business model canvas ? Méthode et outils