Semaine de 4 jours, un aménagement du temps de travail profitable à tous ?

Lydia Rajteric headshotLydia Rajteric12 juillet 20227 min de lecture
facebooktwitterlinkedin
4 day work week image
Essayer Asana

Résumé

La semaine de 4 jours est un nouveau modèle de travail qui permet aux employés de bénéficier de plus de jours de congés. Ce modèle constitue une alternative à la semaine classique de 5 jours et présente certains avantages, tels qu’une efficacité accrue et une réduction du nombre de congés de maladie. C’est précisément pour cette raison que de nombreuses entreprises sont déjà passées à la semaine de 4 jours.

Le monde du travail actuel est marqué par de nombreux changements. La numérisation, la mondialisation et bien sûr, la pandémie récente et la crise sanitaire ont mis en avant de nouvelles formes de travail.

Celles-ci doivent offrir aux collaborateurs plus de flexibilité et d’autonomie. Il s’agit entre autres de la possibilité de passer au télétravail, de profiter des horaires flexibles ou encore de la semaine de quatre jours.

La semaine de quatre jours n’est peut-être qu’un mot à la mode pour beaucoup, mais en réalité, le passage de la semaine de cinq jours à la semaine de quatre jours présente bien des avantages. Apprenez-en plus sur le principe de la semaine de 4 jours et sur les entreprises qui ont déjà osé ce changement.

Gérer les processus avec Asana

Comment se déroule en pratique la semaine de 4 jours ? 

En termes simples, la semaine de 4 jours entraine une réduction du nombre de jours de travail par semaine. Dans un poste normal à temps plein, les 35 heures hebdomadaires sont réparties sur 5 jours. En suivant ce nouveau modèle, ce temps est réduit à 4 jours. Ainsi, malgré un temps de travail identique, les collaborateurs bénéficient de plus de jours de congés. Le temps libre dégagé peut être utilisé pour du loisir ou toute autre préoccupation personnelle, et ce pour le même salaire.

Toutefois, cela ne figure pas nécessairement qu’avec la semaine de quatre jours, on travaille moins. Cela signifie seulement que le nombre de jours de travail est réduit de 5 à 4 malgré un poste à temps plein. La manière dont les heures de travail sont concrètement réparties dépend de chaque entreprise.

Mais il va de soi que le nombre d’heures par jour est maintenu dans une certaine limite. Ainsi, il n’est pas non plus possible de dépasser le temps de travail maximum par jour, c’est de toute façon interdit par la législation française. Le passage à la semaine de 4 jours présente en tout cas certains avantages, mais aussi quelques risques.

D’où vient la tendance de la semaine de 4 jours ? 

Dans l’Hexagone, cette idée n’est pas nouvelle, loin de là. C’est en effet en 1993 que Pierre Larrouturou, soutenu par Gilles de Robien, propose une formule valorisant un aménagement du temps de travail en France. La loi de Robien est votée en 1996 et permet entre 1996 et 1998 à près de 400 entreprises françaises de bénéficier d’avantages fiscaux à condition d’appliquer la semaine de 4 jours. Certaines de ces sociétés pionnières (assurances, industries alimentaires, banques) continuent d’ailleurs à suivre la formule malgré l’abrogation de la loi de Robien avec la promulgation des lois Aubry dès les années 2000.

Le dispositif prôné par Pierre Larrouturou se décline de plusieurs façons, selon l’entreprise. Plus de 27 organisations du temps de travail co-existent encore concernant la semaine de 4 jours. La plupart des salariés travaillent 32 heures et 4 jours au lieu de 5. Dans le secteur de la distribution, le temps de travail est réparti sur 4 jours au lieu de 6. Il est possible également d’obtenir une semaine de congés toutes les 5 semaines travaillées, et même, un mois de congés tous les 5 mois travaillés, pour les métiers de la recherche et de l’informatique par exemple.

L’idée de Pierre Larrouturou est que le temps de travail peut être partagé pour d’une part assurer le bien-être des salariés, avec un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. La réduction du temps de travail permet en outre l’embauche de nouveaux salariés, et entraine donc la baisse du chômage.

Où la semaine de 4 jours est-elle déjà appliquée ?

La semaine de 4 jours est possible dans tous les pays où la durée maximale légale du travail est bien réglementée. Prenons l’exemple de l’Allemagne. La semaine de quatre jours en Allemagne est en principe possible, car la durée maximale de travail par jour est de 10 heures. 10 heures réparties sur 4 jours permettraient d’appliquer le nouveau modèle de temps de travail.

La semaine de quatre jours est également possible en Autriche. Selon la loi sur le temps de travail, la durée maximale du travail est même de 12 heures, ce qui permet d’organiser le temps de travail de manière différente pendant ces 4 jours. Il s’agit ici de se mettre d’accord avec l’employeur afin de pouvoir passer à ce modèle. 

Dans l’espace européen, de nombreux autres pays s’essaient à la semaine de 4 jours, comme l‘Islande ou dans les principales villes britanniques. Dès 2021, le gouvernement espagnol a mis en place des mesures incitatives pour que les entreprises adoptent ce nouveau modèle. En 2022, la Belgique s’est également mise d’accord sur une nouvelle réforme du marché du travail. Les entreprises pourront ainsi proposer la semaine de quatre jours à leurs employés. 

Essayer Asana pour les équipes RH

De nombreuses entreprises internationales sont déjà passées à ce modèle de temps de travail. Le site japonais de Microsoft en est un exemple connu. Le résultat parle de lui-même : grâce à la mise en œuvre du nouveau concept, les collaborateurs ont travaillé de manière plus productive. En outre, des économies d’énergie et de papier ont été réalisées. Le passage à la semaine de quatre jours a donc été un grand succès pour cette entreprise. Des sociétés américaines comme Bolt ou Basecamp ont également réussi leur transition, tout comme d’autres en Australie ou en Nouvelle-Zélande.  

Bien qu’encore très timide sur ce sujet, l’Hexagone compte quelques entreprises ayant franchi le cap de la S4J. La Macif, Welcome to the Jungle, LDLC ou encore Love Radius : ces sociétés aux secteurs d’activités bien différents ont pour point commun d’avoir mis en œuvre le dispositif.

L’introduction de la semaine de 4 jours chez Awin avec Asana

Une autre grande entreprise allemande qui est passée à la semaine de quatre jours est Awin. Cette entreprise est le plus grand fournisseur mondial de marketing d’affiliation, avec des milliers d’annonceurs et de partenaires de distribution dans le monde entier. En raison de la croissance rapide qu’elle a connue en 2020, l’entreprise a dû procéder à des changements pour atteindre une plus grande efficacité.

L’entreprise est donc passée au modèle de la semaine de quatre jours. Ils sont même allés plus loin en passant de 40 heures par semaine à 32 heures, tout en conservant leur salaire. L’entreprise souhaite ainsi offrir plus de flexibilité et de repos à ses employés afin qu’ils soient motivés et efficaces les jours de travail.

Dans le cadre de ce changement, l’outil de gestion du travail Asana a été intégré à l’entreprise. En effet, pour que le modèle puisse fonctionner avec succès, certains processus devaient être optimisés et automatisés. C’est surtout dans ce domaine qu’Asana a été très utile à l’entreprise et au processus de transformation. De nombreuses petites étapes ont ainsi pu être facilitées, ce qui, au total, a créé une grande valeur ajoutée pour Awin.

Les avantages de la semaine de 4 jours

Le modèle de travail de la semaine de 4 jours offre quelques avantages qui peuvent avoir un effet positif sur la qualité de vie des collaborateurs et l’entreprise en général :

Un jour de congé supplémentaire 

L’un des avantages les plus évidents de la semaine de quatre jours est le jour de congé en plus pour les employés. Sur l’ensemble de la semaine, les collaborateurs disposent de trois jours de congé entiers et donc d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Grâce à cette nouvelle organisation du travail, ils peuvent profiter d’un long week-end pour se détendre, partir en voyage, s’engager dans une association ou passer du temps avec leur famille et leurs amis.

De plus, au moins un des jours sera en semaine, c’est-à-dire du lundi au vendredi. Cela permet donc d’effectuer des démarches administratives qui ne seraient normalement possibles qu’en prenant un jour congé.

Un meilleur rendement

Le fait que la semaine de 4 jours apporte plus d’efficacité peut ne pas sembler très logique à première vue. Il n’en reste pas moins que les employés ont plus de temps pour prendre du recul par rapport au travail. Mais lorsqu’ils reviennent au travail, ils ont plus d’énergie et de motivation pour accomplir toutes les tâches importantes. De plus, ils savent qu’ils n’ont "que" quatre jours pour effectuer leur travail hebdomadaire. Cette pression temporelle supplémentaire a ici un effet positif. Exit les réunions inutiles, le focus est mis sur la tâche quotidienne.

Créer des listes de tâches avec Asana

Moins d’arrêts maladie

Lorsque les collaborateurs ont de longues semaines de travail, ils sont généralement plus stressés, dorment moins bien et sont plus rapidement épuisés. Ils ont également plus souvent des problèmes de santé et posent ainsi plus facilement des arrêts maladie. 

En passant à la semaine de quatre jours, les employés ont plus de temps libre, pendant lequel ils ne sont pas stressés par le travail. Pendant ce temps, ils peuvent prendre soin de leur santé en faisant du sport ou en passant du temps à l’extérieur. Par conséquent, il y a moins de congés maladie lors du passage au nouveau modèle de temps de travail. Cela a bien sûr un effet positif sur les employés et l’entreprise.

Les inconvénients de la semaine de 4 jours

Tout n’est pas forcément positif dans la semaine de 4 jours. Voici quelles sont les critiques qui reviennent régulièrement :

Des journées de travail plus longues

De nombreux collaborateurs ne veulent pas diminuer leurs heures lors du passage à la semaine de quatre jours, afin de conserver le même salaire. Mais cela signifie aussi qu’ils doivent généralement travailler plus longtemps les jours ouvrables. 

Des difficultés pour réorganiser l’entreprise

En passant à la semaine de 4 jours, c’est toute la vie de l’entreprise qui est chamboulée. Il faut réorganiser le temps de travail de chacun tout en s’assurant que la productivité sera toujours effective. Aussi, les retours d’expérience sont encore peu nombreux. Les entreprises qui se lancent dans l’aventure sont donc obligées de tâtonner au départ pour trouver leurs marques. 

Une baisse de salaire possible

Là, tout dépend de la politique adoptée par l’entreprise. Soit les 35 heures sont effectuées sur 4 jours, et donc le salaire reste le même. Soit, comme en Espagne avec l’entreprise Desigual, le temps de travail passe à 32 heures, avec la baisse de salaire qui s’impose. On constate d’une façon générale en France que les entreprises ayant sauté le pas ont plutôt choisi de condenser les 35 heures sur 4 jours afin que l’employé ne subisse justement pas de perte de salaire.

Maintenir l’efficacité des processus dans la semaine de 4 jours avec Asana 

Pour que le passage de la semaine de 5 jours à la semaine de 4 jours soit une réussite, certaines conditions doivent être remplies, des changements sont implicites. Les cadres doivent ici prouver qu’ils sont des leaders et préparer les collaborateurs à ces modifications par une gestion adéquate.

En outre, un système doit être mis en place pour que l’entreprise ne perde pas en efficacité. Pour ce faire, des outils comme Asana peuvent être très utiles. La représentation numérique du projet et des flux de travail permet de créer un point central auquel les collaborateurs peuvent se référer. De plus, certaines tâches peuvent être automatisées, afin de gagner du temps.

Alors, la S4J est-elle l’avenir du travail en France? L’avenir nous le dira ! Pour certaines entreprises, c’est une vraie bonne idée, tandis que pour d’autres, la mesure sera plus difficile à mettre en œuvre et nécessitera des modifications, et donc, du temps.

Tester le logiciel de gestion des processus d’Asana

Ressources associées

Webinaire

How Asana uses Asana to Onboard New Hires