Enquête Asana – « L’Anatomie du travail : équipes à distance »

Découvrez comment les employés du monde entier se sont adaptés au travail à distance

Enquête Asana – « L’Anatomie du travail : équipes à distance »

Dernièrement, une crise sanitaire mondiale sans précédent a fondamentalement changé notre façon de travailler. Les gouvernements et les entreprises du monde entier ont mis en place des protocoles obligatoires de télétravail, presque du jour au lendemain. Ce changement spectaculaire et rapide a accéléré la transformation numérique. Les équipes doivent désormais faire la transition entre travail en entreprise et télétravail, avec des collaborateurs aux quatre coins du monde. Pour beaucoup d’entreprises, c’est une grande première. En cette période où la transparence, l’empathie et les rapports humains sont des notions essentielles, les responsables d’équipe doivent se faire une idée de la façon dont les nouvelles tendances globales affectent chacun d’entre nous, à notre propre échelle.

Dans ce but, Asana a réalisé une enquête qui analyse les comportements et attitudes de 5 140 employés à temps plein, travaillant actuellement depuis chez eux. Téléchargez notre nouvelle enquête « L’Anatomie du travail : équipes à distance » et obtenez plus de détails sur ses principales conclusions :

  • Près des deux tiers (62 %) des travailleurs de la connaissance à temps plein utilisent davantage d’outils de collaboration depuis qu’ils travaillent à la maison.
  • Le travail à distance n’est pas vécu de la même manière d’un coin de la planète à l’autre : découvrez les différences géographiques.
  • La collaboration est indispensable pour aider les membres des équipes à se concentrer sur les tâches les plus importantes, où qu’ils soient.

L’économie semble repartir peu à peu et les travailleurs s’adaptent au mieux à ces nouvelles méthodes de travail. L’occasion pour les entreprises de tirer parti de ces conclusions et d’y trouver une source d’inspiration pour écrire l’avenir de leurs équipes, lesquelles seront, à n’en pas douter, de plus en plus décentralisées.